Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Dasola
Le blog de Dasola
Archives
Derniers commentaires
Challenges terminés

Pour les challenges de l'année en cours, 
voir colonne de droite

5 mars 2010

The Ghost Writer - Roman Polanski

Brillantissime! C'est le terme qui me vient immédiatement à l'esprit après avoir vu The Ghost Writer, mercredi 3 mars 2010, le jour de sa sortie. Quelle maestria dans la mise en scène, qui se caractérise par sa fluidité, ai-je trouvé. Pour moi, Roman Polanski a amplement mérité sa récompense au dernier festival de Berlin. Quant aux acteurs, je commencerai d'abord par Ewan Mc Gregor qui a trouvé son meilleur rôle à ce jour. Olivia Williams avec ses airs de femme sage joue l'ambiguïté juste comme il faut. Pierce Brosnan interprète un ex-premier ministre très crédible. Tom Wilkinson est impeccable comme souvent. Même Eli Wallach, dans une scène, fait une prestation qui se remarque. Avec The Ghost Writer (adapté d'un roman de Robert Harris), Roman Polanski montre qu'il fait encore partie des très grands du métier. C'est le premier film que j'aime autant de ce réalisateur depuis... Chinatown (en 1974). Un "ghost writer" (un écrivain fantôme) est l'équivalent anglais de "nègre littéraire" en français. Celui qui est le héros de l'histoire (Ewan Mc Gregor) est chargé par un éditeur londonien de corriger ou de réécrire certains passages des mémoires d'un ex-Premier ministre anglais démissionnaire, Adam Lang, retiré aux Etats-Unis sur une île battue par les vents, au large de la Nouvelle-Angleterre. Le cadavre du "nègre" précédent, tombé d'un ferry, a été retrouvé sur le rivage près de la demeure d'Adam Lang. Pour 250000 dollars, le "nouveau nègre" emménage chez Adam Lang, qui est entouré de sa femme, Ruth, et de sa "garde rapprochée". A partir de ce moment-là, parce qu'il est un homme curieux, Le Nègre se retrouve en peu de temps amené à enquêter sur la mort de son prédécesseur, sur les débuts de Lang dans la politique, etc. L'atmosphère se fait de plus en pesante voire menaçante. Le Nègre est seul face aux autres, et doit affronter des situations qui mettent sa vie en danger. Il rencontre des gens et pose des questions. La dernière séquence, fulgurante, où tout se passe "hors champ", est inoubliable.

Si donc vous voulez voir ce qu'est un film bien réalisé (même si je n'y connais rien en cette matière), courez voir The Ghost Writer. Vous passerez un moment de bonheur intense comme le public qui était dans la salle avec moi. Certains spectateurs ont applaudi à la fin. Je n'ai pas vu passer les 2H08 (pour la première fois depuis longtemps). C'est un film prenant, jubilatoire, ambigu, intriguant, ironique, passionnant, virevoltant, angoissant, "hitchcockien" dans le bon sens du terme (et j'en oublie). La musique d'Alexandre Desplat s'harmonise bien à l'ensemble. The Ghost Writer fait d'ores et déjà partie de mes films de l'année. Voir les excellentes critiques de Céline et Pascale.

Commentaires
Q
Bonsoir Dasola,<br /> <br /> J'ai moyennement aimé ce film, trop politique à mon goût. La musique pas contre colle bien au film et donne bien le ton de ce thriller.<br /> Je suis toujours parmi vous même si je n'écrivais plus, j'adore vous lire ainsi que ffred sur alociné, grâce à vous qui êtes réguliers on peut suivre l'actualité culturelle au jour le jour, alors merci.<br /> A bientôt
Répondre
D
Un assassinat hors champs où l'on ne voit ni celui qui tire ni celui qui tombe, ce n'est pas si neuf.
Répondre
E
Assez d'accord avec toi sur ce coup-là. Peut-être même pour dire que c'est effectivement le Polanski le plus brillant depuis "Chinatown" (bien que "Le pianiste" m'ait aussi beaucoup plu).<br /> <br /> McGregor est remarquable, c'est vrai. Mine de rien, à part quelques écarts, il se bâtit une carrière assez passionnante.
Répondre
B
Depuis Machievel les crimes pour raison d'Etat n'ont pas cessé. Avec ce film, on pense aux bouquins bidons écrits par des « nègres » aux manipulations perverses de ceux qui nous gouvernent, aux écoutes, aux polices politiques, aux barbouzes, aux crimes impunis pour raisons d’Etat. Dans le film, le nègre, pour avoir balancé tout ça, est assassiné entre deux voitures. C’est la démocratie que l’on tue dans la rue. Ses meurtriers ne sont jamais rattrapés par la Justice, comme l’est Polanski avec la complicité d'un grand pays : la Suisse !.
Répondre
A
et bien je lis des avis bien différents sur ce film !
Répondre
A
Excellent film.
Répondre
P
excellent film en effet ! :)
Répondre
N
Je n'en entends que du bien partout, je compte le voir dans les jours à venir je pense.<br /> <br /> (Par contre depuis 1974, Polanski a fait d'autres films assez remarquables pourtant. J'ai pendant un temps été assez attaché à son "Frantic" --superbe musique d'Ennio Morricone il faut dire-- comme "La jeune fille et la mort" --Sigourney Weaver, Ben Kingsley, Schubert, les morceaux de Wojciech Kilar...-- ...Qu'est-ce que j'ai pu les voir et revoir !)
Répondre
C
Bonjour! Décidément que d'excllentes critiques... et moi qui ai aimé, mais suis restée un peu sur ma fin. Je crois que je suis restée un peu en dehors de l'histoire. Et il faut dire que je l'ai vu en VF, d'une qualité de doublage assez médiocre.
Répondre
J
vu hier... Excellent, tendu, subtil...
Répondre
V
ce film est brillant c'est une leçon de cinéma car il propose de nouveaux procédé scénaristique, très amusant le moment où le fantôme décide de suivre les indications du GPS. jette un coup d'œil à ma critique si ça t'amuse.<br /> Cheers
Répondre
T
en effet, ce film t'a plu !<br /> l'ensemble franchement je l'ai trouvé bon c'est juste que je me suis ennuyée, vas savoir pourquoi...
Répondre
B
Bien noté Dasola.<br /> J'avais déjà trèèèès envie de le voir (Ewan McGregor ;) mais après avoir vu 2 avis très positifs (celui de kathel aussi) , je vais y courir la semaine prochaine.
Répondre
S
Bonjour Dasola !<br /> J'espère qu'il passera chez moi, depuis le début de l'année je n'ai pas vu un seul film à me convenir, ils ne passent que des films très grand public
Répondre
C
Je ne partage pas ton point de vue, pour une fois, Désolé Dasola (elle est facile). Comme mymp, je pense que le film est assez creux bien que intelligemment mis en scène. Nous ne sommes pas nombreux, mais notre opinion n'en n'a que plus de valeur. Non ? <br /> En réalité, j'ai baillé. Et pas qu'une fois. Et l'intrigue est vraiment neu-neu (on peut en débattre si vous voulez).
Répondre
Y
Je n'en entends que du bien partout, je vais essayer de me taper mes 110 km le week end prochain pour le voir en v.o.
Répondre
D
J'ai bien aimé cette dernière séquence aussi, très belle manière d'achever le film. D'autres passages m'ont plu, la course-poursuite est très bien menée, le nègre seul dans son motel obscur devant deux petites fenêtres, le rendu des paysages de l'île... <br /> <br /> Par ailleurs, je n'ai pas bien compris l'intrigue, et elle m'a laissée indifférente. Je ne me suis pas attachée aux personnages non plus.<br /> <br /> Depuis Chinatown, plusieurs films de Polanski m'ont plus davantage que celui-ci. Notamment Frantic, ou encore le Pianiste...
Répondre
C
Brillantissime, je crois que c'est bien le terme approprié. :)
Répondre
H
Un excellent thriller en effet!! C'est halletant du début à la fin, j'ai beaucoup aimé!
Répondre
V
Je ne suis pas fan des films de Polanski mais celui-ci semble faire l'unanimité (excellente critique du podcast de telerama). Je le note pour le DVD.
Répondre
S
Ah demain normalement, je serais l'une des première à entrer dans l'une des salles sombres pour ce film. La critique sera surement là dimanche ou avant d'ailleurs, j'ai hâte !<br /> Parait que c'est un peu un Shutter Island en mieux et comme j'ai légèrement adoré SI...
Répondre
L
J'ai vu de bonnes critiques sur ce film et ton billet m'incite encore davantage à aller le voir. Je note!
Répondre
W
Je jetterai un œil :)
Répondre
K
Ouh la la, j'ai vraiment envie d'aller le voir ! ;-)
Répondre
E
Je viens d'aller voir ce film, et je vous rejoins totalement. Pendant 2h, Polanski fait montre d'une maestria rare dans la façon dont il mène l'intrigue. Ce film est angoissant, proprement prenant. <br /> Très hitchcockien peut-être, mais avec une ambiance très à lui et une montée du suspense progressive et bien amenée. La maison isolée, le huis-clos partiel, la tempête,... Tous les ingrédients (très traditionnels à vrai dire) y sont, mais magistralement agencés. Et quel retournement scénaristique !<br /> <br /> Un excellent film. <br /> <br /> Sinon, j'aime beaucoup votre blog. Merci<br /> <br /> erwan<br /> <br /> http://blog.pressebook.fr/lefauteuil/
Répondre
A
Je compte bien aller le voir très vite ..
Répondre
Le blog de Dasola
  • CINEMA, LIVRES, DVD, SPECTACLES, TV - BILLETS DE BONNE ET (parfois) MAUVAISE HUMEUR. Critiques et opinions sur films, livres et spectacles. [Secrétaire de rédaction et statistiques: "ta d loi du cine" (215 commentaires, du 17/01/07 au 14/04/24)].
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Newsletter
83 abonnés
Liens (en cours de mise à jour)

** INDEX AUTEURS (LITTÉRATURE), FILMS & REALISATEURS (CINÉMA) **

*** CHALLENGES DE L'ANNEE EN COURS ***


** LE SITE DU STATISTICIEN **


*** LIENS ***
(BLOGUEURS COMMENTANT SOUVENT LE MIEN)

  • = Dix blogueuses et blogueurs ayant fait au moins 500 commentaires chez dasola se présentent =
  • On crée un lien lorsqu'un blogueur a commenté au moins cinq billets en venant à (au moins) deux dates différentes sur ce blog. 
  • Une adresse de mail (xxx@yyy.fr ou com...) [non publiée!] est exigée par Canalblog pour enregistrer votre commentaire. 
  • Vous ne voyez pas tout de suite apparaître votre commentaire, car je dois d'abord le valider (cela peut prendre quelques heures)
CINÉMA (22 blogs en activité)

DIVERS - CULTURE (58 blogs en activité)

LIVRES (70 blogs en activité)

QUELQUE TRISTESSE

QUELQUES BLOGS DÉSORMAIS EN PAUSE (À MON GRAND REGRET)

QUELQUES INFIDÈLES (NE ME RENDENT PLUS MES COMMENTAIRES...)

QUELQUES INTROUVABLES (BLOGS SUPPRIMÉS OU DISPARUS?)

SANS BLOG (COMMENTATEURS SUR LE MIEN)

STATISTIQUES, INFORMATIONS, RECORDS (DEPUIS LA CRÉATION DU BLOG)

  • * Blog créé le 09/01/2007, transféré sur Canalblog en juin 2007, migré à l'insu de son plein gré sur l'outil Overblog en février 2024 *
  • 2702 billets (au 16/04/24), dont tous ont eu au moins un commentaire
  • 33 097 commentaires (au 16/04/24 [+ 20 [anciennement 203] "égarés" lors de la migration"]) [dont 260 dasola] par au moins 1273 personnes, dont 100 (re)venues en 2024
  • 407 blogueurs [dont 156 actifs en 2024] m'ont fait au moins 5 et jusqu'à 1209 (au 16/04/2024) commentaires (voir ci-dessus)
  • Abonnés (être prévenu à chaque nouveau billet publié sur le blog): 77 au 07/03/2024 (via "Newsletter" ci-dessus)
  • Billet commenté par le plus de personnes: 77 commentaires par autant de commentateurs/trices (billet du 09/01/2014)
  • Billet comptant le plus de commentaires: 123, par 46 commentateurs/trices différent(e)s (billet du 10/06/2023)
  • Record de commentaires en 1 an de date à date par 1 même blogueur-euse: 146 par DocBird (du 15/07/22 au 14/07/23)
  • Record de commentaires en un mois: 355 en janvier 2014
  • Record de commentaires en une année civile (même blogueur-euse): 143 par Manou en 2023
  • Record de commentaires en une journée: 44 le 09/04/2009
  • Records de nouveaux commentateurs en un mois: 24 (dont 22 blogueurs) en mai 2008 et mars 2009
Pages