J'inaugure ce 600ème billet en annonçant officiellement que j'ai mis en oeuvre sur mon blog la fonction "Tags", qui m'a permis d'affecter différents critères à chacun de mes billets. Ainsi, pour lire mes "Bilans" précédents, reportez-vous au tag "Vie du blog". Dans la colonne de gauche, seuls apparaissent en "nuage" les 30 tags les plus représentés (le plus faible en occurrences en compte 14 à ce jour), mais vous pouvez découvrir la totalité des items dans "Toutes les archives".
En littérature ou en cinéma, on voit tout de suite les gros blocs majoritaires par nationalité. J'ai donc créé les deux tags "... du Monde" (à l'instar de la Fn*c) pour regrouper les pays (les) moins représentés. En cinéma, ce groupe de 69 billets arrive derrière les cinémas américain (125) et français (85 tout de même), mais devant les cinémas britannique (38), italien (19) et allemand (14 - en sursis!). En littérature, la francophone est en tête (50 billets) devant l'anglophone (34) et enfin le groupe "du monde" (23).
Pour en revenir à des statistiques plus générales: pour rédiger 600 billets, j'ai donc mis 888 jours (depuis le 9 janvier 2007). Et à ce jour (15 juin 2009), 413 personnes au moins m'ont fait 3841 commentaires. Depuis le 01/01/2009, je suis passée voir ou revoir ("prospecter" - je n'aime pas ce mot de mon ami!) 480 blogs qui ne m'avaient pas encore fait de commentaires (tous ne m'en ont pas inspiré un non plus!). Chiffre à mettre en balance avec les 101 personnes (dont 17 sans blog, et 15 autres blogueurs qui sont venus sans que je leur aie fait un commentaire) qui, depuis la même date, sont venues me mettre pour la 1ère fois un commentaire (certaines sont revenues et figurent déjà dans ma colonne de droite). J'ai croisé parfois des blogs qui mettaient en avant les "billets les plus lus". Ma logique serait inverse (cf. Appendice). Par contre, mes statistiques sont très soigneusement tenues (mais non disponibles en ligne). Pour rentrer dans mes différents "Top 50", il faut de plus en plus de volume. Pour celui des billets les plus commentés, ils doivent avoir attiré au moins 15 commentaires (ils sont 53 billets dans ce cas - dont 46 ont au moins 16 commentaires, prochain "plancher" en vue). Jusqu'en mai 2008, il suffisait de 8. Et ce groupe ne comporte plus que 3 billets de 2007, mais en contient déjà 12 de 2009. Cela (me) montre bien l'effet d'immédiateté lié au concept même du blog: l'essor de mes commentaires datant de 2008, cela prouve que rarissimes sont les blogueurs à se plonger dans les "archives" d'un blog (2007, pour moi) ET à éprouver l'envie de les commenter. Lorsque cela se produit, ça n'en a que plus de valeur! Me voici amenée à parler des chiffres concernant "mes" blogueurs ("mes" voulant dire ceux qui me connaissent et que je connais!). Dans le "Top 50" des commentateurs les plus fidèles, Ffred et Wilyrah se marquent régulièrement à la culotte (Jade est un peu hors-jeu), parmi les 5 ayant dépassé la centaine de commentaires (cf. colonne de droite). Et de nouveaux blogueurs peuvent parfaitement se retrouver assez vite parmi les "fidèles", avec deux stratégies totalement différentes. Tinalakiller m'a surprise avec une soixantaine de commentaires en 2 soirées (de quelques mots chacun il est vrai. Il faudrait compter le nombre de caractères de chaque commentaire... Mais bon, on verra ça dans le 700ème billet! Note du statisticien), j'y reviens ci-dessous. Aifelle est récemment entrée dans le "top 10", en ne faisant guère qu'un commentaire à la fois, mais presque sur chacun de mes nouveaux billets (elle a parfaitement cerné qu'ils paraissent les jours impairs); et son blog à elle, je l'avais trouvé par moi-même, nananère (et ça a fait râler mon statisticien - qui me fournit chaque jour ouvrable une liste de 5 blogs n'ayant pas encore fait un seul commentaire sur mes billets). Pour le "Top 50" des jours où il y a eu le plus de commentaires, en fait, ma liste en comprend 57 (sur 888, donc) m'ayant amené 10 commentaires et plus. Ma dernière journée sans commentaire remonte au 18/04/09, et mon statisticien est un peu déçu quand j'en ai eu moins de 5 (moi, je prête surtout attention à ce qu'ils disent). Je me souviendrai longtemps du 9 avril, où j'ai vu avec effarement les 40 de Tinalakiller apparaître... Cela m'avait posé problème, puisque Canalblog affiche seulement les 10 derniers commentaires. Alors, il m'a fallu plus de temps pour en distiller la validation et l'apparition pour les autres lecteurs, qu'elle n'avait mis à me les faire! [Petite note du statisticien à l'intention de ceux qui voudraient bien être cités deux fois dans le 700ème billet: faites 60 commentaires, tous pertinents, sur autant de billets, en 2 sessions seulement]. A côté de cela, certains blogueurs m’envoient un mail au lieu de mettre un commentaire sur mon blog. D'autres répondent exclusivement sur leur blog. Merci a contrario à Florinette qui est très équitable sur la longueur de sa réponse "chez elle", et qui lit et commente aussi les blogs des autres. Evidemment, les blogueurs qui ne reviennent pas relire le même billet (qu’ils ont commenté) n'en ayant pas forcément connaissance, je suppose que c'est pour cela que la plate-forme over-blog a changé il y a quelques mois son système en rajoutant l'option de signaler aux commentateurs que le propriétaire du blog leur a répondu sur le sien. Mais je constate, de ce fait, une nette chute des commentaires faits sur le mien!
Que dire encore? Que le nombre de blogs ayant "dasola" dans leurs liens grandit aussi (il est même arrivé que je tombe dessus par hasard, avant tout commentaire d’un côté comme de l’autre). Je pense que des blogueurs viennent ainsi, en suivant un lien. Ou alors, il faut vraiment qu'ils fassent une recherche précise sur un moteur de recherche, et qu'ils soient intéressés par ce qu'ils trouvent sur mon blog. Je n'ai guère qu'un seul exemple en tête, c'est L'Egyptologue, qui semble poser question à beaucoup de lecteurs: il a suscité 13 commentaires (dont 3 de la même personne et 1 de dasola), mais seulement 2 de blogueurs, les autres provenant de gens tombés sur mon billet après une recherche. Mes statistiques "pages vues" ne sont en tout cas pas trop dopées par de "fausses visites": 93 300 pages vues par 55 500 visiteurs (sachant que mon ami et moi devons bien compter pour 5 à 10% là-dedans?), sur mes à peu près 2 ans de présence sur canalblog (je n'ai bien sûr pas les statistiques de mes 6 mois antérieurs sur aceblog), alors qu'un commentateur va activer au moins 3 "pages vues", et qu'un visiteur régulier en activera peut-être une dizaine (en suivant les liens des commentaires puis en revenant chez moi). C'est vrai que je commence à être une "ancienne" parmi les blogueuses: sur mes bientôt deux ans et demi de blog, j'en ai vu un certain nombre "passer en sommeil..." ou même disparaîre (constat déjà fait: rares sont ceux qui célèbrent leurs 4 ans!). J'ai fait moi-même l'expérience de la baisse de fréquentation que subit un blog lorsque son rédacteur/sa rédactrice "prend une pause", et j'en vois deux causes: 1/ on ne rédige plus de billets: quand un blog "ne bouge plus", les lecteurs fidèles (qui connaissent déjà les billets précédents) reviennent seulement à la date dite... peut-être (quant aux autres, cf. ci-dessous!). 2/ on n'effectue plus soi-même de visite chez les autres, qui ne vous en "rendent" donc plus. Au final, je considère qu'un blog qui ne bouge plus est un blog mort: on s'arrête peu sur un blog dont le dernier billet remonte déjà à plusieurs mois. Mais, des fois, on a la joie de voir qu'il suffisait de quelques encouragements pour relancer une dynamique; ou bien qu'il peut y avoir un retour sur la blogosphère, même des mois plus tard (après période d'examen ou petite déprime).
Pour finir ce billet certainement bien trop long, quelques états d'âme personnels.
La tenue de ce blog se fait plus pesante quand d'autres soucis personnels m'accaparent. Revient alors à la surface le fait que, au début, je pensais davantage à créer un site internet qu'un blog. Je m'explique, je voulais pouvoir mettre en ligne quelques avis sur des films ou des livres, ou sur des sujets concernant la lecture ou le cinéma. Mais pas me mettre sur le dos ce que je ressens maintenant comme une contrainte, et qui vire parfois à la corvée au lieu d'être resté un plaisir. Je sais exactement quelle raison me pousserait à arrêter ce blog, et ce n'est pas à l'ordre du jour pour le moment.
************************
En appendice, voici à toutes fins utiles, pour un... 3ème passage, mes 25 billets de 2007 non encore commentés. Je les ai classés sous mes fameux nouveaux tags.

Anecdotes:
Spectacle au Palais Garnier à Paris (12 octobre 2007) (1)

Cinéma américain:
Coups de feu dans la Sierra - Sam Peckinpah (27 mars 2007)
Les Indomptables - Nicholas Ray (17 mai 2007)

Cinéma du monde:
Cinéma argentin
El custodio - Rodrigo Moreno (2 mai 2007)
Cinéma japonais
La Femme des sables - Hiroshi Teshigahara (23 mai 2007)
(1)
Cinéma mexicain
Lumière silencieuse - Carlos Reygadas (14 décembre 2007)
Cinéma russe
L'Italien - Andrey Kravchuk (17 février 2007)

Cinéma français:
Le Candidat - Niels Arestrup (18 avril 2007)
13 Tzameti - Géla Babluani (2 juin 2007) (1)
Jeanne d'Arc - Robert Bresson (21 juin 2007)

Cinéma italien:
L'Ami de la famille - Paolo Sorrentino (12 mai 2007)

Cinéma:
Distribution des films - Remarques (14 mars 2007) (1)
Billet de bonne humeur: en attendant le Christ... (10 juillet 2007)

Généralités:
Distribution des films - Remarques (14 mars 2007) (1)
Livres audio (suite) (4 mai 2007)
Rubrique cinécrologique (16 juin 2007) (1)
Billet de bonne humeur: en attendant le Christ... (10 juillet 2007)

Littérature anglophone:
La Nuit de l'infamie - Michael Cox (23 avril 2007)
Le roi des Juifs - Nick Tosches (4 décembre 2007)

Littérature du monde:
Littérature hispanophone
A la vitesse de la lumière - Javier Cercas (19 juillet 2007)
Littérature italienne
L'immense obscurité de la mort - Massimo Carlotto (8 octobre 2007)

Littérature francophone:
Les Thibault - Roger Martin du Gard (20 janvier 2007) (1)
Comment parler des livres que l'on n'a pas lus - Pierre Bayard (16 mars 2007) (1)
La belle lurette - Henri Calet (12 juin 2007)

Livres:
Livres audio (suite) (4 mai 2007)

Patrimoine:
Rubrique cinécrologique (16 juin 2007) (1)
Spectacle au Palais Garnier à Paris (12 octobre 2007) (1)

Romans policiers:
La Nuit de l'infamie - Michael Cox (23 avril 2007)
L'immense obscurité de la mort - Massimo Carlotto (8 octobre 2007)

Théâtre:
L'affaire de la rue de Lourcine - Eugène Labiche - mise en scène Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (18 mars 2007)
Les temps difficiles - Edouard Bourdet (4 juin 2007)

A:
Le Candidat - Niels Arestrup (18 avril 2007)

B:
Comment parler des livres que l'on n'a pas lus - Pierre Bayard (16 mars 2007) (1)
13 Tzameti - Géla Babluani (2 juin 2007) (1)
Les temps difficiles - Edouard Bourdet (4 juin 2007)
Jeanne d'Arc - Robert Bresson (21 juin 2007)

C:
La Nuit de l'infamie - Michael Cox (23 avril 2007)
La belle lurette - Henri Calet (12 juin 2007)
A la vitesse de la lumière - Javier Cercas (19 juillet 2007)
L'immense obscurité de la mort - Massimo Carlotto (8 octobre 2007)

D:
L'affaire de la rue de Lourcine - Eugène Labiche - mise en scène Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (18 mars 2007)

K:
L'Italien - Andrey Kravchuk (17 février 2007)

L:
L'affaire de la rue de Lourcine - Eugène Labiche - mise en scène Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (18 mars 2007)

M:
Les Thibault - Roger Martin du Gard (20 janvier 2007) (1)
L'affaire de la rue de Lourcine - Eugène Labiche - mise en scène Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (18 mars 2007)
El custodio - Rodrigo Moreno (2 mai 2007)

P:
Coups de feu dans la Sierra - Sam Peckinpah (27 mars 2007)

R:
Les Indomptables - Nicholas Ray (17 mai 2007)
Lumière silencieuse - Carlos Reygadas (14 décembre 2007)

S:
L'Ami de la famille - Paolo Sorrentino (12 mai 2007)

T:
La Femme des sables - Hiroshi Teshigahara (23 mai 2007)
(1)
Le roi des Juifs - Nick Tosches (4 décembre 2007)

(1) Commentaire suscité par le présent billet durant les quelque 40 jours où il est resté en page d’accueil de mon blog.