dimanche 31 mai 2015

L''ombre des femmes - Philippe Garrel

De mémoire, il me semble que L'ombre des femmes (sorti le 27 mai* 2015) est le premier film que je vois du réalisateur Philippe Garrel. J'y suis allée suite aux critiques positives que j'ai lues dans les journaux et parce que j'étais contente de revoir Clotilde Courau qui se fait rare sur les écrans de cinéma. L'ombre des femmes a été le film d'ouverture de la section "La quinzaine des réalisateurs" au dernier festival international du film de Cannes 2015. Mon introduction est un peu longue mais le film, lui, ne l'est pas. Il dure seulement 1H13. Filmé en format 35mm (et non en numérique) dans un très beau noir et blanc, le film nous conte l'histoire d'un couple dans la tourmente de l'infidélité conjugale. La quarantaine tous les deux, Pierre (Stanislas Merhar) est documentariste, et sa femme Manon (Clotilde Courau) est son assistante. Ils vivent de manière précaire, ayant du mal à joindre les deux bouts. Leur logement aurait besoin d'être rénové. A l'occasion d'une recherche documentaire sur la deuxième guerre mondiale, Pierre fait la connaissance d'Elisabeth, une stagiaire. Ils entament une liaison car comme dit la voix off (Louis Garrel) qui ponctue le film, Pierre étant un homme, il n'éprouve aucune gêne de tromper sa femme. Cette situation d'avoir une femme et une maîtresse lui convient bien. En revanche, à partir du moment où il apprend par Elisabeth (Lina Paugam) que Manon a un amant, c'est une autre histoire. Il se sent trahi car il aime Manon. Le sujet est traité de manière relativement légère. Manon, Elisabeth et la mère de Manon sont les personnages les plus intéressants. Ce sont des femmes vivantes et vibrantes face à Pierre plutôt atone. Ce n'est pas un film désagréable à voir (pour les actrices), mais je ne peux dire que j'ai eu le coup de foudre.

* et non juin, comme me l'a fait remarquer Rock07.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,