mardi 17 juin 2008

Sator (L'énigme du carré magique) - Alain Le Ninèze

Acheté par hasard (le titre m'a intrigué), Sator (l'énigme du carré magique) d'Alain Le Ninèze, publié aux Editions Actes Sud, est un roman historique passionnant de 220 pages que j'ai lu en quelques heures. Lucius Albinus, procurateur de Judée depuis 62 après JC, reçoit de son oncle Publius Balbus Bison, qui vit à Rome, une missive lui demandant de résoudre une énigme car sa vie est en jeu. Nous sommes sous le règne de Néron et de sa femme Poppée. Les chrétiens sont poursuivis et massacrés. Publius, de vieille noblesse romaine, s'est converti depuis peu. Sur dénonciation, sa demeure est fouillée par les soldats, qui trouvent un pictogramme que Publius a recopié après l'avoir vu à Pompéi. Ce carré magique (un des signes de reconnaissance pour les chrétiens) est le suivant:

S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P E R A
R O T A S

Ce sont des mots latins qui se lisent de gauche à droite et de droite à gauche (sauf un). La première traduction qu'en fait Lucius est: Le semeur (Dieu) dirige les oeuvres (des hommes) et les rouages (de l'univers). Mais cette traduction est appromixative et ne satisfait pas Poppée qui se fait protectrice temporaire de Lucius (elle a de la sympathie pour ce qui vient de l'Orient en général et de la Judée en particulier). Le terme AREPO n'existant pas en latin, il n'est pas traduit; c'est pourquoi une partie du roman consiste justement à savoir ce que veut dire ce mot mystérieux, et comment il s'intègre dans la phrase. Les deux récits en décalé de Lucius et de Publius se passent entre 64 et 69. Lucius (démissionnaire de son poste en 67) va mener son enquête, et rencontrer les derniers témoins survivants qui ont assisté à l'arrestation, au jugement, à la mise à mort et à la résurrection du Christ. A Rome, Publius, devant les exactions de l'empereur fou, va comploter avec d'autres pour l'assassinat de Néron (qui va se consoler de la mort de Poppée avec Messaline). Il essaiera même de rencontrer Paul (enchaîné en prison) et Simon Pierre pour l'aider dans son entreprise. Et l'énigme du carré magique, me direz-vous? Une solution nous est dévoilée (pour le mot AREPO) qui est plausible. En annexe de l'ouvrage, il y a des documents photographiques montrant diverses versions du cryptogramme depuis celle du 1er siècle à Pompéi. En effet, selon la 4ème de couverture: "le cryptogramme évoqué dans le manuscrit d'Albinus a été exhumé des ruines de Pompei en 1936 et daté de 62 après JC. Connu depuis l'Antiquité par des inscriptions plus tardives découvertes en divers lieux du monde chrétien, ce mystérieux carré de lettres appelé "carré Sator", n'a jamais pu être déchiffré."

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,