mardi 20 mars 2007

Matériels publicitaires pour les fans de cinéma

Parisienne bon teint et collectionneuse, pendant plusieurs années, j'ai eu de la chance de pouvoir, en plus de voir des films sur grand écran, acheter affiches, dossiers de presse, photos, etc. Mais c'est une passion qui peut coûter très cher. Normalement, ces supports publicitaires ne sont pas à vendre, mais un marché légal existe depuis longtemps pour le grand bonheur des passionnés comme moi. A Paris, par exemple, existent quelques boutiques qui vendent ces matériels. Le Salon d'Argenteuil. créé vers 1992, réunit tous les ans des exposants qui viennent maintenant du monde entier. Un marché s'est aussi développé sur Internet en particulier avec Ebay. Fan de films américains, si vous voulez des photos dédicacées, des affiches, des DVD, des revues (et que vous avez les moyens, car les enchères sont souvent élevées), vous pouvez acquérir des trésors, un grand nombre de personnes se sont spécialisées dans ces ventes aux Etats-Unis, cela leur fait un complément de revenus non négligeables. Pour en revenir à la vente en boutique, je déplore qu'en France, depuis une dizaine d'années, ce type de matériel se raréfie. Pendant les années 50 à 70, pour presque tous les films, le distributeur faisait éditer des jeux de 12 ou 24 photos d'exploitation sur papier avec des gros plans intéressants d'acteurs ou d'actrices, des affiches petit et grand formats, des brochures 4 ou 8 pages qui résumaient le film et avec encore des photos. C'était le grand luxe. Maintenant les choses ont beaucoup changé : les jeux de photos sont limités à 4 ou 6 vues grand maximum avec 3 plans inutiles, très peu de photos argentiques ou numériques tirées à part ; en revanche, il existe maintenant le dossier de presse numérique sur CD ROM. C'est du tout en un : les photos d'exploitation et le texte. On peut ajouter que, pour certaines grosses productions, un livre de photos est vendu dans toutes les bonnes librairies.  Tout cela pour dire qu'il est de plus en plus difficile d'acquérir du matériel publicitaire "collector" mais que si on a du temps et de l'argent, en habitant à Paris ou dans certaines grandes villes, on peut trouver son bonheur.

Posté par dasola à 09:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 11 mars 2007

Les bouquinistes, quais de la Seine à Paris

J'aime flâner sur les quais de la Seine surtout quand il fait beau. Et comme c'est agréable quand les bouquinistes sont présents. Des trésors sont à portée de la main. On achèterait tout. On trouve des anciennes éditions de livres souvent introuvables, des livres épuisés, des best sellers à prix réduit, des livres de poches, des gravures, des vieilles revues, des cartes postales et maintenant des DVD et des CD. La plupart du temps, chaque livre est entouré d'un papier transparent pour le protéger et sur la tranche, le nom de l'auteur est inscrit. Si on est intéressé par un titre, le bouquiniste a la gentillesse d'enlever la protection pour que l'on puisse feuilleter l'ouvrage. J'espère que cette tradition des bouquinistes, très parisienne, perdurera encore longtemps car le plaisir est immense, de déambuler sur les quais et de voir ces stands de bouquinistes.

Posté par dasola à 09:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 21 février 2007

Vanity Fair - Le Magazine

A l'occasion de la cérémonie des Oscars et autres remises de prix du cinéma américain, chaque année, paraît un numéro spécial Hollywood du magazine Vanity Fair. De grands photographes très connus dans la profession comme Anne Leibowitz tirent des portraits d'acteurs dans l'actualité, souvent des "nominés" aux oscars et d'autres valeurs sûres. Chaque année, c'est un enchantement des yeux. Cette année, à la différence des précédentes, les acteurs ont été photographiés comme dans un roman photo avec un scénario dans la ligne des films noirs avec un titre "Killers kill, dead men die" qu'on peut traduire à peu près par "Les tueurs tuent et les hommes morts meurent". Tout un programme ! Tout cela pour dire que une fois par an, essayez de trouver chez votre vendeur de journaux préférés le numéro de Vanity Fair, au moment des Oscars, qui devient un objet de collection.

Posté par dasola à 13:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 11 février 2007

Le Masque et la Plume - Emission sur France Inter

Depuis plus de vingt-cinq ans, j'écoute une émission dominicale à 20h10 sur France Inter, le Masque et La Plume, consacrée aux critiques de films, théâtre et littérature. Animée depuis plus de 10 ans par Jérôme Garcin, elle a été créée il y a 50 ans. J'éprouve un grand plaisir à l'écouter car certains critiques ne sont pas du tout du même avis, on sent souvent une certaine animosité entre eux surtout lors des émissions sur le théâtre. Les joutes verbales sont souvent acerbes. J'ai eu la chance, quand on parlait de cinéma, d'entendre Georges Charensol, ses critiques étaient souvent très drôles. Je pense qu'une émission comme celle-ci est nécessaire, je suis convaincue qu'elle peut donner envie d'aller au cinéma, au théâtre ou de lire un livre. Cette émission est un bon moyen de se tenir au courant de l'actualité culturelle et littéraire même si on ne peut pas tout voir et tout lire. [complément]

Posté par dasola à 13:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 9 février 2007

Sur les magazines de cinéma

Depuis plus de vingt ans, j'achète régulièrement des magazines de cinéma avec en tête Première et Studio. A la fac, j'ai eu ma période Cahiers du Cinéma mais je me suis rendue compte que j'étais plus Positif, je le suis encore. Dieu, que j'ai aimé le magazine Première, avec ses grandes photos, ses articles que j'ai souvent découpés, c'était vraiment très bien et puis patatras, depuis presque dix ans, même si je continue à l'acheter, c'est lamentable. Les photos sont moches, les articles sans intérêt mais je l'achète par réflexe car le prix a baissé comme la qualité. Aux dernières nouvelles, il semblerait qu'il va disparaître. Studio que j'ai acheté dès le premier numéro, a baissé en qualité mais dans l'ensemble, il est bien ; les photos et les articles sont de bonne tenue. Il a eu la même bonne idée que le magazine Ciné Live d'ajouter un CD/DVD rom. C'est une bonne initiative, car même si je jette le magazine au bout d'un moment, je garde les CD/DVD rom. N'achetant plus les Cahiers du cinéma depuis des années, je n'en parlerai pas, en revanche, il m'arrive d'acheter Positif  quand un dossier m'intéresse, et là, vu le prix, les numéros se gardent. Tout cela pour dire qu'il est bien que le cinéma ait des magazines dédiés qui donnent envie d'aller au cinéma. [autre billet en 2011 ici]

Posté par dasola à 13:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
lundi 5 février 2007

Cinéma Le Balzac - Paris 8ème

Le cinéma le Balzac est la dernière salle de cinéma indépendante de la Rive droite, le directeur se bat année après année pour continuer. L'année 2005 a été dure. Pour lui, c'est le nombre d'entrées à chaque séance qui lui permet de continuer. Il arrive à avoir le monopole de la programmation pour un film donné dans le quartier des Champs Elysées pour ne pas être en concurrence avec les multiplexes voisins. La programmation est de qualité. En complément, il organise des séances spéciales de films muets, des avant-premières, des mini-concerts avant la séance du samedi soir dans la grande salle. Il est en partenariat pour faire des "journées" cinéma à thème, en principe un dimanche de temps en temps de 10h du matin à minuit. Les 3 salles de différentes tailles sont confortables, surtout la grande. Il faut que des cinémas comme le Balzac continuent à vivre. Il a un site internet: www.cinemabalzac.com, et vous pouvez vous abonner à la newsletter.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 11 janvier 2007

Tintin - Hergé

Depuis 2 jours, j'ai l'occasion de relire certains albums de Tintin : quelle merveille, le talent d'Hergé est que ça ne prend pas une ride. J'ai eu l'occasion récemment de visiter l'exposition de Beaubourg qui se déroule actuellement (20/12/06 au 19/02/07) accompagnée d'un homme qui m'est cher. Cela a été un vrai plaisir. J'ai découvert qu'Hergé aimait beaucoup créer des cartes de voeux avec comme illustration Tintin, Haddock et Tournesol. Il s'est même "croqué" lui-même ainsi que sa femme et certains de ses collaborateurs. Pour en revenir aux albums eux-mêmes : c'est un extraordinaire moyen d'évasion. C'est vraiment tout public, intelligent. Il y a rien d'autre à dire à part les lire et les relire.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,