dimanche 7 août 2022

C'était Calais - Hors-série Charlie Hebdo, décembre 2016 / janvier 2017 - Coco & Foolz

Ce mois-ci, je (ta d loi du cine, "squatter" chez dasola) vous présente dans le cadre de mes "hommages du 7" touchant Charlie Hebdo un "Hos-série" sans beaucoup de rapport avec l'actualité. 

P1150426  P1150428  P1150427

 C'était Calais, novembre 2016, 48 pages, 6 euros

Ce Hors-série fait partie d'un lot que j'ai acheté il y a quelques mois (fin 2021 / début 2022...), 5 ans après sa parution, donc. Au moment où la France est en vacances, je me suis dit que je pourrais rappeler a contrario que la vie dans un département au bord de la mer n'est pas charmante pour tous tout le temps.

P1150429L'édito signé Riss, p.3, explique ce reportage et ce "hors-série comme destinés à "prendre date". C'est au moment où il était question de démanteler la "jungle" de Calais que Coco et Foolz, deux des dessinateurs de Charlie Hebdo, ont effectué ce "reportage dessiné". Pour rappel, des migrants venus de nombreux pays, souvent de religion musulmane, toujours pauvres, et souvent en proie à la guerre civile, ne rêvent que de passer en Angleterre pour y trouver de meilleures conditions de vie que celles qu'ils peuvent espérer chez eux, et pouvoir, éventuellement, soutenir leur famille restée au pays, qui s'est souvent saignée aux quatre veines, pour les envoyer vers le mirage occidental - je résume. A part la page signée Riss, il n'y a rien d'autre à lire que les légendes des dessins (qui contextualisent), ou leurs "récitatifs"", qui donnent un peu plus de détails... Tout y est dit, si l'on prend la peine de lire chaque mot.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire au vu du titre, ce reportage ne couvre pas seulement Calais, mais aussi Grande-Synthe (dans le Nord). Au fil des pages, nos reporters dessinent des tentes, des cabanes, des migrants, des boutiques de bric et de broc, la gadoue, la police, les bulldozers qui "démantèlent", des bénévoles, des vigiles, des voisins... Il faut regarder chaque détail, lire chaque mot gardé pour la bonne bouche...

Nous n'avons que les seuls dessins, et aucun contexte sur le "comment" ou le "pourqoi"du reportage, pas "d'histoire": quelles ont été exactement les dates du reportage? Qui en a eu l'idée ou l'initiative? Pourquoi, comment, en fait? Je regrette donc un peu le manque (à mon avis) d'analyses, de QQQOCP,... et de solutions. Je suppose que c'est parce qu'il n'en existe aucune, absolument aucune. Les flux de ces "migrants" en transit ne tarissent pas. Six ou sept ans après, il y en a toujours qui cherchent à passer en Angleterre, malgré le "Brexit" et autres changements politico-sociologiques. Sur les embarcations de fortune fournies par les passeurs, certains se noient, dans l'indifférence générale. Et le "pire" est certainement devant nous en terme de nombre de personnes concernées.

De mon côté, je n'ai guère réussi à choisir de montrer d'autres dessins. C'est difficile de résumer une synthèse: on ne peut guère "comprimer" davantage, il faudrait faire des choix, je préfère suggérer à mes lecteurs intéressés par le sujet d'investir eux-même dans l'acquisition de cet ouvrage. Ce que l'on peut trouver déprimant, c'est qu'il n'y a pas de perspective. Les migrants arrivent, seuls ou parfois en famille, traversent pour certains, cependant que bénévoles et associations, inlassablement, essaient d'alléger la misère et d'améliorer les conditions de vie, dans le provisoire et un perpétuel recommencement... tandis que les pouvoirs publics, eux, cherchent à rendre "la vie dure" à tous ces "indésirables" pour à la fois respecter les obligations internationales (vis-à-vis de l'Angleterre) et éviter un "appel d'air" craint comme la peste.

Pour qui prend la peine de "suivre" un peu ce sujet, ce HS qui date déjà d'il y a quelques années recoupe d'autres articles que la presse évoque de temps en temps, à l'occasion (quand elle n'a pas d'autres sujets à aborder...), sur le "business" que représente l'activité pour les réseaux de "passeurs" organisés en mafia. Souvent, à mon avis, ces articles paraissent dans une visée "utilitariste", sont destinés à mettre en évidence l'absence de moyens de tels ou tels intervenants, lorsqu'il s'agit de sanctuariser un budget, ou d'essayer d'obtenir davantage de moyens, au moment d'arbitrages budgétaires... 

Ce hors-série est toujours en vente (6 euros) sur la boutique, mais sans que sa fiche comporte davantage d'explications.

Pour ma part, j'avais déjà abordé ce thème quelques années avant (décembre 2014) en évoquant le livre La jungle, un reportage photo de Jérôme Erquer sur le même thème.

**

Dasola m'a offert un album récemment sorti qui reprend une quinzaine de dessins de Cabu publiés dans Le nouveau Candide en 1967 pour illustrer des articles sur la rafle du Vel d'Hiv. J'en parlerai un prochain mois.

*** je suis Charlie *** 

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 1 août 2022

Bilan du Mois Wells / Quelques infos à suivre sur notre covid - N°28

wells_NOIRLe "Mois Wells" (en fait, deux mois et demi de challenge!) co-organisé par Sibylline (La petite liste) pour la partie livres, et par moi-même (ta d loi du cine, squatter" chez dasola) pour les adaptations en films ou BD, s'est terminé hier. Je vais me permettre d'en tirer un petit bilan organisé par blogueur ou blogueuse, là où Sibylline tenait à jour les participations oeuvre par oeuvre et en prenant en compte seulement les participations (billets) qui avaient à la fois mentionné le logo du challenge et pris la peine de l'avertir personnellement de leur contribution, en plus, bien entendu, d'avoir été rédigées sur la période concernée par le challenge.

Sujet de satisfaction: Sibylline et moi avons bien élargi le champ des oeuvres découvertes, largement au-delà des six plus connues. Au total, entre livres, nouvelles, articles, biographies, suites, films, BD, ... c'est près d'une trentaine d'ouvrages différents qui ont été chroniqués par au moins un et jusqu'à cinq participant(e)s au Challenge. Et, en comptant un peu plus large que Sibylline, je totalise plus d'une dizaine de rédacteurs-trices de billet pouvant compter comme ayant participé à notre Mois. 

C'est à la fois beaucoup... et peu. Nombre de commentaires sous les billets témoignent d'un intérêt pour les chroniques, mais excluent d'en rédiger. Est-ce la période estivale (un moment où beaucoup de blogs prennent une pause, éventuellement parce que nos lectrices se consacrent plutôt à leurs petits-enfants ou plus largement à leur famille ou aux vacances)? Je pense avoir éprouvé des difficultés à convaincre des lectrices plutôt jeunes et spécialisées dans la "littérature de l'imaginaire" de participer - ou bien, déjà, à leur faire passer l'information. J'ai eu beau tenter de mettre moult commentaires incitant à participer, j'ai l'impression que leurs "petits cercles" sont très fermés, avec des réglages de plateformes qui rejettent ou placent en SPAM les commentateurs/trices non expresséments agréés (plutôt dans une logique de "réseaux sociaux" que de blogs?)? Et c'est vrai que je n'étais le plus souvent guère en mesure d'émettre des commentaires pertinents sur la plupart de leurs lectures.

J'ai aussi l'impression que le fait qu'il n'y ait pas eu d'"actualité Wells" (film, série, nouvelle édition...) sur la période envisagée n'a pas dû contribuer à faire venir d'autres lectrices que celles qui considèrent qu'elles peuvent lire n'importe quel livre n'importe quand, de manière totalement déconnectée de l'actualité (plutôt que "le" livre que "tout le monde", en même temps, "doit" lire). Il n'y a pas eu non plus de synergie, comme je l'aurais espéré, avec le "mois anglais" organisé par quelques blogueuses (pour une quarantaine de participant(e)s?). Peut-être aura-t-on malgré tout "semé" pour l'avenir, et verra-t-on au fil du temps arriver des lecteurs-trices curieux de découvrir ces oeuvres à leur propre rythme, qui liront alors ce que nous avons rédigé durant la contrainte de temps que nous nous étions donnée?

Enfin, H. G. Wells n'est sans doute pas un auteur que l'on lit spontanément beaucoup en 2022. J'ai pris la peine de faire des recherches sur la plupart des blogs de la "blogroll" de dasola (colonne de droite), et n'y ai trouvé que peu de billets contenant son nom. Et pour finir sur un autre regret personnel, je n'ai pas réussi à terminer à temps pour le chroniquer dans le cadre du "mois Wells" le dernier des bouquins de notre auteur que je m'étais procuré. J'en  tirerai peut-être tout de même un billet... une semaine ou l'autre! Malgré tout, avec pratiquement un billet tous les cinq ou six jours durant tout le challenge, je peux quand même être fier de ma propre cadence contributive!

Bref, une fois ces considérations rabat-joie émises, voici donc notre liste de participations.

* Sibylline: L'oeuf de cristal (nouvelle) - L'homme invisible (roman) - L'île du Docteur Moreau (roman) - L'étoile (nouvelle) - Le Cambriolage d'Hammerpond Park et autres nouvelles extravagantes - Au temps de la comète (roman) - L'homme qui pouvait accomplir des miracles (nouvelle) - Quand le dormeur s'éveillera (roman) - H. G. Wells, parcours d'une oeuvre (biographie, par Joseph Altairac)  

* Pativore: L'oeuf de cristal (nouvelle + adaptation TV)  

* Keisha: L'homme invisible (roman) - Les vaisseaux du temps (suite de Wells, par Stephen Baxter)  

* Le bouquineur: L'homme invisible (roman) 

* Kathel: La guerre des mondes (roman) 

* Ingamnic: L'île du Docteur Moreau (roman)

* A girl from earth: Les vaisseaux du temps (suite de Wells, par Stephen Baxter) 

* Gromovar - quoi de neuf sur ma pile?: The Daughter of Doctor Moreau (variation d'après Wells, de Silvia Moreno-Garcia)

* Océane - en tournant les pages: L'homme invisible (roman, édition contenant aussi quelques nouvelles)

* Dasola: C'était demain [Time after times] (film dont Wells est le héros) 

* Ta d loi du cine: La guerre dans les airs (roman) - L'extinction de l'espèce humaine (recueil d'articles) - Miss Waters (roman) - L'homme invisible (roman de Wells & BD de Pantarolo) - Enfants des étoiles (roman) - L'île du Docteur Moreau (roman de Wells & film de Don Taylor) - L'île du Docteur Moreau (BD de Tamaillon & Legars) - Un rêve d'Armaggedon & La porte dans le mur (deux nouvelles) - La machine à explorer le temps (roman) - Les vaisseaux du temps (suite de Wells, par Stephen Baxter) - L'amour et M. Lewisham (roman) - Le pays des aveugles (nouvelles) - Les premiers hommes dans la lune (roman) - La machine à explorer l'espace (suite de Wells, par Christopher Priest) - Futur imparfait (série TV Les enquêtes de Murdochsaison 3, épisode 8) - H. G. Wells, parcours d'une oeuvre (biographie, par Joseph Altairac). 

************************************
************************************

Comme c'est le 1er du mois, je liste aussi quelques informations pêchées au cours du mois écoulé...

04/07/2022: le réservoir du virus, en cas de covid long, se trouverait-il dans les intestins? Ça va le faire...

06/04/2022: la chance face au Covid-19 (développer une infection, légère ou grave, ou non), ce serait vraiment "au pif"'... selon une étude.

Une molécule produite par les lamas pourrait protéger contre le covid-19  Et lama pas faché qu'on lui pique sa molécule?

14 juillet 2022: le variant B.2.75 découvert en Inde est à suivre de près. Suivons...

Et tout un feu d'artifice d'infos du 22 juillet 2022:

Le virus du covid-19 creuse des tunnels entre notre nez et notre cerveau (enfin non, c'est plus compliqué: il détourne des fonctions cellulaires pour créer des nanotubes...). Je sens que ça va inspirer nos industriels, qui ont du pif comme chacun sait!

Les femmes résistent mieux au covid-19 que les hommes. Qu'en dirait Rousseau? L'état de nature? Et les transgenres?

Comme je l'avais déjà relevé, les décès encore nombreux du Covid-19 sont passés dans une forme d'oubli (25 000 entre janvier et juillet 2022?). Mais cette fois, c'est l'ex-Conseil scientifique qui le disait dans son dernier avis.

Le gouvernement s'oppose à la réintégration des personnels soignants non vaccinés. Il suit l'avis de diverses autorités (la HAS, le conseil scientifique, l'Académie de médecine), dit-il. Droit dans ses bottes, hein?

Enfin, c'est nouveau, ça vient de sortir: possibles conséquences du vaccin anti-covid19 sur le cycle menstruel? Et c'est maintenant que vous nous le dites?

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 27 juillet 2022

Voyage découverte en Sicile - 5 (et fin)

Comme toutes bonnes choses ont une fin, voici mon dernier billet sur la Sicile, plus exactement sur Palerme qui est une ville attachante. Je n'ai pas pu visiter les Catacombes des Capucins (celles que l'on voit dans Cadavres Exquis de Francesco Rosi), un lieu où sont rassemblées plus de 3000 momies dont beaucoup de moines. La plupart des corps embaumés l'ont été au XIXème siècle. Le lieu n'est pas actuellement ouvert à la visite à cause du Covid.

Mais j'ai visité quelques bâtiments religieux dont l'entrée de certains est payante: L'église de San Cataldo, siège des chevaliers du Saint-Sépulcre de Jérusalem, une église arabo-normande du XIIème siècle reconnaissable avec ses trois coupoles rouges.

D4AFB13E-B9C5-4A08-A317-F7639EFE5E12

FEA0E0A5-A777-4636-A486-21169031B284 Les trois coupoles vues de l'intérieur

BCC1F31F-ACB6-4B79-8E48-891D51D42B35 L'intérieur très sobre. L'église est relativement petite

97C9A360-CB67-4D0C-82E1-391DBB588A41 Intérieur de l'église

Puis, on a visité l'église de la Martorana qui est tout à côté. Elle date aussi du XIIème siècle. 

6802F1D7-B58F-46C8-9DE9-E96F8DDDB120 Le campanile roman

48E4C902-7157-4FA9-800B-EA4650B14E33 Le portail est baroque

3D66525E-8E75-4178-9E4D-769821076BA3 L'intérieur est recouvert de mosaïques, de fresques et de stucs baroques.

69050854-8C2E-4FAA-898A-7274EC252588 Une mosaïque représentant le Christ couronnant le roi normand de Sicile Roger II.

La troisième église est celle de Santa Caterina. Elle date du XVIème siècle. Elle jouxte un ancien couvent dominicain.

E5F4012F-B8C2-4069-B419-09E55294D959 Marbre et bas-relief représentant l'histoire de Jonas...

BFCB777D-D9EC-4397-A030-14388A2070F4  ... et le sacrifice d'Isaac

 

356EE8D5-30C5-4E25-B9F8-438C81A54430 La nef

J'ai terminé avec l'église San Domenico qui n'a rien de remarquable si ce n'est que c'est là qu'a été inhumé le juge Giovanni Falcone, un Sicilien né à Palerme, assassiné il y a 30 ans, en 1992. Un attentat commandité par la Mafia. L'épouse du juge et quatre ou cinq autres personnes furent aussi tuées. A l'occasion de ce triste anniversaire, une cinquantaine de chiens, oeuvres de Velasco Vitali étaient disséminés dans l'église. 

EAC6E980-DCCA-49BD-8587-C8C0ECE18EE6

C75E2A92-126F-4B63-91D9-B27717B8B6A9

C90DEA9C-27EF-4234-8436-B931B2DC5035

50BF087F-10E4-4D09-8D3F-C03CB6434637

A propos de la Mafia qui semble se faire plus discrète même si elle est toujours présente, on peut voir une sculpture, un monument en métal rouillé rendant hommage aux victimes de la Mafia.

14EDDF19-1444-4DF1-BCB6-514741749C77

Pour terminer, voici le théâtre Massimo Vincenzo Bellini, le plus grand d'Italie qui fut contruit à la fin du XIXème siècle.

7869A6CF-4168-43CA-B7B9-87D396431233

Et voilà, j'espère que le voyage vous aura plu. Je vous souhaite d'aller un jour en Sicile, et arrêtez-vous à Palerme au moins 2 ou 3 jours. Il y a tant de choses à voir et c'est agréable d'y flâner. 

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 18 juillet 2022

Voyage découverte en Sicile - 4

Mon dernier billet sur la Sicile date de 2 semaines, il est temps que je termine bientôt. Mon voyage découverte m'a permis de faire un tour en s'arrêtant dans des villes emblématiques comme Syracuse, Taormine, Messine, Cefalu et retour à Palerme. On a fait une halte à l'Etna qui est toujours en activité. Quand on y était, il y avait eu une éruption la semaine précédente. Les visites sont très cadrées, on ne peut pas aller au-dessus de 2900 mètres d'altitude. L'Etna qui s'étend sur 200 km en surface a une altitude de 3357 m (depuis 2021).

933870B1-8224-42B2-BB8B-FC9738EC2D27 Télécabine qui permet de monter à 2700 mètres d'altitude.

7C4FD624-4FF9-4012-80C3-8CC9036FE982 4x4 qui emmène les visiteurs un peu plus haut.

A889344F-9D1F-4A61-B8DC-C4350F3B3480 Pente de l'Etna où l'on voit de la glace.

A0ADE90A-CBE5-44B8-B18C-3E5671D7BD6A Une coccinelle sur une roche. Pendant ma mini-promenade, j'en ai vu deux. Il paraît que cet insecte se plait dans ce paysage désolé.

E37DB0EF-EBAC-4BFB-BD8E-F76F7D55CA92 Paysage vu de l'Etna.

D58E5B64-EB91-4D22-928C-42CC537804A2 Une pente de l'Etna lors de la redescente avec de l'Astracantha sicula.

98A4E140-4494-4B7F-B323-5AB53916CB9B Deux cratères du volcan.

Avant l'Etna, on a passé une journée à Syracasue qui vaut la peine d'être vue. La ville s'étend surtout sur l'île d'Ortygie et on a visité le site archéologique où se trouve l'Oreille de Denys, une grotte artificielle dans laquelle Denys l'Ancien enfermait ses prisonniers et dont l'acoustique permettait d'écouter les conversations. Nous sommes entrés dedans et c'est vrai qu'il y a une caisse de résonance.

335A131B-1F3C-4B1C-9BC6-F370BE562E5F L'entrée de la grotte.

F14B21C8-F4D7-47FE-B7D2-1A7A2335B281 Cette grotte mesure 65 mètres de long.

Quant à Syracuse, en voici quelques photos :

76653CD2-2A98-4924-9EC5-312300A0DAF7

7243FFA4-B3FF-4F75-8B08-2BB5CE7DDACE

6844FF7B-3A6E-4944-8E25-73123DA2DAD4 Un côté de la cathédrale.

5DCF28E2-35AA-4D6D-96E7-805C812C1E16 Le devant de la cathédrale.

BBF4FE90-7202-46D6-B131-4FBD4891C740

Nous avons poursuivi notre périple avec Taormine. Sur place, on nous a annoncé que le théâtre grec (le lieu emblématique de la ville) était fermé pour cause de tournage de film! Notre guide n'avait pas été prévenue.

445BFA46-4410-4687-94E9-BAF86D79D102 Taormine

F23E1BA3-C004-4F38-94A8-9B7BD7465B6A Taormine

On a continué par Messine, plusieurs fois détruite par des tremblements de terre. Du peu que j'ai vu, j'ai trouvé que c'était une ville à visiter. Je conseille la visite de la cathédrale avec son horloge astronomique, la plus grande du monde, construite en 1933.  Tous les quarts d'heure, on voit le déplacement des statues du carrousel des âges et un carillon sonne.

41D29950-1791-4B09-B5F6-F66782B31AB3

428228C5-7A28-47BE-909B-9E68FE5D4784 Carrousel des âges.

ECCBB89D-D616-45AE-944C-4E2E68B58538 Le calendrier perpétuel.

7544F415-4B1B-40AF-8CE0-F6D636DCD657 Le planétaire qui représente le système solaire.

Avant de revenir à Palerme, on a fait une halte à Cefalù avec sa belle cathédrale dans le style arabo-normand qui date de l'époque de Roger II au XIIème siècle.

E7F36BCA-5696-4CF2-BD47-2A65D9671870 La façade de la cathédrale.

D5D66FA1-03F2-445E-ACB0-8A358A7E9FCC L'intérieur avec des mosaïques comme le Christ Pantecrator de style orthodoxe-byzantine.

 2268CC62-BB6D-416E-A7EE-78200C859CDE Cefalù et sa cathédrale.

A bientôt avec un billet sur Palerme.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 4 juillet 2022

Voyage découverte en Sicile - 3

Après les temples grecs, je veux évoquer la Villa Romaine du Casale construite entre Agrigente et Catane à 5 km de Piazza Armerina. Cette somptueuse villa fut construite à la fin du IIIème siècle après J.-C. Elle resta habitée jusqu'en 1160. Ravagée par un incendie, elle fut enfouie pendant sept siècle sous un glissement de terrain. Elle fut remise au jour au XIXème et fit l'objet de fouilles dans les année 30. Cette villa inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco a conservé 3500 m2 de mosaïques que l'on peut admirer. 

E9AA2857-FC63-4114-A359-E8211E7236CB

D1F70601-3477-4AC6-B83C-40E27950012C

8D85D54B-F806-41C3-A7D1-6F4E9318B8FB

E4D9AEBF-0C7C-49F5-86FD-546AFB6F09F1

E9AA2857-FC63-4114-A359-E8211E7236CB

FB2EB853-AEEA-479D-B6E6-5118612905AA

 

844D951E-0D19-44CB-AC6B-4EF4B74A7A75

0CD95F84-D3B2-41C3-9D82-1EA42D81CDFF

Une mosaïque qui date du IVème siècle, les jeunes filles en bikini (nous n'avons rien inventé).

6564B33A-BCCB-40E9-866E-5EAF3A7D11E5

6725532E-72B6-4577-88F2-481ABA9C28C3

La suite du voyage, c'est pour bientôt.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 25 juin 2022

Voyage découverte en Sicile - 2

Il n'y a pas que des églises ou des cathédrales à visiter en Sicile, il y a aussi des sites archéologiques à admirer ainsi que de beaux temples grecs. Je commencerai par le temple dorique de Ségeste qui date du Vème siècle avant J.-C. C'est un temple inachevé mais très bien conservé. 

1F421350-0071-45FD-B5FF-3897F887051A

8192BF63-67F4-48F2-9F32-D77717C4FF56

24DD7DAB-D59A-43D7-883D-66843D3EF635

3FFC75F8-F966-426A-BB84-A1E266755AC8

433A41EE-F3F1-4681-B6E2-609BDE4EAEDB

B0AB5693-88C2-4FFC-8BDB-778AA7D9681E

D'autres temples du côté de Selinonte ont été retrouvés par terre. Quelques-uns ont été remontés comme le temple d'Héra.

9C38A21C-EA85-4D2C-B38C-E2B69F10FE3C

ADD64884-BCBF-4115-8F05-89EF39823155

Le temple de Zeus est complètement par terre. 

2B012D44-E209-4A84-893D-21E8A8A7318E

F88C2E44-F1C6-4999-A4B9-A79280F36128

Les temples ont subi certainement des pillages mais aussi vraisemblablement à cause de secousses sismiques. La Sicile a été victime de tremblements de terre. Le manque de volonté politique et surtout le manque d'argent font que certains temples resteront par terre.

Ci-dessous, le temple le mieux conservé de Sicile se situe dans la Vallée des Temples d'Agrigente: le temple de la Concorde.

3AA68DD6-CD1B-4F57-8196-822308C53410

9E1C6397-F3E4-4CBF-A9F5-DAE0FEFED4B5

270DC821-C8BB-4749-95BC-60E19D39CDC4

Ci-dessous, le temple de la Concorde vue du temple d'Héra à Agrigente.

DCE32416-6558-4F3A-AEEC-B9D8094485B6

Et ci-dessous, le temple d'Héra (nettement en moins bon état que celui de Selinonte).

39E18B13-974A-4F5F-A30C-BA5B8AE9E0CF

Je terminerai mon billet avec des photos du village médiéval d'Erice.

A511AEFD-B2B4-4942-8062-D1E9B9D25730 L'église

2EB3E790-D7AB-4F26-8A3A-7BD8617A565F L'église

832A956E-4908-4424-A5F4-F74A229DA925 Une rue

8402B6E2-4750-4025-BE80-26944A571CAD Une rue

D71CCDE7-CEDE-4668-91AF-8CD4BFEBCFF2 Une rue avec le pavage ancien

F317A195-300F-426E-A8EC-8CF8246CA74F Un porche

985380BE-BDAC-4BB1-B9CE-A5F65ED67595

Un endroit où les amoureux doivent s'embrasser...

C'est sur cette petite note sympathique que je termine mon deuxième billet, d'autres vont suivre. 

*******

Petite précision à mes éventuels commentateurs: Canalblog, depuis quelque temps, est de plus en plus lent, même s'il fonctionne. Lorsque vous faites un commentaire, SVP, merci de bien attendre que l'enregistrement s'en soit fait avant de quitter la page. Un message doit s'afficher, en vert dans un cadre gris, avec deux phrases disant "Votre commentaire est enregistré. Il sera bientôt validé par les responsables de ce blog."
Je ne sais pas si les ralentissements du service, ces derniers mois, sont dûs à des problèmes de bande passante, ou de serveurs, ou de synchronisation entre ceux-ci, ou encore au format de certains des écrans de pub qui vous matraquent... mais je ne peux qu'espérer qu'ils soient transitoires et provisoires! 

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 13 juin 2022

Voyage découverte en Sicile - 1

Je pense que vous vous demandiez pourquoi je ne donnais plus signe de vie depuis quelques jours. La cause en est un voyage de huit jours en Sicile. J'ai fait un circuit qui a commencé à Palerme (ville qui m'a plu) et qui s'est terminé à Palerme (avec un goût de revenez-y). Le tour m'a emmnenée à Segeste, Agrigente et la vallée des Temples, Selinonte et Erice, Syracuse et son site archéologique. Nous avons visité aussi la villa romaine du Casale construite au IIIème siècle, comportant 3500 m2 de mosaïques et retrouvée 700 ans après son enfouissement dans la boue à la suite d'un glissement de terrain. Nous avons continué par une ascension partielle de l'Etna, un arrêt à Taormine (le célèbre théâtre grec était fermé à cause d'un tournage de film) puis un autre à Messine sans oublier Cefalù avec sa cathédrale.

La Sicile est la plus grande île de la Méditerranée avec une superficie de 25708 km2 et est peuplée de 5 millions d'habitants. Evidemment en sept jours, on est loin de tout voir et de tout connaître de cette île mais c'est un début. Pendant la semaine, les conditions climatiques étaient rudes: les quatre premiers jours, les températures sont montées jusqu'à 37° à 38°. Je n'ai jamais bu autant d'eau. A propos d'eau, on ne boit pas l'eau du robinet mais de l'eau en bouteille plastique ou en verre (ce n'est pas très cher). Les réserves d'eau sont à ciel ouvert dans des citernes et donc pas très potables. J'ai remarqué que l'essence était aussi chère qu'en France. Les commercants et les restaurateurs siciliens n'ont pas beaucoup de monnaie. Il fallait faire l'appoint le plus possible. Proposer de régler les achats par carte bleue n'est pas quelque chose de spontané. Des personnes de mon groupe ont trouvé que Palerme était sale. Cela ne m'a pas sauté aux yeux. En revanche, depuis dix ans, il semble que la ville a amélioré ses conditions de circulation en "piétonnisant" beaucoup de rues touristiques. On voit peu de cars et presque pas de poids lourds. Nous avons pas mal marché dans les rues de Palerme mais cela valait le coup malgré la chaleur. Et j'ai remarqué qu'il y avait encore des cabines téléphoniques dans les rues.

EFDB8F6E-3C03-485F-B6AB-5CEB363CD488

La Sicile a été colonisée par les Phéniciens au VIIème siècle avant J.-C. Elle fut occupée ensuite par leurs successeurs les Carthaginois, puis les Romains, les Byzantins et les conquérants musulmans, sans oublier les Normands avec Roger II devenu roi de Sicile. Plus tard, à la fin du XIIème siècle, Palerme passa sous l'autorité des Haustaufen, puis de l'Anjou, ce qui se termina en bain de sang le 31 mars 1282 (quelques milliers de Français furent tués lors des "Vêpres siciliennes"). Enfin, il y a eu d'autres occupations, aragonaise, autrichienne et bourbonnaises. Plusieurs églises dans Palerme représentent bien ces différentes influences.

17CF6AFE-AE5A-4446-848F-160E1E14E3BE Le Palais des Normands date du XIème/XIIème siècle (façade)

CFDD4376-6EB9-4597-AC80-3CBEA0EFC900 Intérieur du Palais des Normands

B6F1A2AC-76AD-4CB2-8690-BBAD44152630 La chapelle palatine catholique construite pour Roger II de Sicile. Elle est entièrement recouverte de mosaïques sur fond doré. Il y en a qui diront que c'est un peu chargé.

672B7F16-277C-4AB1-A289-5B55D4943141 Le plafond de la chapelle

 

315E078A-1616-44DD-A7F3-E3A56921E409 La chapelle

 31351196-7D44-4FC5-8CF2-CA3C39050D41 La chapelle

B10C9614-0CF9-44AE-BBBB-B293E4E1B798 La chapelle

On a ensuite visité la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption, que j'ai trouvée belle à l'extérieur mais beaucoup moins intéressante à l'intérieur. D'origine, elle date du XIIème siècle, avec des ajouts architecturaux au fur et à mesure que les siècles ont passé.

EC445A37-9A6B-40EB-906F-9FC47C4BE5BD La cathédrale

843475DC-035B-4B60-88C8-F01F21556283 Le portique

28BA7287-4395-4FE4-8275-3C241EF5D56C Un pilier à l'entrée où est gravé un verset du Coran 

164A8BC7-32C5-471D-81BC-0342A7936E4B La nef vue de l'extérieur

A huit kilomètres de Palerme, on arrive à la ville de Monreale où se trouve aussi une cathédrale, Sainte-Marie-la-Nouvelle, dans laquelle on trouve des mosaïques byzantine comme dans la Chapelle palatine.

D0CAB51D-364A-4F09-9CDA-8D57A3C3BDCA La façade

325DFBF7-A1B4-4798-8B26-848E21B4BE83 Une des absides

4D07C52A-CC5B-45D4-867D-5668DE19FDD5 Le portail en bronze

6631EDD2-1B71-4AE0-8934-5F9F4A732377 Le Choeur

21BA06D4-D5E1-468D-BEA6-5914BD350127 L'intérieur de la cathédrale

A9960391-8EE1-4224-903E-707FD71D1C29 Le plafond

27840BB0-241D-444A-9D99-835086DA9173

La suite très bientôt, mais je vous laisse admirer un jacarandas, ces arbres venus du Brésil aux fleurs violette, un kapokier avec des fleurs de kapok et un citronnier en pleine ville, un amandier, et je n'oublie pas un olivier qui est âgé de 600 ans!

8AEA4D0F-AA49-4134-BA1B-C853AD49C42C Un amandier avec des amandes

 CA3A9104-36C1-4CCB-8A16-84B1073E48B7 Un olivier vieux de 600 ans

9B4AB977-E2B7-44B2-98B8-64EC76EF3DDB Un citronnier

D293AD41-7E0C-482C-A74F-CEED4490D995 Un kapokier avec du kapok

5895C1C2-005B-4A92-944C-65D7ED5DDA18 Des jacarandas qui fleurissent deux fois par an.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 10 juin 2022

L'île du Docteur Moreau - Don Taylor (film) / H. G. Wells (livre)

wells_NOIR    2022-en-classiques-Logo2   10e_ChallengedeLImaginaire Le-Mois-anglais-2022

Deux média pour une oeuvre: je (ta d loi du cine, squatter" chez dasola) continue notre "Mois Wells" (co-organisé avec Sibylline) avec un roman d'H. G. Wells, et l'une de ses adaptations au cinéma. Ce billet comptera aussi pour le Challenge "2022 en classiques" (co-organisé par Blandine et Nathalie) et le "10e challenge de l'Imaginaire" (de Ma lecturothèque).

J'ai visionné récemment avec dasola, en DVD, le film L'Ile du Docteur Moreau de Don Taylor (1977). Depuis le début du Mois Wells, j'ai reparcouru la plupart des livres de poche d'H. G. Wells que je possédais de longue date. D'où ce petit billet pour présenter l'adaptation et mettre en évidence les différences avec l'oeuvre originale.

P1150313
Le DVD à gauche, le livre de poche à droite... 

P1150315Images de mer lorsque le film commence. Trois hommes dans un bateau (une barque), semblant mal en point (soif, faim, épuisement...). Deux finissent par accoster une île providentielle et se traîner sur le rivage. Le plus valide des naufragés (joué par Michael York) a le tort de quitter l'autre pour s'enfoncer dans la jungle. Car manifestement, cette île mystérieuse n'est pas déserte, même si elle ne contient pas le château du Comte Zaroff. Après une course dans la jungle, poursuivi par des ombres qu'on devine menaçantes, et une chute dans un piège, notre héros se réveille dans un lit douillet. Son infortuné compagnon est mort et enterré, lui dit-on. Ses hôtes? Un homme à tout faire alcoolique, le fameux Docteur Moreau (Burt Lancaster), une ravissante jeune femme, et quelques serviteurs indigènes et muets. La maison (en bois) est entourée d'une haute palissade, et il est déconseillé de se rendre dans la forêt... Mais les interdictions sont faites pour être contournées, n'est-ce pas (et les lois pour être violées...).

Le docteur Moreau possède une vaste bibliothèque, et toute une ménagerie. Mais il ne convainc pas notre naufragé d'adhérer à ses expériences après lui avoir exposé ses théories. Alors, si ce n'est de bon gré, ce sera donc de force (avec peut-être un brin de jalousie de la part du docteur). Lorsque l'alcoolique prétend trouver la rédemption en s'opposant au docteur, mal lui en prend. Et la situation dégénère (elle aussi!)... Au final, les deux seuls rescapés (le naufragé du début, et la ravissante Eve) se retrouvent dans la même barque qu'au début. Le film se termine alors qu'un navire les a aperçus (ce qui est une fin différente de celle du roman).

Je n'ai pas (encore) découvert la version de 1932 avec Charles Laughton (il existe encore d'autres adaptations), mais peut-être que je pourrai le dénicher avant fin juillet!

*

*          *

P1150314Comme je le disais plus haut, j'ai parcouru les 242 pages consacrées à L'Ile du Docteur Moreau dans le vieux Livre de poche que je possède depuis 1982 (paru en 1961, il m'avair été offert par une de mes grand-mères). Sa seconde partie, consacrée à notre Île..., couvre les pages 195 à 437. Il n'est même pas précisé qui a fait la traduction en français de cet ouvrage paru en anglais en 1896 (on a juste un copyright Mercure de France 1959). Dans le livre (question d'époque?), le fameux docteur opérait au scalpel (et non à la seringue comme dans le film). Mais commençons par le début. Dans cette version "poche", lorsqu'un navire le recueille, le naufragé est seul à bord de sa barque. Il s'agit d'un certain Edward Prendick, qui occupe ses loisirs à s'occuper d'histoire naturelle. Quant au navire (une goëlette), il est chargé de toute une ménagerie que convoie un ancien étudiant en médecine. Arrivé dans l'île sans nom qui est sa destination, le capitaine (antipathique au possible) y débarque ses passagers, y compris l'infortuné Pendrick. Le propriétaire de l'île (vieil homme aux cheveux blancs) accueille bon gré mal gré notre malheureux héros, qui s'interroge vite sur l'étrangeté des domestiques de son hôte. Entendant le nom de celui-ci (Moreau), il se souvient... d'un docteur que la presse avait voué aux gémonies à cause de ses expériences de vivisection sur des animaux. 

Le reste est assez bien repris dans le film (à l'exception notable de l'absence de personne du sexe). Une bonne petite scène quand le Docteur s'adresse au naturaliste en latin de cuisine (p.306). Ce qui est expliqué dans les pages qui suivent (je ne crois pas dévoiler un si grand secret que cela en le disant), c'est que la matière première à partir de laquelle ce Frankenstein travaille, ce sont des animaux - et non des cadavres. Sur les quelque 120 créatures plus ou moins chimériques créées en 20 ans, une soixantaine survivent quand se déroulent ces aventures. Le Docteur exerce sa domination par la terreur - et la Loi qu'il impose à coup de fouet - sur cette étrange tribu, et tout ne peut, bien entendu, que mal finir. 

Finalement, donc, seul survivant humain, Prendick quitte l'île à bord d'une barque providentielle. Trois jours plus tard, un navire le recueille et le ramène vers la civilisation - mais jamais le narrateur ne pourra oublier son séjour traumatisant de plusieurs semaines sur L'île du Docteur Moreau

Adlyn avait parlé du livre. Ça sent le book aussi.

Edit du 9 juillet 2022: je rajoute rétrospectivement le logo du "11e Mois anglais 2022"... qui avait lieu en juin!

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 2 juin 2022

Visite à Guédelon le 28 mai 2022 / Maison de Colette

Nous avons fait une escapade culturelle en Bourgogne le week-end dernier. La visite nous a permis de constater que la construction du château prenait vraiment tournure. Avec mon ami Ta d loi du cine, nous étions allés sur le chantier de Guédelon dans l'Yonne (environ 180 km de Paris) en 2008. Quatorze ans plus tard, le château semble presque terminé même si la grosse tour maîtresse n'a pas encore atteint la taille prévue et n'a pas encore de toit, pas plus que la tour des essarteurs ou la tour de la carrière. A la différence de 2008, il n'y a plus de visite guidée et le prix d'entrée est de 14 euros au lieu de 9 euros. Le chantier devait se terminer entre 2022 et 2025, je pense que cela sera plutôt en 2025 au mieux.  

20E07BA0-2711-46AC-ACF4-5D77222D161B 

FEEEFDE8-5EFF-46C0-A009-364E9820098A

101F7983-0B75-401E-B624-C5BA5DD92EF9     7E4C6955-39E2-481D-974E-8D446377F711       

52BE8638-638D-4FFC-B6A7-52BCE320C51B

04557209-217D-454F-A012-0FE5A6F57FB6

A9E550C9-87A1-48F1-92B2-F6EB64DFD743

Ce qui nous a paru la vraie nouveauté par rapport à notre visite de 2008, ce sont les ateliers animés avec les artisans en train de travailler: forgeron, carrier, tailleurs de pierre, tuilier, vannière, boulanger (accompagné de sa femme qui l'aide à ramasser des glands chaque année!), charpentiers (qui vous manipulent des grumes de chêne avec de simples câbles avant de les transformer en poutres), cordière, potière, gâcheurs (les "morteliers" qui préparent le mortier, la colle qui va permettre de sceller les pierres entre elles), sans oublier le moulin hydraulique qui est situé à quelques centaines de mètres du reste de l'ensemble.

7492DA07-44CC-48CE-B2EF-CEF1C3815EA3

4AC79E60-32D0-4F3C-A7D4-44E5F13B62A2

F827437E-49F5-48AE-AA1E-80291B382433

3BBD3427-F232-4286-BDA9-D27BA1B98FFF

49D36158-D992-4D24-8809-42EB3A10D853

        B577CA4C-48E4-4158-BCF1-1E1CC3C26497

 8BE8D56D-FCA2-47A7-B7BD-5297D7992FB3

5BDCFE31-BB46-40D2-B932-5D66F71D7C1C

5AF3A870-D90A-440E-974B-56099188569C

DC5DB437-5874-4233-AF49-93672F217256

4176BBB7-BD2C-45C0-A690-944CBB1181CA

 DFCB12A0-1761-4827-9E14-71CDF316D3E7

ED62B992-9428-4503-909D-99BD84D3F124

101A4694-A0F2-4DB7-830C-B5F40F00633E On a vu le moulin fonctionner. Il fournit la farine pour le château... quand l'eau daigne faire tourner la roue.

P1140471

C'est aussi à côté du moulin qu'opère le tourneur sur bois, pas très bavard (d'origine anglaise?), mais fabuleusement habile, et capable de faire sous nos yeux, d'une simple buche de bois vert qu'il commence par dégrossir à la hache, avant de s'aider d'un tour qu'il actionne lui-même au pied, un vrai bol en bois tourné (en vente pour 45 à 55 euros à la boutique).

Par-ci-par-là, il y avait quelques animaux comme des ânes, des brebis, des oies et deux coqs (ils n'arrêtaient pas de chanter), ainsi que des chevaux de trait.

C8FC4D3B-C4EC-4475-9B85-E6A1B5F64845

F570E157-3F31-4869-B7BB-78A893D1EF99

B7FC0595-804D-407E-AE5B-5ABA0E92957D

35202B11-D5F5-43FB-916A-E5A6EDB689EF

On est resté plus de six heures sur le chantier, on y a passé une très belle journée.

------------------------------------------------------------------

A six kilomètres de Guédelon, nous avons été le lendemain visiter la maison où l'écrivain Colette est née, à Saint-Sauveur en Puysaye, en janvier 1873. Les visites sont guidées, à 11 euros l'entrée. La maison est gérée par une association depuis 2016. C'est assez émouvant de voir l'endroit où Colette est née et a vécu pendant les dix-huit premières années de son existence entre son père, sa mère Sido, sa demi-soeur et ses deux frères (sauf erreur de ma part). A l'intérieur, parmi les meubles et objets, certains viennent réellement de la famille de Colette, d'autres sont contemporains de ceux que la famille possédait (vendus aux enchères quand elle a été ruinée). C'est une très belle maison bourgeoise entourée d'un splendide jardin dont s'occupait Sido, la mère de Colette. La visite commence aussi par le "Jardin d'en-face", de l'autre côté de la rue (un petit terrain dont la possession permettait d'éviter la construction d'une maison en vis-à-vis).

Pas très loin de la maison, on peut aussi aller visiter le musée Colette qui rasssemble beaucoup de photos (entrée à tarif réduit par accord entre les deux structures). Il y a la reconstitution de l'appartement de Colette au Palais-Royal à Paris et on peut voir un documentaire de 45 minutes (Ecrivains de notre temps) qui narre la vie de Colette de sa naissance à sa mort en 1954. C'est une suite de témoignages où on l'entend elle-même avec sa voix à l'accent bourguignon, mais où s'expriment aussi son troisième mari, Maurice Goudeket, et Joseph Kessel. Avec mon ami, on a noté que ces personnes savaient manier à l'oral avec brio l'imparfait du subjonctif sans que cela soit ridicule. 

P1140455

P1140457 La cuisine

P1140458 Un plat donné par la fille de Colette.

P1140459 Colette à 4 ans

P1140462 Le piano sur lequel Colette et les autres enfants ont étudié

P1140464 La salle à manger qui fut d'abord l'ancien bureau du père de Colette lorsqu'il était percepteur des impôts

P1140465 La cuisine

P1140466 La cuisine

P1140467

P1140468

Ce devait être la troisième Maison d'écrivains que nous visitons ensemble (après Alexandre Dumas et Maurice Leblanc).

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 16 mai 2022

Mois H. G. Wells en juin 2022 (jusqu'à fin juillet!)

== Ne cherchez pas pourquoi on parlerait spécialement d'Herbert George Wells (H. G. Wells) en juin 2022. Notre auteur est né le 21 septembre 1866 et mort le 13 août 1946, il n'y a donc aucune raison de calendrier. Juste, faites-le! ==

Sibylline, du blog La petite liste et moi-même (ta d loi du cine, "squatter" chez dasola) vous proposons, sur toute la durée de ce mois de juin 2022 (non seulement dès à présent, mais jusqu'au 22 jusqu'à fin juillet en fait...), un "Mois Wells", occasion de lire ou relire son oeuvre (y compris les titres moins connus que la demi-douzaine des plus emblématiques) ou de visionner les adaptations de celle-ci au cinéma, et de rédiger un billet sur vos blogs respectifs. C'est La petite liste qui prendra en charge la centralisation de vos billets sur l'oeuvre écrite (romans de Wells, biographies de l'auteur, etc.) sur son billet dédié

wells_NOIR
Dessin créé par Sibylline pour l'événement sur son blog

== Pour ma part, je m'occuperai de prendre en compte vos billets sur les adaptations en films, ou en bandes dessinées, qui en ont été tirées (ou qui mettent en scène H. G. Wells lui-même). Il vous suffit de m'informer de votre intention de rédiger un billet, et/ou de m'en indiquer le lien lorsque cela est fait, via un commentaire sous le présent billet. ==

Vous pourrez trouver quelques idées sur les pages wikipedia consultées le 14 mai 2022, les films tirés d'une oeuvre d'H. G Wells (la page est-elle exhaustive?) ou plus largement la liste de ses oeuvres sur la page qui lui est consacrée. Et si vous voulez aussi lire l'oeuvre romanesque, j'empiète sur les platebandes de la co-organisatrice en référençant ce qui est aujourd'hui disponible en "Folio" ;-)

Nous n'avons pas encore décidé qui s'occuperait de recenser les chroniques sur les "suites" et "continuateurs" des livres de Wells. Je suppose qu'on verra à l'usage (quitte à les référencer sur nos deux blogs!). On vous tiendra au courant *.

Pour ma part, c'est sous le présent billet que j'ajouterai durant toute la période les participations qui me seront signalées dans le cadre ci-dessus.

A vos claviers!

* (Edit du 16/05/2022) Pour les "suites", nous avons adopté la même logique: La petite liste prend les romans, je prends ce qui est films et BDs.

Edit du 31/05/2022: merci à Pativore pour sa présentation relayant le Mois Wells.

***************************************************************************************************************

 Films: 

* dasola (20/05/2022) : Nicholas Meyer - C'était demain (Time after time)

* ta d loi du cine (10/06/2022): Don Taylor - L'Île du Docteur Moreau (1977)

Télévision:

* Pativore (31/05/2022) : adaptation TV de la nouvelle L'oeuf de cristal

* ta d loi du cine (05/07/2022): Futur imparfait (Les enquêtes de Murdoch, saison 3, épisode 8)

Bande dessinée:

* ta d loi du cine : (01/07/2022) Pontarolo - L'Homme invisible (bande dessinée) - (15/07/2022) L'Ile du docteur Moreau (volume 1) - Tamaillon / Legars (bande dessinée d'après H. G. Wells)

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,