mercredi 15 avril 2009

Blog en pause pendant quelques jours...

...pour cause de vacances de Pâques sans internet à proximité. Je reviendrai le 23 avril (2009!). Je vais avancer dans mes lectures, voir quelques films et profiter du bord de mer au Pays Basque. J'ai besoin de m'aérer le corps et l'esprit (et ma dernière "pause internet" remonte à septembre 2008!). A bientôt.

PS : n'hésitez pas (vous qui passez par mon blog) à me laisser un p'tit com et à aller faire un tour chez "mes" "blogueurs fidèles" dont la liste se trouve à droite de l'écran. Je vous assure que cela fait toujours plaisir.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

samedi 21 mars 2009

Retour sur le Salon du Livre 2009

Cette année encore, je n'ai pas résisté à aller au Salon du Livre (13 au 18 mars 2009) qui se tient depuis de nombreuses années au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris. J'ai assisté naguère aux premiers salons qui se passaient au Grand Palais, toujours à Paris. C'était autre chose. Il y avait un côté convivial très sympathique.
Que dire du Salon de cette année? Qu'il est (pratiquement) identique à celui à de l'année dernière et à ceux des années précédentes. On trouve les mêmes stands des grands éditeurs (français) aux mêmes emplacements. Les "petits" éditeurs sont noyés dans la masse. A l'entrée, on peut obtenir un plan mais ce n'est pas facile de se repérer. Moi qui ai un grand sens de l'orientation, et qui, en général, comprends les cartes, je n'ai pas vu tout de suite les repères par allée et par stand. En revanche, on voit immédiatement les éditeurs principaux qui ont leur logo écrit et suspendu très haut. Pour les autres, le mieux, c'est de déambuler, de regarder, d'écouter. Sur la droite, au fond, quand on entre, on trouve les livres étrangers qui sont présentés par pays. Sur la gauche, en arrivant, il y a beaucoup moins de monde. Et pourtant, plusieurs stands sont intéressants pour tout ce qui concerne le livre du futur allié à l'informatique et à l'internet. Pour en revenir aux éditeurs principaux, si les visiteurs le désirent, ils peuvent faire la queue (plus ou moins longtemps) pour obtenir une dédicace des auteurs "maison". Mardi soir, 17 mars, j'ai entraperçu Philippe Labro, Tonino Benaquista, Florian Zeller, Roger Knobelpiess, Veronica Olmi et l'incontournable Amélie Nothomb (sans son chapeau extravagant). L'entrée de cette manifestation est de 7 euros pour le plein tarif (j'avais eu une invitation gratuite par une connaissance) et il n'y a aucune remise éditeur quand on achète un ouvrage. Une dame en sortant a dit que la Foire du livre à Francfort était mieux. Le reproche que je ferais est que (comme je le disais plus haut) c'est toujours la même chose. La preuve? Comme l'année passée, j'ai acheté un DVD à 5,60 (cette fois-ci un film d'Harold Lloyd), vendu normalement comme supplément par le quotidien Le Monde.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 13 février 2009

Les "Tags" des dernières fois et mes PAL

Je viens de copier-coller ce questionnaire écrit en anglais que j'ai trouvé chez Dominique. Comme mon ami est attaché à la langue française, je vais traduire les définitions dans la langue de Molière. C'est un tag sympa et cela change de mes billets "cinéma" et "livres".

La dernière cigarette fumée: je ne fume pas.

La dernière boisson alcoolisée bue: un petit vin rouge italien au restaurant.
 

La dernière fois que j'ai conduit: c'était il y a 4 semaines, en Province, dans le Limousin où ma "choupette" a sa place de parking attitrée.

Le dernier baiser: jeudi après-midi 12 février 2009, à 15h20.

La dernière fois où j'ai (vraiment) pleuré: quand j'ai regardé quelques photos représentant mon père et ma mère.

Le dernier livre acheté: Profondeurs d'Henning Mankell (en poche).

Le dernier livre lu: Un chien mort après lui de Jean Rolin (P.O.L) (peut-être un billet futur).

Le dernier film vu: Doute avec Meryl Streep (billet très bientôt).

La dernière boisson bue
: de l'eau ce soir pendant le dîner.

Ce que j'ai mangé en dernier: un yaourt.

Le dernier coup de fil passé: ce soir pour parler avec mon ami.

La dernière émission vue à la télé: un enregistrement de A droite toute de Marcel Bluwal qui a été diffusé dimanche 8 février 2009.

Les dernières chaussures portées: mes pantoufles Isotoner dès que je suis rentrée chez moi.

La dernière chanson que j'ai chantée: Ne me quitte pas de Brel (je chantais en même temps que lui dans le poste de radio) au restaurant italien où j'ai bu le vin dimanche soir.

La dernière chose achetée: mon ticket de cinéma pour Doute.

Le dernier chargement (sur l'ordi): l'émission Le Masque et la Plume de dimanche soir dernier.

La dernière boisson gazeuse: il y a très longtemps, je n'en bois plus, cela me fait mal à l'estomac.

Les derniers mots que j'ai écrits: là tout de suite.

Les derniers mots que j'ai dits: [c'est personnel].

La dernière glace mangée: au resto, il y a 2 semaines, une dame blanche avec plein de chantilly (pas pour le régime).

La dernière page web visitée: à l'instant, celle de Dominique.

De plus à la demande (presque générale, et notamment) d'Angelica, voici quelques photos d'une partie de ma PAL qui forme plusieurs piles. Je n'en ai photographié que deux (piles).

P1000303Photo de mes deux piles   P1000313 Pile de gauche   P1000309 Pile de droite

J'ai photographié à peine la moitié.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
samedi 17 janvier 2009

Un blog sur l'adaptation de livres au cinéma

Une fois n'est pas coutume, je voudrais placer sous le feu de mes projecteurs, à l'intention de mes "innombrables" lecteurs (cf. mon billet du 01/12/2008), un blog assez spécialisé mais intéressant, celui d'Adaptator. Créé il y a plus de 2 ans, il semble avoir assez peu de commentateurs. Il a écrit, notamment, à propos de Macadam Cow-boy, de Dune, de La ballade de Narayama (billets les plus récents). Ses billets sont parfois espacés, mais assez fouillés et intéressants (plusieurs portent parfois sur la même oeuvre). Je pense qu'il mériterait d'être davantage fréquenté et cité. Pour la publicité, c'est donc désormais chose faite! Après, comme tout le monde le sait, pour avoir des commentaires, il faut "rendre" ceux qu'on vous fait... Et ça marche! (on y croit).

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 9 janvier 2009

2ème anniversaire

Le 9 janvier 2007 (je me rappelle, ce jour-là, j'étais chez moi, malade), mon 1er billet remerciait mon ami pour avoir poussé à la création de ce blog. Aujourd'hui, il accepte que je dévoile qu'il parcourt les blogs sous le pseudonyme de "ta d loi du cine" (non, ne me demandez pas ce que cela veut dire!). Mais je ne pourrai pas le créditer rétrospectivement des billets qu'il a inspirés, voire même fortement pré-rédigés (il y en a une bonne vingtaine) sur celui-ci. Et toutes les statistiques (y compris dans la suite du présent billet, ou comme celles de mon 500ème billet du 1er décembre 2008), c'est lui!

Ceci dit, à ma grande surprise et satisfaction, je célèbre les 2 ans de ce blog en faisant mon entrée dans le "top 100 cinéma" de Wikio (entrée directe à la 13ème place). Ils ont l'air drôlement efficaces, Wikio (je ne vais pas polémiquer, hein!). Puis-je vraiment en espérer quelques commentaires supplémentaires?

Mais avant cela, comment j'en suis arrivé à ce niveau (un blog qui s'est fait sa petite place) en 2 ans? La régularité. Chaque jour un peu. Un peu de rédaction (mon ami ne s'inquiète plus, de toutes manières, quand je n'ai plus de billet d'avance: il sait que je peux très bien en rédiger 3 en l'espace de quelques heures, avant de partir en WE prolongé par exemple!). Un peu de commentaires (rendre ceux faits au fur et à mesure; voir ce qu'il y a de neuf chez mes blogs en liens; retourner voir ceux qui m'ont fait moins de 5 commentaires; et en "prospecter" de nouveaux... Pfff!).

Parmi les presque 100 blogs que j'ai mis en lien (colonne de droite), quelques-uns se démarquent parce que leur blog perdure avec une belle constance et qu'ils m'ont fait le plus grand nombre de commentaires: Karamzin et ses jugements affirmés; Jade qui partage ses passions tant en cinéma qu'en littérature; Dominique et son caractère bien trempé; Florinette, incontournable dans la blogosphère des lectrices passionnées; Nio, dont il faut lire et relire les longs commentaires; Eeguab, très divers dans sa culture souvent italianisante (musique, littérature, cinéma); Ffred, qui a une boulimie de cinéma (il a vu 100 films de plus que moi en 2008), et même si je ne partage pas tous ses coups de coeur, j'ai toujours plaisir à recevoir ses commentaires et à lui en donner moi-même, son blog est une de mes références; Eelsoliver, "stakhanoviste" de la rédaction de billets qui est maintenant bien aidé; Jérôme, spécialiste du Box-Office, mieux que l'hebdo Le Film français; Wilyrah, fidèle au poste même s'il se fait plus rare dans ses billets et dans ses commentaires; Shin, qui vient de célébrer son 1er anniversaire et qui nous fait profiter de sa "pin-up" du mois (et de ses statistiques [note du statisticien]); Vlad, et ses "coucou" à chaque début de billet; Benoît, qui fait sa culture cinématographique grâce aux DVD; Edisdead et Diane_Selwyn, blogueurs ciné incontournables; Rosa, la cyber mamie lyonnaise; Gérard Rocher qui a été un des tous premiers (avec ffred) à me mettre un commentaire; je n'oublie pas Nina et Angelica, Toinette80 et Armelle la Normande qui a écrit une étude sur Proust (Proust et le miroir des eaux), ni mes "fidèles" très récents, notamment Aifelle et Keisha.

Quelques chiffres sur les plate-formes de blogs de mes commentateurs (316 à ce jour):
Plus de 70 viennent d'over-blog. Plus de 60 de canalblog. Plus de 30 d'allociné. Plus de 26 de blogspot. Plus de 9 de hautetfort. 6 ont un site perso sur free. 5 autres plate-formes fournissent 2 blogueurs. 11 n'en fournissent qu'un. Les sans-blog sont plus de 50. Les chiffres ne peuvent être plus précis parce que, au total, certains blogueurs ont eu parfois, durant ces 2 ans, 2 voire 3 blogs, successivement ou même simultanément (le record pour Vierasouto?).

Enfin, voici les chiffres de mes catégories de billets en 2 ans (avec quelques mots quand j'avais quelque chose à dire), sur un total de 520:
Cinéma = 249 billets. A noter que j'ai été 128 fois au cinéma en 2008. Vérification faite, j'ai déjà cité [chiffre 2008] 121 films (dont 67 avec un billet par film, et 54 dans 19 billets groupés
- en excluant mes 9 films vus en DVD [quel boulot! Note du statisticien]).
Livres = 95 billets. J'en ai lu davantage, mais des fois, je n'arrive pas à chroniquer...
Acteurs/Actrices = 18 billets. Réalisateurs = 11 billets. Dans ces deux catégories, les personnes sujets de mes billets s'en tirent hélas rarement vivant, puisqu'il s'agit souvent (mais pas toujours!) d'hommages post-mortem à l'occasion de leur décès.
Théâtre = 14 billets. J'ai plaisir à aller au théâtre et à rédiger sur ce que je vois. Mais cette catégorie a très peu de succès, il est clair que cela n'engendre presque aucun commentaire. Il est vrai aussi que je n'ai pas d'échanges avec des blogs spécialisés. A part les critiques professionnels, qui peut se permettre d'aller plusieurs fois par semaine au théâtre? Ce n'est pas pour autant que je vais me priver d'écrire dessus.
Télévision = 11 billets. Je n'en ai rédigé aucun en 2008. Je n'ai presque plus le temps de regarder la TV, j'achète mes séries en coffrets DVD.
Divers - culture = 47 billets. Humeur = 73 billets. Ces deux dernières catégories peuvent avoir des contenus extrêmement variés. Le présent billet, par exemple, fait partie de la dernière citée (et ce sera ma chute).

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 7 janvier 2009

Le meilleur et le pire de 2008 (mon cinéma)

En ce début d'année 2009, je récapitule (de mémoire!) ce que je retiens avant tout de l'année cinéphilique 2008 (la mise en ligne de son "Top 10" est un point de passage obligé des blogs "cinéma", semble-t-il). Je vais procéder un peu différemment car j'ai trouvé que c'est surtout la prestation des acteurs (actrices), qui ont eu la part belle en 2008 grâce à des rôles que j'ai trouvés marquants, étonnants, émouvants, inquiétants, qui est à retenir. Quelques-un(e)s étaient souvent peu ou pas connus à ce jour, j'espère que cela va changer. Ils (elles) le méritent. Je commence donc par une liste où des acteurs sont inscrits sans ordre de préférence mais plutôt comme ils me sont venus à l'esprit à un instant donné.

Yolande Moreau dans Séraphine et Louise-Michel
Bouli Lanners dans Eldorado et Louise-Michel
Vincent Cassel qui interprète avec brio Mesrine dans le diptyque de Richet (L'instinct de mort, et L'ennemi public n°1 [chronique groupée le 31/01/2009])
Daniel Day Lewis dans There will be blood
Javier Bardem dans No country for old men (son rôle m'a paru moins intéressant dans Vicki Christina Barcelona)
Richard Jenkins dans The visitor
Hiam Abbas dans Les Citronniers et The visitor
Catherine Frot dans L'empreinte de l'ange (chronique groupée le 31/01/2009) et Le crime est notre affaire (
et dans La dilettante revu en DVD)
Heath Ledger qui est LA raison d'aller voir The Dark Knight
Martina Gusman dans Leonera
Arta Dobroshi dans Le Silence de Lorna
Tous les jeunes d'Entre les murs
Vincent Lindon et Diane Kruger dans Pour elle (chroniqué le 15/01/2009)

Monica Bleibtreu et Hannah Herzsprung dans Vier Minuten (Quatre minutes)
Kirston Wareing dans It's a free world
Les 5 actrices dont Marcia Gay Harden et Toni Colette dans The Dead girl
J'ajouterai Bombon le chien et son maître (Juan Villegas) dans Bombon El Perro que j'ai revu avec un grand plaisir en DVD.

Voici maintenant ma liste de mes dix films préférés:

There will be blood de Paul Thomas Anderson: en ce qui me concerne, une révélation. La photo, la réalisation, le scénario. Rien à redire, le grand film de l'année 2008.
My father, my Lord de David Volach (le 1er film de ce réalisateur qui a aussi écrit le scénario): très grand film.
The visitor de Thomas Mc Carthy: après The Station Agent, une nouvelle réussite.
Les citronniers d'Eran Riklis, ou comment des citronniers peuvent provoquer des remous politiques.
Entre les murs de Laurent Cantet: Palme d'or cannoise amplement méritée (et non une Palmette comme je l'ai entendu dire méchamment à la radio).
Hunger de Steve McQueen: une épreuve (de mauvais goût pour certains) transcendée par un beau travail sur la photo. Le chef op' mérite l'Oscar.
No country for old men de Joel et Ethan Coen: dans la lignée de Blood simple, Miller's Crossing ou Barton Fink, un film noir et violent mais non dénué d'humour.
Louise-Michel de Benoît Delepine et Gustave Kervern: film dérangeant et déjanté, à l'humour noir, mais qui vaut la peine d'être vu.
Leonera de Pablo Trapero: beau portrait de femme.
L'instinct de mort (Mesrine 1ère partie) de Jean-François Richet, où Vincent Cassel crève l'écran et Richet démontre qu'il n'a rien à envier aux Américains.

Parmi ce que j'ai le moins aimé pour ne pas dire détesté mais je ne dirai rien de plus:

Bienvenue chez les ch'tis
Mamma Mia
Enfin veuve!
Le prix de la loyauté
Luther
(chronique groupée le 31/01/2009)

Pour conclure, l'année 2008 ne fut pas un grand cru mais dans l'ensemble, le bilan est très honorable. Je souhaite que 2009 soit au moins aussi bonne.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 1 janvier 2009

Séraphine, l'exposition et son catalogue

Suite à ma découverte de cette artiste via le film éponyme (mon billet du 01/10/08), j'ai voulu aller voir l'exposition au Musée Maillol, à Paris, qui a débuté le 1er octobre 2008 (elle devait se terminer le 05/01/09, je viens d'apprendre qu'elle est prolongée jusqu'au 30/03/09). Le musée en lui-même est un très beau bâtiment. Les tableaux de Séraphine sont exposés au 2ème étage dans une grande salle. Près d'une vingtaine d'oeuvres y sont rassemblées. J'ai été frappée par les couleurs des tableaux. C'est presque éblouissant! Séraphine signait ses toiles "S. Louis" qui était son vrai nom. Les tableaux, pour la plupart de grande dimension, sont bien mis en valeur par des éclairages qui accentuent les couleurs vives (à une exception près pour une lampe qui se reflétait dans un tableau, obligeant à regarder l'oeuvre de côté). En revanche, quelle ne fut pas ma déception en achetant le catalogue dans la librairie attenante au musée. Il coûte 19 euros, il est imprimé en Italie et est publié par les éditions Gallimard. Après un texte de 3 ou 4 pages de présentation et un texte de Wilhelm Uhde (le "découvreur" de Séraphine), les oeuvres présentées sont toutes reproduites. Je les ai à peine reconnues. Les couleurs sont plus ternes les unes que les autres. C'est assez lamentable quand on pense à ce qui se fait aujourd'hui en qualité de photo numérique ou argentique. Preuve en est, deux charmantes visiteuses ont demandé la permission de photographier les oeuvres. C'était possible, sans flash, avec un simple appareil numérique. J'ai pu admirer à nouveau les oeuvres de Séraphine aux couleurs flamboyantes même si l'écran était petit. L'oeuvre de Séraphine de Senlis aurait mérité mieux que ce catalogue catastrophique. Je rajouterai une bonne nouvelle pour ceux qui ont vu le film: si vous venez à l'exposition avec votre ticket de cinéma (comme je l'ai fait), vous bénéficierez d'une réduction de 2 euros sur le prix de l'entrée: 6 euros au lieu de 8.

PS [avril 2009]: l'exposition est encore prolongée jusqu'au 18 mai 2009.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 31 décembre 2008

Mes meilleurs voeux pour 2009...

... à tou(te)s les blogueur(euse)s avec qui j'ai tissé des liens de fidélité même virtuels. Vous êtes trop nombreux (euses) pour tous vous citer, vous vous reconnaîtrez. C'est pour moi un grand enrichissement ces échanges depuis (presque) deux ans. Grâce à vous tous, j'ai découvert des lectures, des films (mes deux passions) et tellement d'autres choses. Merci encore à tous (virtuellement). A l'année prochaine, c'est-à-dire demain.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 25 décembre 2008

La bonne longueur des films en salle?

Il y a quelques années, une personne qui m'accompagnait de temps en temps au cinéma m'avait fait une remarque que je n'ai pas oubliée. Depuis, plus je vois de films, plus je me remémore cette question: pourquoi les films ne durent-ils pas tous 90 minutes environ? Bien sûr, on conçoit tout à fait des exceptions pour des films-fleuves comme Autant en emporte le vent, Lawrence d'Arabie, La mélodie du bonheur, Docteur Jivago, Ben-hur, etc., coupés par un entracte (et les spectateurs étant prévenus). Mais pourquoi de plus en plus de cinéastes ne sont-ils plus capables de raconter une histoire pendant ce laps de temps (1 h 30) qui semble idéal? Nous, les adultes, on est comme les enfants, passée une certaine durée, notre attention diminue parfois (indépendamment de la qualité du film), et c'est là que l'on commence à trouver des défauts au film: des longueurs, des plans qui n'ajoutent rien, etc. Or il me semble que les films de ces trente dernières années ont eu la fâcheuse (?) tendance d'allonger en durée. Oui mais, me retorquerez-vous, des films relativement courts (1h20) peuvent paraître durer une éternité, et pour d'autres (de plus de deux heures), on est triste quand cela s'arrête. Quels sont les enjeux derrière (pub etc.)? Je pourrais faire une comparaison avec les séries télé (américaines en particulier) qui sont formatées pour durer environ 52 minutes, ni plus ni moins. Je serais intéressée de savoir ce que les blogueurs (euses) en pensent.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 11 décembre 2008

Mon ami m'a "taguée" (Autoportrait de lectrice)

Il m'a dit avoir été attiré par ce tag chez Dominique (j'avais en effet mis un commentaire chez elle il y a quelques jours sous le billet correspondant), mais que les deux dernières questions (21 et 22) viennent de chez Julien.
Il faut répondre à quelques questions sur ses pratiques de lecture et en rajouter une.

1/ Plutôt corne ou marque-page? Marque-page et surtout pas corner de page, je ne le fais jamais et je n'aime pas voir les gens le faire. Comme écrire sur un livre, j'évite. Cela me fait quelque chose.

2/ As-tu déjà reçu un livre en cadeau? Oui, un peu beaucoup, énormément. Cela a commencé avec ma maman qui m'achetait plein de bibliothèque rose et verte. J'ai reçu ce qu'on appelle des "beaux livres" sur le cinéma (en particulier). Mon ami me fait beaucoup de cadeaux de livres, et moi-même j'adore en offrir.

3/ Lis-tu dans ton bain? Cela ne me viendrait même pas à l'idée, j'aurais trop peur de mouiller les pages.

4/ As-tu déjà pensé à écrire un livre? Je n'ai pas assez d'imagination et c'est dur d'écrire, très dur.

5/ Que penses-tu des séries de plusieurs tomes? Dans ma jeunesse, j'ai lu les romans / saga de Henri Troyat comme Les Eygletières, je n'en pense rien de particulier.

6/ As-tu un livre culte? La Montagne magique (Thomas Mann) et dans la foulée, Docteur Faustus (du même). On a l'impression de se sentir intelligent(e) quand on les a lus. Ils sont ardus mais tellement bien.

7/ Aimes-tu relire? En général, non. Mais j'ai relu Les Thibault (série à plusieurs tomes). En revanche, j'ai déjà tellement à lire tout court que ma vie entière n'y suffira pas.

8/ Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs des livres qu'on a aimés? Oui et non, oui pour le ou la féliciter et lui dire les banalités d'usage et non parce que j'ai peur d'être déçue par la personne devant moi que je trouverai ou non sympathique.

9/ Aimes-tu parler de tes lectures? Oui, à une personne de ma famille à qui je prête des livres que j'ai lus.

10/ Comment choisis-tu tes livres? Un titre, une couverture, un résumé, une critique, je feuillette, je hume le livre.

11/ Une lecture inavouable? Le prologue des 120 journées de Sodome de Sade, qui m'a mise très mal à l'aise. Un livre d'un auteur anonyme: Josefine Mutzenbacher, Histoire d'une fille de Vienne racontée par elle-même (c'est paru en folio). Et quand j'avais 13 ans, j'ai lu beaucoup de livres "à l'eau de rose" comme on dit.

12/ Des endroits préférés pour lire? Le matin dans mon lit surtout le week-end et dans les transports en commun.

13/ Un livre idéal pour toi serait: qu'est-ce que c'est qu'un livre idéal? Peut-être un manuscrit qu'on lit d'une traite.

14/ Lire par-dessus l'épaule? J'aime bien regarder les titres des livres que les gens lisent, mais cela ne va pas plus loin.

15/ Télé, jeux vidéo ou livres? Livres, télé pour regarder des DVD et pas du tout jeux vidéo.

16/ Lire et manger? Non, je n'y arrive pas.

17/ Lecture en musique, en silence, peu importe? Je ne peux lire que dans le silence ou tout au moins quand les gens parlent à voix basse. Mais jamais de musique, je n'y arrive pas et je le regrette.

18/ Lire un livre électronique? Pas tentée pour le moment.

19/ Le livre vous tombe des mains: aller jusqu'au bout ou pas? Je ne compte plus le nombre de livres que je ne finis pas ou que j'ai à peine commencés.

20/ Quel livre ne lisez-vous pas? A part les romans, je ne lis pas grand-chose d'autre.

21/ Etes-vous pour le partage des livres ou préférez-vous avoir une bibliothèque séparée de celle de la personne chez qui vous vivez? Comme je ne vis avec personne, la question ne s'est jamais posée.

22/ Possédez-vous des livres anciens? J'ai des livres qui ont 60 ou 70 ans mais ce ne sont pas des livres anciens.

23/ Ma question supplémentaire: le roman adapté au cinéma, qu'est-ce que j'en pense? Je dirais, comme peut-être la plupart d'entre nous, qu'un film tiré d'un roman est souvent inférieur. Soit il faut voir le film sans lire le roman (exemple récent d'Expiation de Ian McEwan [Reviens-moi au cinéma]), soit lire le roman, et si on l'aime, ne pas voir le film (si une adaptation en est tournée).

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :