dimanche 6 juin 2021

Des hommes - Lucas Belvaux

A la différence de Pascale et Ffred, j'ai beaucoup aimé ce film même si l'on n'a pas toutes les réponses aux questions que l'on peut se poser. Les ellipses ne m'ont pas dérangée du tout. Bernard (Depardieu imposant, au sens propre et au figuré) arrive comme un éléphant dans un magasin de porcelaine dans la salle des fêtes du village du Morvan où il habite. Il a tenu à remettre un cadeau à sa soeur Solange (Catherine Frot) pour son anniversaire. Tout le village a été invité sauf lui. Lui, Bernard, qui se fait remarquer par ses remarques racistes envers le Maghrébin qui a aidé Solange pour l'événement. Bernard qui est ivre est mis à la porte de la fête. Il rentre chez lui et à partir de là, on commence à entendre les voix "off" des personnages, comme celle de Jean-Pierrre Darroussin qui interprète Rabut, le cousin de Bernard (alias Feu-de-bois). Cette altercation nous fait remonter plus de 60 ans en arrière quand Bernard, Rabut et quelques autres ont été en Algérie dans le cadre de leur service militaire qui à l'époque durait encore deux ans. Et cette guerre en Algérie a laissé un traumatisme indélébile à ces jeunes hommes. Les acteurs qui interprètent Depardieu et Darroussin jeunes (pour moi, ce sont des inconnus) sont remarquables. La guerre est vu à hauteur de ces jeunes soldats qui, parce qu'une nuit, ils reviennent trop tard d'une permission, provoquent un massacre. J'ai apprécié que Lucas Belvaux ne prenne pas trop partie: les "méchants" et les "gentils" sont dans les deux camps. Il n'y a pas de scène gratuite. Un film que je conseille absolument et qui m'a donné envie de lire le roman éponyme de Laurent Mauvignier dont le film est adapté.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 4 juin 2021

L'ami - Tiffany Tavernier

P1120402

Je viens de terminer L'ami de Tiffany Tavernier (Edition Sabine Wespieser, 257 pages). Le roman se décompose en deux parties : la première est un roman noir où Thierry et sa femme Elisabeth découvrent que les voisins qu'ils fréquentaient presque tous les jours depuis quelques années n'étaient pas ce qu'ils paraissaient: un couple "normal. Quand, un samedi matin, Thierry et Elisabeth voient la police arriver dans la maison voisine, ils apprennent que leur voisin Guy est un dangereux serial killer de petites filles. Sa femme Chantal était sa complice. Thierry, qui est le narrateur de l'histoire, tombe des nues et voit sa vie fracassée. Lui et sa femme ne se doutaient de rien. C'est d'autant plus terrible que Guy était le seul ami proche de Thierry, qui un homme assez fermé aux autres et qui ne se lie pas facilement. Pendant les 157 premières pages, on assiste au délitement du couple formé par Thierry et Elisabeth. Leur fils Marc, âgé de 23 ans, est parti dans le sud-est asiatique comme barman. Elisabeth, qui est une personne fragile, pleure sans arrêt jusqu'au moment où elle décide de partir en laissant Thierry. Elle voudrait vendre mais lui qui a fait tant de chose dans la maison ne veut pas. Autour d'eux, c'est aussi le chaos. Thierry est odieux avec ses collègues. On lui conseille de prendre des vacances. Ils sont aussi harcelés par les journalistes, les parents des victimes, et la police n'est pas d'une grande aide. Elle se contente de faire des trous dans le jardin du voisin pour trouver d'autres petites victimes. Dans les 100 pages suivantes, Thierry décide de partir sur les traces de son enfance en Corrèze. Il fait une sorte d'instrospection qui m'a moins intéressée que le début. Mais c'est un roman qui se lit vite et que je vous conseille tout comme Belette, Krol et Une comète

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 1 juin 2021

Déconfinez-vous (pour le travail ou pour l'épargne?) - N°14

... comme disait à peu près Guizot - avec la probité en plus.

Ce mois-ci, mes brévouilles, c'est plus des humeurs, c'est une éphéméride (ça va tourner en creux à un "calendrier de l'avant!").

En tout cas, j'ai le plaisir de vous annoncer... que personne ne m'a approché en me proposant de me payer pour "dézinguer" Pfizer (24/05/2021). Bon, il faut que j'en prenne mon parti, je ne dois pas compter parmi les influenceurs les plus connus...

02/05/2021: à défaut de spectacle vivant... Saint-Quentin en Yvelines teste la nocturne pour son vaccinodrome! Faut-il applaudir?
30/05/2021 - à Toulouse, c'est un job d'été que s'arrachent les étudiants: bosser dans un vaccinodrome. Tant qu'on les paye...

- TILT! - Je crois que j'ai trouvé le bon pendant de la formule fameuse: "En France, quand on veut enterrer un projet, on crée une Commission".
Ce serait: "En France, quand on veut faire passer un projet, on (se) paie une Etude".

10/05/2021: ça y est, "Le" Robert 2022 écrira "le covid". Et qu'en dit la rousse (sur ses prunes)?

Je rigole un peu en lisant toutes les infos sur "l'inquiétude du gouvernement" sur le fait qu'"Astrazeneca" est boudé, tandis que "Pfizer" (dont davantage de doses que prévu en janvier 2021 vont arriver) est plébiscité. En prenant un peu de recul, ça m'évoque surtout la scène suivante: "Oh, bébé, tu ne veux pas de ta soupe? Lààà, regarde, maman éloigne l'assiette de soupe! ...Tiens, bébé, goûte-moi donc ce bol, avec du boooon potage dedans!".

10/05/2021: La nourriture salée étoufferait nos cellules immunitaires? Mais dites-nous donc plutôt à quelle sauce il va falloir manger, aux restos réouverts, pour tuer le covid-19...

- GRRRRR! - 25/05/2021: l'Académie de médecine préconise de rendre le vaccin obligatoire, au prétexte que les 15% d'hésitants et les 15% d'opposés au vaccin - estimés - ne permettraient pas d'attendre "un taux de couverture vaccinale qui assurerait une immunité collective suffisante pour contrôler l'épidémie", taux estimé à 80% de la population totale. Tiens, ils savent compter, nos académiciens?

Ah mais, attendez (17/05/2021), on va peut-être grignoter encore quelques pour-cent grâce à notre chauvinisme: Sanofi revient en deuxième semaine, pardon, deuxième sérum: la boite annonce une efficacité entre 95 et 100 pour ce successeur de son premier sérum (abandonné en décembre 2020...), qui vient de passer la phase 2 des essais... Et à l'international aussi, peut-être que le "Made in France" brillera de tous ses feux (pépètes pour qui?)...

07/05/2021: des chercheurs entraînent les abeilles à détecter le virus. Avec une goutte de néo-covidoïde?

27/05/2021: et maintenant, "les médecins alertent contre le "syndrome du vacciné"... (on se relâche trop vite après la piquouze, et hop!, à l'hôpital!). Dites-moi, est-ce que cela va être compté, et si oui comment, dans la communication sur le taux de succès (x... %) des vaccins?

Dans Le Canard enchaîné du 5 mai 2021, p.8, retour sur une étude parue l'été dernier dans The European Respiratory Journal, selon laquelle la nicotine protégeait du Covid-19 les fumeurs (j'avais dû en dire deux mots...). Il s'avère que les deux principaux auteurs de l'étude avaient oublié de déclarer qu'ils étaient au service des cigaretiers (consultant pour l'un, animateur d'une ONG faux-nez de Philip Morris pour l'autre). 

Encore un petit "suivi", sur un point abordé le mois dernier, "l'effet [de] moisson". J'ai continué à glaner des informations.

07/05/2021: les Danois, quand ils nous empoisonnent pas avec leurs caricatures, c'est avec leurs visons morts! Un bon conseil: si vous avez une cimenterie, voyez ça avec elle. C'est comme ça qu'on traitait nos vaches folles, une fois réduites en farine inconsommable...

07/05/2021: au hasard d'un article parlant de la situation aux Seychelles où le virus sévit malgré un fort "taux de vaccination", on peut lire noir sur blanc que le vaccin "a pour but non pas d’empêcher d’attraper le coronavirus, mais bien de stopper les formes graves et les décès". Ne me faites pas dire qu'on ne peut pas aussi le lire ou l'entendre à bien d'autres occasions.

05/05/2021: sur le "pass sanitaire", la CNIL sera naturellement saisie. Question: est-ce qu'elle pourra annihiler?
...Suite du feuilleton:
13/05/2021, la CNIL valide la mise en place du "pass sanitaire", avec quelques garde-fous pas si symboliques (j'ai pas dit gestes barrières!): obligation temporaire (juste le temps que la crise durera...), réservée aux événements rassemblant plus de 1000 personnes... Sérieusement, est-ce qu'elle pouvait faire autrement que valider?

16/05/2021: rions un peu en appréciant les listes de lieux avec pass sanitaire (ou pas) pour y accéder. Je prendrais bien des paris sur le fait que ça va râler sur le mode "pourquoi eux et pas nous?" parmi ceux où le pass sera exigé... en attendant sa suppression! A quand le mouvement des "masques oranges", entre bonnets rouges et gilets jaunes?

"Hikikomori" te salutant ? Comme l'écrit Delphine Bancaud dans 20 minutes, alors que la vie sociale redémarre mercredi 19 mai 2021, certains envisagent de rester chez eux. Messieurs-dames, va-t-il falloir aller chercher vos partenaires à la fourchette au fond de leur coquille, ou bien couper le ligament qui les y attache?

11/05/2021: la France va attribuer plus de 5% de ses doses de vaccin au dispositif Covax. De l'AstraZeneca à 100%, peut-être, les doses dont personne ne veut ici? (je hasarde une simple hypothèse, hein, faute de précisions...) [hypothèse qu'illustre de son côté un dessin cruel de Chappatte dans Le Canard Enchaîné du 12/05/2021, p.8...]. Cela permettra peut-être que le continent africain puisse vacciner ses 6,5 millions de soignants avec pour effet secondaire de contrer la "diplomatie sanitaire" de Pékin et MoscouLa realpolitik, c'est un métier...

12/05/2021: la pandémie aurait pu être évitée, selon des experts indépendants mandatés par l'OMS. Enchanté de l'apprendre... Ah, si on les eût écoutés en temps et en heure, ces mêmes experts, quelles merveilles n'auraient-ils pas accompli... Et du coup, personne ne se serait douté de ce qu'on aurait évité (sujet de  frustration intense...).

13/05/2021: les Américains vaccinés peuvent arrêter de porter un masque en extérieur, nous dit Europe 1. Ça, c'est une carotte motivante! Mais en France, la fin du masque pour les personnes vaccinées serait prématurée, parce que les Français ne sont pas encore assez nombreux à être allés se faire vacciner... Des carottes, encore des carottes. A votre avis, une fois que tout ceux qui le voulaient vraiment auront pu se faire vacciner, on en sera à quel pourcentage de couverture vaccinale, chez nous?

18/05/2021: selon Véran, "la fin du masque arrivera bientôt". Et est-ce qu'après-demain, être masqué dans la rue sera passible d'une amende de 135 euros, ...selon Darmanin?

LA question que tout le monde se pose: pourra-t-on un jour éradiquer totalement LE virus? C'est en tout cas conforme à mes espoirs les plus fous...
Vu sous un autre angle le 29/05/2021: pour l'OMS, pour en finir avec le virus, il faudra vacciner 70% de la population mondiale. C'est pas gagné.

21/05/2021: enfin une information que j'aurais bien envie de croire (elle correspond à ma "culture"). Par contre, dans l'Utah, ils ont aussi d'autres croyances, auxquelles je n'adhère pas du tout... Alors?

En début de mois (2 mai), j'entendais à la radio qu'Israël avait acquis l'immunité collective même avec "seulement" 60% de vaccinés... En fin de mois, le nombre de vaccinés y semble ne pas avoir dépassé les 65%? En France, je prends le pari que not'Manu se gargarisera, à échéance plus ou moins brève (une fois qu'on stagnera à notre tour à moins des 2/3 de la population totale vaccinée...), d'avoir laissé le virus circuler chez les jeunes, d'avoir commencé par vacciner les personnes "les plus fragiles", d'avoir décidé de maximiser les premières piqûres en arbitrant contre la "vaccination totale" à deux piqûres rapprochées, etc. Ou comment une contrainte devient un choix. Au fond, n'est-ce pas cela, la politique? Devoir trancher des noeux gordiens faisceaux de décisions avec chacunes leurs inconvénients...

Maintenant, je m'impatiente: Après les articles sur la Covid-19, puis les polémiques sur les masques ou sur les tests de la Covid-19, puis la saga des vaccins contre la Covid-19 à jets continus, quand donc la presse va-t-elle pouvoir commencer à nous abreuver des contentieux concernant la Covid-19? 'va encore falloir attendre 2022 et les Présidentielles...

Déjà, on s'achemine vers un triomphe pour le marché libre: votre place de concert, vous la voudrez à 18, ou à 1000 dollars? (la carotte, là, elle est jolie...)

Week-end des 29-30 mai 2021: les Parisiens terrassés. Par le covid-19? Non, au soleil, par tablées entières...

Pour finir, une information totalement hors-sujet, mais qui vous prouvera le sérieux de mes informations. Aviez-vous entendu parler de cet homme tué par un dinosaure près de Barcelone (Espagne)?

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,