Ayant beaucoup apprécié les films précédents de ce Danois (lire les billets ici, ici et ), c'est peu dire qu'avouer que j'attendais avec impatience la sortie de Drive qui a été récompensé (à juste titre) du prix de la mise en scène au dernier festival de Cannes. C'est un film que je déconseille peut-être aux âmes sensibles mais que je recommande absolument à toutes les autres. Pour sa première incursion aux Etats-Unis, Nicolas Winding réussit son pari de faire un film à l'américaine mais avec un petit quelque chose en plus: la façon stylisée ou hors champ de traiter la violence, de prendre son temps avec des plages de douceur (de "creux" comme disent ceux qui n'ont pas aimé) très bien mis en valeur grace à la mise en scène fluide. Les comédiens sont tous très bien avec en tête Ryan Gosling, un grand beau gosse blond absolument étonnant. Il parle peu, réfléchit pas mal et agit de même. Il joue le rôle d'un homme (dont on ne connait pas le prénom) qui mène une vie rangée et relativement terne partagée entre son rôle de cascadeur le jour et chauffeur de gangster la nuit. Son seul signe distinctif est le blouson qu'il porte avec un scorpion tatoué dans le dos. L'arrivée d'Irène (Carey Mulligan vue dans An Education), une jeune et jolie voisine de palier (dans l'immeuble où il vit) et de son petit garçon, Benicio, va bouleverser la vie de ce cascadeur taciturne. En effet, le compagnon d'Irène, sorti tout juste de prison, va déclencher un enchaînement de situations tragiques et violentes (le sang gicle pas mal) que je ne vous révèlerai pas. J'ai vraiment beaucoup aimé ce film pour son ambiance, sa musique et l'alternance entre calme et tempête. L'histoire est adaptée d'un roman de James Sallis sorti aux éditions Rivages Poche (pas lu). Je pense que le film vu dans une salle comble sera un succès. En tout état de cause, Nicolas Winding Refn est un cinéaste à suivre. Voir les billets de WilyrahFfred, Alex, Phil Siné et certainement beaucoup d'autres, et l'avis plus mesuré de Neil (suite à son com ci-dessous) mais aussi celui franchement négatif de Chris (idem).