lundi 14 novembre 2011

Solaire - Ian McEwan

P1020564

Depuis 5 mois, Solaire de Ian Mc Ewan (390 pages, Editions Gallimard) traînait sur ma PAL. Je m'y suis reprise à deux fois pour le commencer, je n'arrivais pas à "entrer" dedans, et puis j'ai lu ce roman pratiquement d'une traite. Il est plaisant et parfois drôle (ce n'est pas courant chez Mc Ewan). En 2000, Michael Beard, 53 ans, petit, gros et chauve (mais qui plait aux femmes plus jeunes), ancien Nobel de physique (sur la "colligation Beard-Einstein"), voit son 5ème mariage avec Patrice (c'est un prénom féminin) partir à vau-l'eau. Patrice le trompe avec un maçon. Pendant ce temps là, dans le cadre de son soutien à un projet gouvernemental à propos du réchauffement climatique, Beard part en expédition au Pôle Nord (je vous laisse découvrir ses mésaventures assez savoureuses). Cette première partie se termine de façon assez amorale avec un homme condamné à 16 ans de prison pour un crime qu'il n'a pas commis. Cinq ans plus tard, en 2005, Beard, divorcé, a une liaison avec une jeune femme, Melissa, qui lui annonce qu'elle est enceinte de ses oeuvres. Beard, qui a des problèmes de santé à cause de son embonpoint, continue de mener une vie agitée avec  les conférences qu'il donne sur l'énergie solaire. Il se retrouve même à la tête d'un centre de recherches sur ce sujet. N'ayant jamais voulu être père, il essaye en vain de convaincre Mélissa de se faire avorter. En 2009, Michael devenu le papa d'une petite Catriona se retrouve aux Etats-Unis dans une contrée désertique où il dirige un projet de panneau solaire en expérimentation. Un problème se pointe en la personne d'un avocat.

Pour résumer ce roman, c'est l'histoire d'un homme, de ses lâchetés, de ses amours et de ses "emm...". Le personnage de Michael Beard, qui n'est pas très sympathique de prime abord, devient attachant sous la plume de Ian McEwan. Après Samedi qui m'avait bien plu et Sur la plage de Chesil qui m'avait déçue, Solaire fut un moment agréable de lecture. Lire le billet de Keisha.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :