mardi 30 octobre 2012

God bless America - Robert Francis "Bobcat" Goldthwait

Voici le deuxième film américain dont je voulais parler et qui m'a plu malgré quelques maladresses (on pourrait le sous-titrer "Mort aux cons"). Frank (Joël Murray, le frère de Bill), fraîchement divorcé (et père d'une gamine "à baffer" qui vit avec sa mère) ne supporte plus la médiocrité ambiante, surtout celle diffusée à longueur de temps à la télévision américaine, hautement abêtissante. Il vient de se faire virer manu militari de son travail après avoir été accusé de harcèlement par une femme à son travail: il avait eu le malheur de lui offrir des fleurs et de lui prêter un livre. Enfin, il vient d'apprendre qu'il a une tumeur incurable au cerveau. Tout cela l'amène à prendre des décisions radicales: il vole la voiture jaune de son voisin (un abruti avec femme et enfant), et se met à flinguer quelques personnes qu'il considère comme nuisibles, en particulier des spécimens vus à la télévision. Sur son chemin, il croise Roxy, une "post-adolescente" qui s'embête dans la vie et qui décide de le suivre dans son équipée. C'est une histoire où l'on rit beaucoup malgré le propos. Le message du film peut sembler simpliste (il est interdit aux moins de 12 ans) mais j'adhère. Le final est digne de Bonnie and Clyde. Un film que je conseille.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :