dimanche 8 mars 2015

American Sniper - Clint Eastwood

A lire le billet très complet d'Alain, on en retient que le personnage principal du film, le tireur d'élite texan Chris Kyle (tué à 38 ans par un vétéran souffrant de stress post-traumatique) avait des convictions très arrêtées sur l'engagement militaire de l'Amérique dans le conflit irakien (après les attentats du 11/09/01). Le réalisateur Clint Eastwood et son acteur principal, Bradley Cooper, montrent un homme déterminé dans sa tâche de tireur d'élite qui sauve des vies (ses compagnons d'armes) et qui, de retour entre deux missions, a du mal à mener une vie normale avec sa femme et ses deux enfants. Dès leur plus jeune âge, Chris et son frère Jeff ont été conditionnés par leur père qui leur a appris que le monde est composé de brebis, de loups, et de chiens de berger qui protègent les brebis contre les loups. Chris va devenir un chien de berger en étant le meilleur tireur d'élite de tous les temps après s'être engagé au sein des forces spéciales de la marine de guerre des Etats-Unis (SEALs). Pendant 1000 jours, ce qui représente quatre missions en Irak, il va montrer son habileté à tuer avec précision à très grande distance des hommes, des femmes et des enfants (les "sauvages") qui sont des menaces pour les troupes américaines. Je trouve que, sur un sujet pareil, le réalisateur arrive à un dosage subtil en rendant son personnage principal plus sympathique qu'il ne devait l'être. Il le montre avec ses failles. J'ai noté qu'il y a peu de discours idéologique sur "Dieu protège l'Amérique", sauf au début. Je dirais que c'est un bon film d'action si on fait abstraction du reste (message patriotique et autre). Vers la fin, la séquence "tempête de sable" est très réussie.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,