mardi 28 février 2017

Le cas Malaussène 1 - Ils m'ont menti - Daniel Pennac

P1050170

Ca y est, je viens de terminer le premier tome de la nouvelle trilogie Malaussène, 18 ans après la parution du 6ème volume: Aux fruits de la passion en 1999.

Les 5 précédents avaient pour titre, pour ceux qui connaissent : Au bonheur des ogres (1985) La fée Carabine (1987), La Petite marchande de prose (1990), Monsieur Malaussène (1995), Des chrétiens et des maures (1996). C'est mon ami Ta d loi du cine qui me les avait fait connaître.

J'ai commencé (comme mon ami) par la fin, c'est-à-dire qu'il y a un répertoire à la fin du roman de tous les personnages vivants, fictifs ou morts qui apparaissent dans les romans précédents ou dans ce nouvel opus. Je vous conseille de faire de même car même si j'ai lu les romans de Pennac il y a environ dix ans, j'ai beaucoup oublié et une piqûre de rappel est bienvenue.

On retrouve la tribu Malaussène au complet, de Benjamin (directeur littéraire aux éditions du Talion et bouc-émissaire à l'occasion) et Julie à Verdun devenue Juge d'instruction. Cette dernière est mariée à un boulanger, ancien juge lui-même. On retrouve même Julius le chien (enfin c'est un descendant de la troisième génération).

Georges Lapietà, un affairiste bien connu sur la place de Paris, vient d'être enlevé. Le rapport avec la famille Malaussène est que Maracuja, née dans Aux fruits de la passion, est tombée amoureuse de "TUC" (Travaux d'Utilité Collective), le fils unique de Lapiétà. Les kidnappeurs demandent comme rançon la somme, au cent près, reçue peu de temps auparavant par Lapietà pour avoir fait licencier 8302 personnes de l'entreprise LAVA.

Je ne vous dévoilerai pas plus l'intrigue de ce roman moins drôle que les précédents, et je n'ai pas retrouvé la verve stylistique sauf dans certains passages. Cela n'empêche pas que j'attends la suite, Leur très grande faute, avec intérêt.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,