lundi 1 novembre 2010

Des éclairs - Jean Echenoz

Après Courir qui narrait la vie d'Emile Zatopek (cf. mon billet du 07/11/2008), voici Des éclairs (Editions de Minuit), une fiction sur la destinée d'un certain Gregor (alias l'ingénieur Nikola Tesla [1856-1943]), hongrois d'origine, né entre 23H et 01H du matin. Il ne saura jamais précisément l'heure et surtout le jour de sa naissance, veille ou lendemain. Tout cela à cause d'un orage violent puis d'un vent de force majeure qui a fait s'éteindre les bougies. Il est né dans l'obscurité. C'est lui qui sera à l'origine de l'invention de l'électricité, du radar, de la radio, du courant alternatif et j'en passe. Gregor fut un être antipathique mais génial. C'était un surdoué qui a appris 6 langues en 5 minutes, une sorte de "Géo-trouvetout". Son problème fut qu'il était nul en affaires et qu'il n'a pas su déposer ses brevets d'invention à temps. D'autres se sont servi de son génie et lui ont tout volé. Emigré aux Etats-Unis, il a pu mener des expériences grâce à des mécènes comme Westinghouse, Edison et Pierpont. Il a mené grand train mais cela n'a pas duré. Il a vécu dans des chambres d'hôtels luxueux, il est mort dans la misère. C'était un misanthrope qui, tel Howard Hugues, avait peur des microbes et du contact avec les autres. Il portait des gants. Ses relations avec les femmes étaient inexistantes. Sa seule passion furent les pigeons qu'il a soignés toute sa vie, réparant les ailes et les pattes cassées. C'est d'ailleurs au milieu de ceux-ci qu'on le retrouva mort, un jour. Comme pour Courir, j'ai adoré le style d'Echenoz. C'est une merveille d'écriture. Le livre fait 170 pages et vaut 14,50 euros. Je le conseille.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,