mardi 3 mars 2009

Gran Torino - Clint Eastwood

Gran Torino est un film de et avec Clint Eastwood qui joue un raciste (à mon avis, il est plutôt misanthrope) dans une bourgade du Michigan habitée par un grand nombre de Latinos, de Noirs et d'Asiatiques. Dans Gran Torino, Walt Kowalski (Clint Eastwood) vient de perdre sa femme. Il a deux fils et des petits-enfants qu'il n'apprécie guère. Vétéran de la guerre de Corée, il a travaillé dans une usine Ford (il trouve honteux qu'un de ses fils travaille pour une marque japonaise). D'ailleurs, comme trésor, il a une magnifique une Ford "Gran Torino 1972", une belle voiture qu'il "bichonne". Il vit seul avec sa chienne Daisy, se nourrit de boeuf séché, s'abreuve de bières, et fume beaucoup. Enfin, il se met à exécrer un jeune prêtre qui n'arrête pas de lui demander de confesser ses péchés. Les proches voisins de Walt sont des Coréens Hmongs affables qui font de la très bonne cuisine. Parmi eux, il y a la grand-mère qui pourrait gagner un concours de crachats et dont l'animosité envers Walt est vivace. Il y a aussi une jeune femme, Sue, et un jeune homme, Thao (d'une timidité maladive), qui se fait maltraiter par une bande de jeunes coréens. Ceux-ci sèment la terreur autour d'eux. C'est à partir de là que j'émettrai une réserve concernant l'histoire car il y a un retournement psychologique un peu précipité dans le scénario. En effet, Walt se prend d'affection pour le jeune Thao (je ne dirai pas pourquoi). II essaie de lui donner confiance. Peut-être veut-il se racheter d'actes qu'il a commis 55 ans auparavant. J'ai oublié de dire que Walt est très malade. Ceci explique qu'il ira jusqu'au bout de sa rédemption. La dernière scène m'a tiré des larmes. Depuis sa sortie, le film se donne devant des salles combles: c'est justifié. Le Dr Orlof est très réservé sur ce film (je comprends son point de vue). Il y a des effets larmoyants un peu faciles, c'est cousu de fil blanc mais ça marche. Personnellement, j'aime les films où Eastwood se dirige lui-même et particulièrement celui-là. C'est un grand monsieur au sens propre et figuré.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,