Avec Adults in the room d'après le livre de Yanis Varoufakis, le réalisateur d'origine grecque Costa-Gavras se penche sur le problème de la crise de la dette publique grecque qui a commencé en 2008. L'histoire qui nous est racontée se passe en 2015. Yanis Varoufakis, le ministre des finances du gouvernement d'Alexis Tsipras, va essayer de renégocier la dette pharaonique –320 milliards d’euros– et tenter de mettre fin à l’austérité et à la crise qui touche son pays. Il affronte la troïka, constituée par la BCE (Banque centrale européenne), le FMI (Fonds monétaire international) et la Commission européenne, au cours de différentes rencontres. Il veut tout faire pour sortir la Grèce de l'Euro et aboutir à un "Grexit". Je trouve le sujet passionnant, mais j'ai trouvé que le film de Costa-Gavras l'était nettement moins (passionnant). Les séquences de débats se suivent mais cela reste un peu statique. On assiste aux rencontres entre Varoufakis et des Français comme Michel Sapin, Pierre Moscovoci ou même un certain Emmanuel M., ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique à l'époque. Le film se termine avec le résultat du référendum de juillet 2015, où le "non" l'a emporté sur les propositions faites par la troïka. Il n'y a pas de suspense, de coup de théâtre. J'ai trouvé l'ensemble un peu "plan plan", sauf une séquence à la fin qui détonne. Sinon, le titre du film se réfère à une phrase prononcée en juin 2015 par Christine Lagarde qui, à force d'assister à toutes ces commissions a dit qu'il fallait "restore the dialogue with adults in the room"  (restaurer le dialogue avec des adultes dans la salle) car elle trouvait que les présents avaient un comportement enfantin voire infantile.