samedi 1 septembre 2007

Un guide inspiré à la Maison Jacques Coeur - Bourges

En marge des sujets que j'aborde dans ce blog, je voulais rendre hommage à un parfait inconnu, guide-conférencier, acteur de théâtre, exerçant ses talents au Palais Jacques Coeur à Bourges, cette belle demeure du 15ème siècle. Nous étions plus de 40 personnes, alors que la normale autorisée est prévue pour 19 maximum, à déambuler dans les 15 pièces du Palais. Les explications claires et concises de ce guide, plutôt jeune et pas mal de sa personne, et qu'on nous avait annoncé comme "assez long", furent un vrai plaisir pendant plus d'une heure. Le troupeau des 40 visiteurs était très attentif. Le guide connaissait très bien son texte et il comprenait ce qu'il disait (ce qui n'est pas toujours le cas), il a même fait allusion à François Villon au sujet de la mort de Jacques Coeur, et à Stendhal. Dans une des salles du Palais, une reproduction en plâtre du gisant du Duc Jean de Berry (1340-1416) (frère du roi Charles V) lui a permis de nous rappeler que ce Duc était le mécène pour lequel avaient été réalisés les manuscrits "Petites", "Grandes" et "Très riches heures du Duc de Berry". Pendant toute la visite, il a ménagé le suspense sur la mort de Jacques Coeur, argentier du roi Louis VII, qui connut la disgrâce, s'évada 3 fois alors qu'il était prisonnier, mourut loin de France et qui en définitive n'habita qu'une seule journée ce palais qu'il fit construire. C'est à la fin de la visite que le guide nous a confirmé qu'il faisait par ailleurs du théâtre. Si les visites guidées pouvaient toujours être de cette qualité, quel plaisir!

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 19 août 2007

De retour

Que d'événements souvent tristes se sont déroulés pendant ma période de coupure estivale ! Pas moins de 3 disparitions dans le monde du cinéma et toujours de très grandes personnalités. Pour chacun d'eux, je publierai un billet ces jours prochains. Je remercie infiniment tous les blogueurs qui m'ont mis un commentaire pour me souhaiter de bonnes vacances et je remercie les autres (et même un auteur, cela fait toujours plaisir) pour être passés sur mon site en y commentant ou non des billets antérieurs. Me voici de retour pour un billet quotidien car cette mise en ligne journalière me manquait. Je vous en souhaite, d'avance, bonne lecture.

Posté par dasola à 17:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 26 juillet 2007

200ème billet - Rythme de vision de films ou de lecture et congé estival

Ce 200ème billet marque le début de ma pause estivale.
En faisant un peu un bilan pré-vacances, je m'aperçois que j'ai été 68 fois au cinéma en 2007 jusqu'à ce jour, sans même parler des films vus ou revus en DVD ou en K7. Ce qui fait 200 heures plus ou moins. Sachant que je lis en moyenne 40 pages à l'heure, cela représente donc 8 000 pages non lues. Dans ce même temps, je n'ai lu que 20 livres. Quant au théâtre, c'est une catastrophe: je n'ai vu que 4 pièces ou spectacles depuis le début de l'année. Mais on ne peut pas tout faire. Et il est vrai que ma vie a quand même changé depuis fin 2006, par ma rencontre avec quelqu'un qui disait à la fois ne pas avoir de temps disponible et lire beaucoup, ce qui m'avait intriguée et amenée à le contacter. Et ce blog lui-même me prend davantage de temps que je ne le pensais au départ.

J'ai besoin de vacances. Depuis le 100ème billet, j'ai changé de plate-forme. Aceblog, c'était bien mais depuis début juin, je n'ai eu que des problèmes techniques dont celui de ne plus pouvoir y accéder. C'était stressant et frustrant au possible.
Pendant que je faisait le copier/coller de tous les messages et commentaires d'Aceblog sur Canalblog, j'ai maintenu les deux blogs. La durée de cette opération a pris 3 semaines.
J'ai choisi Canalblog car certains de mes blogueurs préférés y sont et c'est une plate-forme assez généraliste qui me convient bien. Je peux modérer les commentaires avant publication, ce qui n'est pas possible sur Aceblog. On peut mettre les liens d'amis de Canalblog mais aussi des autres. Sur Aceblog, ce n'est pas possible. Sur Canalblog, les derniers commentaires apparaissent bien en évidence. Par contre, un des inconvénients de Canalblog par rapport à Aceblog, est que je ne peux pas faire apparaître tous les titres de mes billets à droite, seuls les dix derniers apparaissent.
En revanche, l'avantage de Canalblog est de pouvoir programmer le jour et l'heure dans le futur d'un billet rédigé qui se mettra en ligne tout seul à la date choisie.
Je reprendrai la publication d'un billet quotidien vers fin août et en attendant, je continuerai bien entendu à consulter mon blog plusieurs fois par semaine (pour publier les commentaires), et continuerai donc à "rendre" ceux que les blogueurs me font... du moins ceux qui ne sont pas, aussi, en vacances! Mais je passerai sans doute moins de temps sur internet (en temps ordinaire, je visite plus ou moins entre 15 et 20 nouveaux blogs chaque semaine).

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
mardi 26 juin 2007

Centre belge de la bande dessinée

En voyage touristique à Bruxelles, j'ai visité le Centre belge de la bande dessinée, ou Musée de la BD. Selon Wikipedia qui donne une définition très juste, "Le Centre est installé dans un bâtiment, chef-d’œuvre de l’art nouveau conçu par Victor Horta en 1906 pour abriter les grands magasins de tissus Waucquez. Après une complète restauration des lieux, le Centre belge de la bande dessinée a ouvert ses portes en 1989. Le centre abrite une exposition permanente, qui retrace l’histoire de la bande dessinée belge du début du XXe siècle à nos jours, ainsi que la plus grande bibliothèque de bandes dessinées et centre de documentation accessible au public. Il propose également de nombreuses expositions temporaires (plus de 60 depuis la fondation) et organise des rencontres entre les auteurs et le public". Il y a deux étages d'exposition. Nous avons admiré, mon ami et moi, en expositions temporaires: Greg, auteur très prolixe; ou Roba, le créateur de Boule et Bill. Sinon, Hergé tient une place de choix dans le musée. Au 1er étage, dans une salle peu éclairée, sont exposées, sous des cadres en verre et à l'abri de la lumière, des planches originales des années 50 et suivantes, ou des pages d'anciennes revues introuvables des années 30, considérées comme des trésors de la bande dessinée. "L'âge d'or de la BD" est évoqué par thèmes : détectives, agents secrets, etc. Une salle traite de la réalisation des dessins animés. Au deuxième étage, 5 thématiques sont évoqués, depuis la création du magazine "Pilote" jusqu'à "A suivre"; la bande dessinées des années 70 à nos jours est mise à l'honneur. Si les passionnés de bandes dessinées viennent à Bruxelles, c'est une étape incontournable. De plus, si vous vous y rendez jusqu'au 2 juillet 2007, il y a une exposition de dessins parus récemment dans la presse internationale sur la Paix.

Posté par dasola à 07:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 14 juin 2007

Rappels - Magazine de théâtre

J'aime aller dans les théâtres privés ou subventionnés. Depuis quelques années, à l'entrée de certaines salles, est proposé un magazine gratuit : Rappels. La formule ressemble aux "gratuits" existants dans les salles de cinéma (voir mon billet du 10 mars 2007). Il n'y a pas de critiques mais l'actualité théâtrale est évoquée avec des interviews d'acteurs, de metteurs en scène, de gens de théâtre connus, à l'affiche ou non. Cela paraît tous les mois et on peut même s'abonner. Un site internet existe : www.rappelsmagazine.com.

Posté par dasola à 07:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 13 juin 2007

Audiard par Audiard - Répliques savoureuses

J'ai la chance d'être en possession d'un livre malheureusement épuisé, Audiard par Audiard aux Editions René Château (1995), qui rassemble quelques répliques d'anthologie de films dialogués ou réalisés par Michel Audiard. Ce matin, sur une radio nationale, un journaliste qui choisit de parler d'un blog tous les matins, en a évoqué un qui donnait son "top ten" des répliques de Michel Audiard. Cela m'a donné l'idée de faire un peu la même chose mais sans "top ten". Je veux plutôt en retranscrire quelques-unes, il y en a 15, qui me font particulièrement rire toute seule. Les voici. C'est un choix totalement subjectif et la liste est ouverte.

Bernard Blier - Archimède le Clochard
"- N'oublie pas ce qu'a dit le médecin: cinq gouttes. La posologie ça s'appelle. Et de la posologie au veuvage, c'est une question de gouttes."

Jean-Paul Belmondo - 100 000 dollars au soleil
"- Quand les types de cent trente kilos disent certaines choses, les types de soixante kilos les écoutent."

Michel Serrault - Garde à vue
"- Les médiocres se résignent à la réussite des êtres d'exception. Ils applaudissent les surdoués et les champions. Mais la réussite d'un des leurs, ça les exaspère."

Lino Ventura - Mireille Darc - Ne nous nous fâchons pas
"- Vous savez on a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot.
- J'en connais un autre qui consiste à prendre les grandes blondes pour des imbéciles."

Jean Gabin - Le Gentleman d'Epsom
"- Dans la vie il y a deux expédients à n'utiliser qu'en dernière instance: le cyanure ou la loyauté."

Bernard Blier - Les yeux de l'Amour
"- Vieille fille! Et allez donc pourquoi pas! Faut dire tu fais tout ce qu'il faut pour t'en donner le genre... ta robe, ta coiffure... tu frisottes dans le gris, toi. Tu faufiles dans le triste."

Jean Gabin - Le Sang à la Tête
"- Pendant douze ans on a fait chambre commune mais on a fait rêve à part."

Jean-Claude Brialy - Carambolages
"- Assassiner un étranger a toujours un petit côté ennuyeux. Tandis que l'étripage en famille, c'est régulier, c'est traditionnel, c'est bourgeois. Et puis, ça a tout de même plus d'allure. Tuer un étranger, on pense à France Soir. Un parent, on pense à Sophocle."

Jean Gabin - Mélodie en sous-sol
"- Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus."

Maurice Biraud - Un Taxi pour Tobrouk
"- Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche."

Jean Gabin - Le Pacha
"- Quand on parle pognon à partir d'un certain chiffre tout le monde écoute."

Jacques Villeret - Jean-Paul Belmondo - Les Morfalous
"- Qu'est-ce qu'on peut bien faire avec six milliards?
- Rien! C'est ça l'agrément. Ca permet de plus rien foutre."

Bernard Blier - Dominique Zardi - Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages
"- Attention! J'ai le glaive vengeur et le bras séculier! L'aigle va fondre sur la vieille buse!...
- Un peu chouette comme métaphore, non?
- C'est pas une métaphore, c'est une périphrase.
- Fais pas chier!...
- Ca, c'est une métaphore."

Philippe Noiret - Pile ou Face
"- La justice, c'est comme la Sainte-Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe."

Jean Gabin - Le Président
"- On est gouverné par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis."

A SUIVRE... [suivant = billet du 11/11/2008]

Posté par dasola à 08:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 24 mai 2007

Centenaire de la naissance d'Hergé

Le 22 mai 2007, Hergé, de son vrai nom Georges Rémi (1907-1983), aurait eu 100 ans. Comme le temps passe ! C'est l'occasion de voir ou de lire l'oeuvre et l'univers de ce grand dessinateur. Des coffrets DVD viennent de paraître, la vingtaine d'albums de Tintin sont parus en grand et petit formats, les aventures de Jo, Zette et Jocko sont toujours disponibles. Tintin est devenu tellement populaire que des films ont été tournés, des dessins animés existent, les premières éditions des albums ainsi que des figurines se vendent à prix d'or. Il a fait et fait encore rêver des générations de 7 à 77 ans. Merci Monsieur Hergé. 

Posté par dasola à 08:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 20 mai 2007

Librairie Ciné-Reflet

Ciné-Reflet est une de mes librairies de cinéma favorites où l'on trouve en livres, dossiers de presse, revues et magazines, tout ce qui concerne le cinéma d'hier et d'aujourd'hui. Le gérant est un homme charmant et de très bon conseil. Un fond sonore de musique classique accueille les acheteurs éventuels. Cette librairie, précédemment située rue Serpente, vient de déménager au 14, rue Monsieur Le Prince, 75006 Paris. Elle est ouverte du lundi au samedi et parfois le dimanche de 13h à 20h.

Posté par dasola à 08:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 9 mai 2007

Editions de l'Avant-Scène

Les publications bimensuelles de l'Avant-Scène que l'on trouve dans toutes les bonnes librairies sont publiées depuis 1949. Quatre catégories existent : le Cinéma, le Théâtre, l'Opéra, et, depuis quelques années, la Télévision. La maquette de L'Avant-Scène cinéma a pas mal évolué depuis sa création. Chaque numéro consiste à publier in-extenso le scénario et les dialogues avec le découpage d'un grand classique du cinéma mondial ou considéré comme tel. Il contient la biographie des acteurs, du réalisateur, ainsi que les critiques sur le film. Dans les dernières pages, un deuxième film, commenté et critiqué, complète le tout. Pendant les années 50, 60, 70 et 80, ces fascicules étaient minces avec quelques photos en noir et blanc. Depuis les années 90, jusqu'à maintenant, le format a changé avec un plus grand nombre de pages. La couverture noire entoure une photo du film dont il est question. Pour certains long-métrages étrangers, les dialogues apparaissent en bilingue. Cette collection vaut la peine d'être connue, et beaucoup de titres épuisés sont devenus des collectors rares et chers dans les librairies spécialisées.

Posté par dasola à 20:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 7 mai 2007

Pariscope vs L'Officiel des spectacles

Ce billet concerne deux publications que beaucoup de Parisiens ou d'habitants d'Ile de France achètent religieusement tous les mercredis, jour de parution. Je veux parler du Pariscope et de L'Officiel des spectacles. Les deux ont chacun leurs fans et rares sont ceux qui changent d'un titre à l'autre. Les acheteurs sont habitués à l'un et pas à l'autre.

Pariscope : 40 cts d'euro, format A5, papier recyclé, tient très bien dans un sac à main ; les rubriques sont, dans l'ordre : le théâtre, la musique, en ville, le cinéma, les restaurants, pour les enfants, les arts et les promenades et loisirs. Pour chaque rubrique, il y a des critiques théâtre, resto, cinéma, etc. Pour le cinéma : une page est consacrée au hit parade box office et critique. Depuis peu, des pages en couleur pour la rubrique en ville égaient le tout. Cette rubrique évoque, chaque semaine, un quartier ou un endroit de Paris ou périphérie.

L'Officiel des spectacles : 35 cts d'euro, format A5, papier recyclé, tient aussi très bien dans un sac à main ; les rubriques sont, dans l'ordre : le théâtre et les spectacles vivants, le cinéma et les prévisions à de sorties, les concerts, pour les jeunes, les conférences, les expositions, les musées et les restaurants.

Pendant quelques années, a existé Zurban qui était un magazine tout en couleur avec les mêmes rubriques, plus étoffé et, évidemment, beaucoup plus cher. Il a malheureusement disparu.
Tout cela pour dire que Pariscope et L'Officiel font partie intégrante du paysage culturel parisien.

Posté par dasola à 13:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :