P1120402

Je viens de terminer L'ami de Tiffany Tavernier (Edition Sabine Wespieser, 257 pages). Le roman se décompose en deux parties : la première est un roman noir où Thierry et sa femme Elisabeth découvrent que les voisins qu'ils fréquentaient presque tous les jours depuis quelques années n'étaient pas ce qu'ils paraissaient: un couple "normal. Quand, un samedi matin, Thierry et Elisabeth voient la police arriver dans la maison voisine, ils apprennent que leur voisin Guy est un dangereux serial killer de petites filles. Sa femme Chantal était sa complice. Thierry, qui est le narrateur de l'histoire, tombe des nues et voit sa vie fracassée. Lui et sa femme ne se doutaient de rien. C'est d'autant plus terrible que Guy était le seul ami proche de Thierry, qui un homme assez fermé aux autres et qui ne se lie pas facilement. Pendant les 157 premières pages, on assiste au délitement du couple formé par Thierry et Elisabeth. Leur fils Marc, âgé de 23 ans, est parti dans le sud-est asiatique comme barman. Elisabeth, qui est une personne fragile, pleure sans arrêt jusqu'au moment où elle décide de partir en laissant Thierry. Elle voudrait vendre mais lui qui a fait tant de chose dans la maison ne veut pas. Autour d'eux, c'est aussi le chaos. Thierry est odieux avec ses collègues. On lui conseille de prendre des vacances. Ils sont aussi harcelés par les journalistes, les parents des victimes, et la police n'est pas d'une grande aide. Elle se contente de faire des trous dans le jardin du voisin pour trouver d'autres petites victimes. Dans les 100 pages suivantes, Thierry décide de partir sur les traces de son enfance en Corrèze. Il fait une sorte d'instrospection qui m'a moins intéressée que le début. Mais c'est un roman qui se lit vite et que je vous conseille tout comme Belette, Krol et Une comète