J'ai vu 116 films à ce jour et j'en ai chroniqué une centaine. A la différence d'autres années, je n'ai pas eu de vrai de coup de coeur. Mais il y en a tout même beaucoup qui m'ont plu, et j'ai dû faire des choix cornéliens pour en retenir vingt-cinq.
Voici ma liste dans l'ordre où je les ai vus.

1 L'insulte de Ziad Doueiri : un film remarquable avec deux acteurs très bien dirigés.

2 Jusqu'à la garde de Xavier Legrand sur un sujet dur : la violence domestique. Une fin qui laisse le spectateur tétanisé.

3 Hostiles de Scott Cooper : un beau western mélancolique avec Christian Bale et Rosamund Pike convaincants dans leur rôle.

4 The Third murder d'Hirokazu Kore-Eda qui m'a mieux plu qu'Une affaire de famille. Deux Kore-Eda sortis la même année, on a été gâtés.

5 La révolution silencieuse de Lars Kraume : film classique bien interprété par de jeunes acteurs allemands convaincants.

6 En guerre de Stéphane Brizé : film "coup de poing" avec un Vincent Lindon, magistral.

7 Une année polaire de Samuel Collardey : ce docu-fiction sur un instituteur danois au Groenland est rafraîchissant et dépaysant.

8 Champions de Javier Fesser : ce film espagnol est sympathique et le regard porté sur les handicapés n'est pas condescendant.

9 La mauvaise réputation d'Iram Haq sur le destin d'une jeune femme d'origine pakistanaise vivant en Norvège qui subit tout le poids de la tradition.

10 Désobéissance de Sebastian Lelio vaut la peine pour admirer les deux Rachel (Weisz et Adams). L'histoire se passe dans le milieu juif hassidique.

11 Pororoca, pas un jour ne passe de Constantin Popescu : une histoire éprouvante dont on ne sort pas indemne. L'acteur principal est sensationnel.

12 Au poste! de Quentin Dupieux : un film loufoque et très bien écrit.

13 Woman at war de Benedikt Erlingsson : quel plaisir d'entendre parler islandais et quels beaux paysages!

14 Parvana de Nora Twomey : l'histoire émouvante de Parvana une petite afghane. L'animation est remarquable.

15 Mademoiselle de Joncquières d'Emmanuel Mouret : une histoire subtile, et Cécile de France excellente.

16 Première année de Thomas Lilti : grâce à Vincent Lacoste et William Lebghil, j'ai suivi avec intérêt la préparation du concours de la fin de la première année de médecine.

17 Amin de Philippe Faucon : la relation entre Amin et Gabrielle m'a beaucoup touchée.

18 Frères ennemis de David Oelhoffen est un polar nerveux sans temps mort et bien interprété.

19 La saveur des rāmen d'Eric Khoo : un film goûteux.

20 Dilili à Paris de Michel Ocelot : une merveille de film d'animation.

21 Le jeu de Fred Cavayé vaut le coup d'être vu rien que le scénario. Il s'agit du "remake" d'un film italien inédit en France. Les acteurs sont excellents.

22 Silvio et les autres de Pablo Sorrentino pour Toni Servillo, impérial.

23 Cold war de Pawel Pawlikowski pas un film parfait mais quel beau noir et blanc!.

24 Sale temps à l'hôtel El Royale Drew Goddard (que je ne connaissais pas): j'ai vraiment "marché" à ce film distrayant avec de nombreux rebondissements.

25 Pupille de Jeanne Herry : un film touchant sur la rencontre entre Théo (2 mois et demi) et Alice, la quarantaine qui aura attendu 10 ans un enfant à adopter.

Même si je ne l'ai pas chroniqué, j'ajoute un documentaire On a 20 ans pour changer le monde : un documentaire brûlant d'actualité sur les sols de nos campagnes qui meurent à cause des pesticides et des labours intensifs.

Je vais par ailleurs mentionner (sans leur faire les honneurs d'un lien!) quatre "flops" de 2018 selon moi. En liberté! de Pierre Salvadori, Normandie nue de Philippe le Guay, Fleuve noir d'Eric Zonka et Vers la lumière de Naomi Kawaze : films très évitables.

Et sinon, comme je l'avais écrit et espéré à la fin de mon billet de palmarès de l'année dernière, je suis ravie de m'être procuré les cinq films de Mikio Naruse projetés en 2017 sur grand écran. Ils viennent de sortir en dvd et blu-ray. Un très beau coffret à se faire offrir pour ces fêtes. Mes deux billets ici et .