Ce billet concerne deux publications que beaucoup de Parisiens ou d'habitants d'Ile de France achètent religieusement tous les mercredis, jour de parution. Je veux parler du Pariscope et de L'Officiel des spectacles. Les deux ont chacun leurs fans et rares sont ceux qui changent d'un titre à l'autre. Les acheteurs sont habitués à l'un et pas à l'autre.

Pariscope : 40 cts d'euro, format A5, papier recyclé, tient très bien dans un sac à main ; les rubriques sont, dans l'ordre : le théâtre, la musique, en ville, le cinéma, les restaurants, pour les enfants, les arts et les promenades et loisirs. Pour chaque rubrique, il y a des critiques théâtre, resto, cinéma, etc. Pour le cinéma : une page est consacrée au hit parade box office et critique. Depuis peu, des pages en couleur pour la rubrique en ville égaient le tout. Cette rubrique évoque, chaque semaine, un quartier ou un endroit de Paris ou périphérie.

L'Officiel des spectacles : 35 cts d'euro, format A5, papier recyclé, tient aussi très bien dans un sac à main ; les rubriques sont, dans l'ordre : le théâtre et les spectacles vivants, le cinéma et les prévisions à de sorties, les concerts, pour les jeunes, les conférences, les expositions, les musées et les restaurants.

Pendant quelques années, a existé Zurban qui était un magazine tout en couleur avec les mêmes rubriques, plus étoffé et, évidemment, beaucoup plus cher. Il a malheureusement disparu.
Tout cela pour dire que Pariscope et L'Officiel font partie intégrante du paysage culturel parisien.