dimanche 18 août 2013

Trilogie - Bill Douglas

Parmi les autres ressorties de l'été, il y a la trilogie "Bill Douglas". Il s'agit de trois moyen-métrages. Les deux premiers sont projetés en une seule séance. Ce sont ceux que j'ai vus. Le premier, My Childhood (Mon enfance, 1972) dure 45 minutes. Le deuxième, My Ain Folk (Ceux de chez moi, 1973), 55 minutes. Ces films sont autobiographiques, ils ont été tournés sur les lieux où a (sur)vécu le réalisateur enfant à la fin de la deuxième guerre mondiale en Ecosse. Les films tournés en noir et blanc dégage tristesse, misère et abandon. On fait la connaissance de Jamie (8 ans) et Tommy (âgé d'une dizaine d'années), deux frères qui vivent dans le dénuement avec leur grand-mère maternelle dans une maison mitoyenne située dans une petite ville minière d'Ecosse. La maman des deux garçons est en train de mourir dans un hôpital. Dans My Childhood, en 1946, Jamie va un peu à l'école mais il traîne beaucoup dehors: il se lie d'amitié avec un prisonnier de guerre allemand. La grand mère presque grabataire fait ce qu'elle peut pour les deux garçonnets mais on peut constater que Jamie, un garçon malingre, a des vêtements troués et qu'il ne mange pas à sa faim. Sans tomber dans le misérabilisme, Bill Douglas montre la pauvreté matérielle et affective que fut son enfance. Les choses vont empirer dans le deuxième film qui est la suite immédiate du premier. Dans My Ain Folk (qui commence avec une scène en couleur) Jamie, après la mort de sa grand-mère, va se réfugier chez l'autre, la mère de son père, une femme méchante et alcoolique qui lui donne souvent une pomme en guise de repas. Cette femme n'a aucune affection pour son petit-fils. Le père de Jamie est remarié et a une maîtresse, c'est un "pauvre type". Les relations familiales ne sont que cris et pleurs. Je n'ai pas encore vu le 3ème volet, My Way Home. J'attends un peu car tout ça n'est pas très gai, mais je ne regrette pas car cela m'a donné l'occasion de connaitre une partie de l'oeuvre d'un réalisateur disparu à l'âge de 57 ans en 1991. Pour l'anecdote (si je puis dire), les deux jeunes acteurs des films sont aussi décédés, en particulier Stephen Archibald: celui qui joue Jamie est mort à 38 ans en 1998.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,