P1020972

Marc Dugain situe son nouveau roman, Avenue des géants (Edition Gallimard, 360 pages), aux Etats-Unis, en Californie dans les années 60. Il a pris le personnage d'un tueur en série, Al Kenner, comme personnage central de ce roman qui m'a beaucoup plu. Al Kenner est inspiré d'un personnage réel, Ed Kemper, dont il s'est approprié la vie. Agé de 15 ans, Al tue sa grand-mère et son grand-père paternels d'une balle dans la nuque. Il nous explique ses motivations qui semblent couler de source. Al Kenner a un QI supérieur à celui d'Einstein, mesure 2,20 m à 15 ans et est hypermnésique. Né seul garçon dans une famille de trois enfants, il aime son père qui a abandonné sa famille sans laisser de trace, et souffre des rapports conflictuels qu'il entretient avec sa mère alcoolique et tyrannique. C'est dans les trente dernières pages que l'on se rend compte qu'Al Kenner est devenu un monstre avec des remords. Car après avoir assassiné ses grands-parents, il ne s'arrêtera pas là. Tuer l'apaise, surtout un crime en particulier que je vous laisse découvrir. Dans Avenue des géants (un lieu clé dans l'intrigue du roman), Dugain évoque l'Amérique des hippies, des jeunes en rupture de ban, de l'amour libre et aussi de la guerre du Vietnam. Ce roman très bien écrit se lit d'une traite. Je vous le conseille absolument.