vendredi 4 décembre 2020

Silex and the city volumes 7, 8 et 9 - Jul

Venant de terminer le nouveau Silex and the City, je viens de me rendre compte que je n'avais pas chroniqué les deux précédents.

Je vais réparer ces oublis.

P1120116

Je commence avec Silex and the City - 7. Poulpe fiction (Dargaud, 2016, 46 pages) dans lequel on retrouve la famille Dotcom, soit Blog, sa femme Spam, sa fille Web et son fils URL. Ils ont décidé d'accueillir un poulpe, un des nombreux invertébrés demandeurs d'asile qui viennent du Jurassique. Nous sommes toujours en 40 000 avant JC. Ils font cette bonne action après que Blog et Spam ont assisté à un naufrage de crustacés, reptiles et autres batraciens. Comme d'habitude Jul a pris un sujet dans l'air du temps et, en 2016, on avait beaucoup parlé du petit garçon échoué sur une plage turque. Jul évoque aussi le "Front Néanderthal" qui risque de gagner les prochaines élections. J'ai bien apprécié cet album que je n'avais pas relu depuis sa parution.

P1120117

Je continue avec Silex and the City - 8. L'homme de Cro-Macron (Dargaud, 2018, 46 pages) où sont mis à l'honneur E. Cro-Macron et Brigitte ainsi que la disparition de Johnny Habilis, que Blog trouvait ringard. Il est fait mention de la Zad de Roybon en Isère (Zone Arboricole à Défendre). Le pauvre Blog se retrouve en prison après avoir quitté le foyer conjugal. Spam aurait voulu que Blog soit un peu plus tendre envers elle plutôt que de s'endormir tout de suite. Heureusement qu'elle a "50 nuances de graisse" à lire. Les inégalités entre hommes et femmes est un des autres thèmes de cet album "En marche". Enki Bilal a participé à cet album pour deux planches.

P1120118

Je termine avec Silex and the City - 9. La dérive des confinements (Dargaud, 2020, 46 pages) qui bien entendu nous plonge dans un quotidien pas très drôle mais que Jul traite de manière humoristique. On retrouve les masques, la "mise en quaternaire", et les chasseurs-livreurs qui ne reçoivent aucune considération. Web vit mal d'être confinée avec ses parents. D'autant que Blog et Spam vont avoir quelques symptômes à cause du virus (perte d'odorat et du goût). Blog arrive à faire des réserves de paquets de "pattes" mais il n'arrive pas assez tôt pour cueillir des feuilles pour les toilettes. Un album distrayant malgré le sujet.

P1120115

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 1 décembre 2020

Nouvelles des flonflons... Vaccins à l'horizon? - N°8

Ce mois-ci, à défaut de foie gras, je [ta d loi du cine, "squatter" chez dasola] vais juste gaver un peu mes lecteurs-trices à l'aide d'infos grapillées au compte-goutte et compilées au jour le jour (donc, forcément, hétérogènes...).

Vaccin, demandez le vaccin, qui n'a pas son vaccin? Aux toutes dernières nouvelles, Interpol avertit sur le risque que les mafias ciblent les vaccins anticoronavirus. En voilà une bonne idée: rendre le vaccin aussi transgressif qu'une drogue... Est-ce que ça pourrait faire augmenter l'envie d'en consommer (au-delà de la faible proportion des Français à peu près convaincus)?

C'est pour un sondage: est-ce que vous n'avez pas l'intention de vous faire vacciner, ou bien est-ce que vous avez l'intention de ne pas vous faire vacciner? (n'en déplaise à tous ceux qui disent vouloir rendre le vaccin obligatoire!).

Conférence de presse de Castex jeudi 12/11/2020: le reconfinement est prolongé sur les deux prochaines semaines. Franchement, qui en doutait?

Absurdistan? Le magazine de centre gauche Die Welt s'étranglait à la vue des régles «repressives» (sic!) confinant, selon lui, à l'absurde en France, relate RTL (selon Le Point). 

Interlude: 120 cygnes confinés (grippe aviaire) à Bruxelles. Cocorico!
Et les sangliers, qui va y penser (à Bruxelles)?

Envolez-vous, en voilà? Un trafic de faux certificats de test négatif permettant d'embarquer sur des vols internationaux démantelé à l'aéroport d'Orly (entre 150 et 300 euros pièce), annonçait France Info (avec l'AFP) le 6 novembre. Pas entendu parler de fausse attestation pour convocation judiciaire ou administrative et pour se rendre dans un service public, en revanche...

Pour mes milliers de lecteurs qui possèdent un smartphone de marque Apple ET qui avaient chargé l'application StopCovid: toutes mes condoléances... TousAntiCovid aurait davantage de succès? Cette "mise à jour" qui a enterré StopCovid m'inspire la réflexion suivante. Les NTIC, c'est vachement bien (si, si...), tant que ça reste à sa juste place (je ne dirais pas "pour mieux vous servir", vu que pour moi cette locution est connotée assez négativement - elle annonce plutôt des embêtements qu'autre chose!). Mais le coup de vice (ou le tour de vis), c'est quand ça prétend devenir obligatoire. C'est pour quand, la loi imposant la possession d'un smartphone? Ou la puce RFID dans le cerveau? Et "en même temps" (marque déposée), je dis ça en râlant, pour faire réfléchir, plutôt que pour lancer une fausse rumeur...

On a régulièrement entendu parler des libraires. Mais le monde du livre, c'est toute une chaîne... Les Maisons d'édition se sont pris un "aller-et-retour" dans la figure. Le premier confinement les avait sonnées mais elles avaient éventuellement décalé leur planning de publication en l'absence de débouchés, d'activité des imprimeries, etc. Et là, d'un coup de revers de main (retour du confinement, deuxième!), elles ont dû prendre leurs dispositions alors que les ventes de fin d'années représentent une bonne part de ventes? Pas évident...

Infos contradictoires d'une semaine sur l'autre... D'abord, il semble que quand on a été touché par la Covid19, on puisse en conserver des séquelles aux poumons à long terme (risque de fibrome)? Et quand on fait partie des millions de personnes touchées par la fumée du tabac (activement ou passivement), est-ce que c'est encore plus grave, Docteur? Ah, on me souffle dans l'oreillette que les fumeurs seraient moins atteints par le virus. Alors, qu'est-ce qu'on attend pour prescrire le paquet à fumer sur ordonnance, bon sang?
Et non, d'un autre côté, finalement, ceux qui y auraient cru, je ne sais pas ce qu'ils auraient fumé...

Entendu parler d'un pays qui avait multiplié par douze ses capacités en lits équipés de respirateurs. Ça aurait été pas mal, pour nous, de passer de 6000 à 72 000... Bon OK, je suppose que c'est plus compliqué que de passer de 37 à 500 (en Amérique du Sud)! 

Désormais, le sujet du mois, ce ne sera plus que la saga des vaccins, et plus du tout le manque de moyens à l'hôpital... Qu'est-ce que vous pariez?

Pour finir, dites-moi: vous, au vu de la situation actuelle et des perspectives pour 2021, quels sont vos pronostics sur la date où les 67 063 morts (soit 0,1% de la population totale France au 01/01/2020 selon l'INSEE), liées à la Covid-19, seront atteints chez nous?

Pas très inspiré pour rigoler, ce mois-ci...
A suivre l'an prochain!

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,