Je me rappelle avoir participé à la 1ère édition en juin 1984 de cette Fête créée par Jack Lang. En 2007, nous en sommes à la 24ème édition de cette manifestation qui s'est désormais institutionnalisée comme la Fête de la musique. En 2000, a été créé le Printemps du cinéma qui dure 3 jours, en mars; et puis, la Rentrée du cinéma, créée en 2004 qui dure une semaine, en septembre. Pour en revenir à la Fête du cinéma, après avoir payé un ticket plein tarif, on obtient un passeport. De 1984 à 1992, le prix des entrées suivantes était de 1 franc (0,15 euro), puis 10 francs (1,52 euros) arrondis à 1,50 euro en 2002 (informations Quid). Depuis cette année c'est 2 euros. Je m'attarderai donc sur 1984. C'était la première manifestation de ce genre et à cette époque, quelle ferveur il y avait ! C'était évidemment bien avant Internet et les DVD et même les cassettes VHS étaient peu répandues. Je me rappelle que cela avait duré une journée et une nuit. Beaucoup de grands films étaient projetés et quand les salles étaient archicombles, les gens s'asseyaient sur les marches. J'ai lu beaucoup de comptes-rendus sur ce sujet à cette époque. Des séances s'étaient déroulées à 4 heures de matin. Cette fête était aussi appelée la journée la plus longue du cinéma. En 2007, on en est loin. C'est devenu mercantile et assez banal dans l'ensemble. A l'heure des cartes d'abonnement pour les grands complexes, cette fête a-t-elle encore un sens? On peut se poser la question.