jeudi 13 mars 2008

Le Guide Rouge Michelin

Je profite du fait que Tietie007 a écrit récemment un billet sur la dégustation de la grande cuisine chez des chefs étoilés pour parler de mon expérience personnelle sur la mise à jour du guide. En effet, il y a 15 ans, je travaillais en intérim et j'ai eu une mission de deux mois à Paris, au siège de Michelin, pour faire une mise à jour du Guide Rouge entre septembre et novembre 1993. Cela consistait à saisir informatiquement une centaine de fiches par jour sur lesquelles étaient indiquées le nom, le lieu, le prix de menu, les prix des chambres, etc. Nous avions passé un test de vitesse de saisie et 4 heureux "élus" dont je faisait partie ont été choisis. Nous travaillions dans une grande salle où plusieurs autres personnes (uniquement des messieurs) remplissaient des fiches papier et nous les communiquaient. Employés par Michelin, ils étaient tous issus d'écoles hôtelières diverses. J'ai discuté avec eux. Ils me disaient qu'ils partaient sur les routes de France pour des missions de trois semaines chaque fois, sans revenir chez eux, en mangeant et couchant dans les hôtels qu'ils recensaient et notaient. Inutile de vous dire que quand ils revenaient, ils allaient à la cantine et c'était régime "jambon/coquillettes". Pendant leur tournée, ils essayaient de se modérer le plus possible pour le vin, les plats, etc. D'ailleurs, ceux que j'ai vus étaient tous minces. En ce qui concerne les restaurants "étoilés", ils alternaient pour avoir le privilège de manger à une "grande table". Quand j'ai terminé ma période de deux mois, les responsables de l'équipe allaient se réunir dans les jours qui suivaient pour décerner ou enlever les étoiles tant convoitées. Chaque inspecteur faisait son travail avec méthode et conscience, mais, de mon point de vue, on doit s'en lasser au bout d'un certain temps.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :