Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Le blog de Dasola
Le blog de Dasola
Archives
Derniers commentaires
Challenges terminés

Pour les challenges de l'année en cours, 
voir colonne de droite

1 septembre 2008

Le silence de Lorna - Luc et Jean-Pierre Dardenne

Le nouveau film des frères Dardenne, Le silence de Lorna, est avant tout le portrait d'une jeune femme volontaire, Lorna (Arta Dobroshi est une révélation), d'origine albanaise, qui vient de contracter un mariage blanc moyennant finances avec un jeune drogué, Claudy (Jérémie Rénier). De prime abord, Lorna ne m'a pas semblé très sympathique vis-à-vis de son mari. Il s'accroche à elle comme si c'était sa mère, elle le repousse. Le rêve de Lorna est d'ouvrir un snack avec l'homme qu'elle aime, Sokhol, albanais comme elle, qui fait un travail dangereux, loin de Belgique. Le mariage blanc (qui lui a donné la nationalité belge) a pu se faire par l'entremise de Fabio, chauffeur de taxi et surtout en cheville avec le milieu. A partir de là, le dilemme de conscience de Lorna commence. En effet, elle doit devenir veuve le plus vite possible pour épouser un Russe qui désire lui aussi obtenir la nationalité belge. Lorna devient plus humaine, elle ne conçoit pas que Claudy disparaisse. Pourquoi ne pourrait-elle pas divorcer? Mais la machine mafieuse est en marche. Le film a été primé à Cannes pour le scénario (c'est mérité). Les frères Dardenne travaillent dans l'ellipse tant pour les séquences que pour le scénario. Leur caméra, qui bouge moins que dans leurs films précédents, ne quitte pas Lorna que l'on voit de la première à la dernière image. La fin est ouverte (un peu décevante à mon avis). Pour ceux qui ont vu le film, une question me turlupine: pourquoi, quand elle s'enfuit, laisse-t-elle son sac dans la voiture? La panique n'explique pas tout.

Publicité
Commentaires
O
Oui, film super intéressant dont je prépare une analyse approfondie pour mon cours de cinéma (autant dire que je ne manque pas d'idées ! Lorsqu'on réfléchit à l'âpreté de l'ensemble et à l'évolution du personnage de Lorna, il y a énormément d'éléments à développer).<br /> Bref, j'ai réfléchi à cette question du sac. En fait, il y a plusieurs thématiques dans le film, dont celle de l'identité. Lorna cherche à s'intégrer à la société belge (par le biais du trafic) et et cette errance finale dans la forêt concrétise cette idée de la recherche d'identité. Peut-être qu'elle abandonne son sac pour rejeter cette identité gagnée au profit d'une mort.?
Répondre
A
J'ai beaucoup aimé le film même s'il souffre de certaines longueurs, l'oubli du sac m'a aussi perturbé(c'est dingue que l'on s'attache à de tels détails alors que le film est excellent). Je me pose encore des questions sur la signification de cet oubli si tant est qu'il y en ai une ...
Répondre
N
Moi je n'ai pas accroché avec le film. Trop lourd, terre-à-terre à mon goût. J'avoue avoir besoin de m'évader en allant au cinéma et là ça n'était pas la cas. Les performances des acteurs sont cela dit extra, mais je ne trouve pas que le scénario soit si formidable que ça. Sinon, pour le sac, je me suis posé exactement la même question que toi.
Répondre
A
Les films des frères Dardenne ne sont pas du tout des films militants. Ni béats devant les gens pauvres.. Ils pointent des problèmes à partir de réalités vécues sans simplisme..
Répondre
E
Je pense que je vais aller le voir: j'ai vu plusieurs critiques sur ce film.<br /> les avis divergent... mais bon, le meilleur moyen est d'aller le voir et de se faire sa propre opinion!
Répondre
T
Je n'ai pas eu ton inscritption à ma newsletter.<br /> Bonnes vacances et à bientôt
Répondre
F
Je trouve pour ma part que ça ressemble beaucoup à leurs autres films. Je me suis posé la question pour le sac aussi. Je ne trouve pas la fin si ouverte que ça, il n'y a plus d'espoir, elle va mourir toute seule au fond du bois ou ils vont la retrouver et la tuer...
Répondre
C
Et bien moi j'aime beaucoup les films des Dardenne<br /> Et ton billet sur celui-ci me donne envie de le voir...
Répondre
B
Et en fait, j'aime pas trop les oeuvres des Dardenne (filmer le socialisme, le malheur du milieu ouvrier, à la longue ça me saoûle.). Mais apparemment, tu sembles dire que leur film est quelque peu différent d'auparavant. Donc je verrai, s'il m arrive entre mes mains. :)
Répondre
A
J'ai vu et beaucoup aimé ce film. (voir billet sur mon blog). Je pense que tout n'est pas dans la rationalité (l'oubli du sac en particulier)..
Répondre
D
Pour moi, Lorna a perdu l'esprit à la fin du film. Elle se croit enceinte, et parle à son bébé imaginaire. Elle n'a plus besoin de sac, le sac étant le symbole de l'utérus; et le sien est devenu à ses yeux très important. <br /> Autre chose : elle se sauve dans la forêt, loin de la civilisation.
Répondre
L
je compte le voir bientot alors...;o)
Répondre
R
Très réticente pour les frères Dardenne : plusieurs fois échaudée<br /> et puis ils donnent trop l'impression de faire des films formatés pour Cannes...
Répondre
A
que trouve- t-on dans le sac d'une femme ? Des petites choses qui en disent long sur sa vie personnelle et qu'elle cache, non?.<br /> J'ai lu dans un journal samedi que les Fréres avaient insistés sur le fait qu'ils avaient mis en toute fin du Film du son ( musique/Chanson)<br /> comme s'ils avaient voulu que les spectateurs restent ( pour comprendre ?) alors qu'ils ont tîtrés le film le "silence de..." C'est peut être ce sac qui en fin de compte symbolise ce silence ?
Répondre
Le blog de Dasola
  • CINEMA, LIVRES, DVD, SPECTACLES, TV - BILLETS DE BONNE ET (parfois) MAUVAISE HUMEUR. Critiques et opinions sur films, livres et spectacles. [Secrétaire de rédaction et statistiques: "ta d loi du cine" (211 commentaires, du 17/01/07 au 15/02/24)].
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
82 abonnés
Liens au 10 février 2024

** INDEX AUTEURS (LITTÉRATURE), FILMS & REALISATEURS (CINÉMA) **

*** CHALLENGES DE L'ANNEE EN COURS ***


** LE SITE DU STATISTICIEN **


*** LIENS ***
(BLOGUEURS COMMENTANT SOUVENT LE MIEN)

CINÉMA

DIVERS - CULTURE

LIVRES

QUELQUE TRISTESSE

QUELQUES BLOGS DÉSORMAIS EN PAUSE (À MON GRAND REGRET)

QUELQUES INFIDÈLES (NE ME RENDENT PLUS MES COMMENTAIRES...)

QUELQUES INTROUVABLES (BLOGS SUPPRIMÉS OU DISPARUS?)

SANS BLOG (COMMENTATEURS SUR LE MIEN)

STATISTIQUES, INFORMATIONS, RECORDS (DEPUIS LA CRÉATION DU BLOG)

Pages
Publicité