lundi 6 octobre 2008

Impressions sur l'Est canadien (6)

Le musée des civilisations qui se trouve à Ottawa vaut absolument le détour. Au rez-de chaussée, niveau dédié aux Amérindiens, sont rassemblés de magnifiques totems (arbre qui parle) d'une hauteur que je ne m'imaginais pas. Au 1er étage, c'est le musée de La Poste (je ne l'ai pas visité). Puis, sur un étage entier, il y a ce qui s'appelle la salle du Canada, qui retrace avec des personnages en cire, des objets, des reconstitutions de maisons, etc., l'histoire du Canada des premiers habitants européens (les Vikings) jusqu'à nos jours: on déambule d'une période à l'autre dans l'ordre chronologique. Quand je me suis retrouvée au 19ème siècle, j'ai cru être dans un décor de western. L'ensemble est excellemment bien présenté et pédagogique, et je recommande cette visite aux petits et grands.

Après la visite très décevante de Toronto où sont peu nombreux les monuments et bâtiments intéressants (comme l'ancien Hôtel de ville), Ottawa a été une bonne surprise pour tout le monde dans le groupe. Et pourtant, nous sommes arrivés sous la pluie. C'est dans cette ville que se trouve le Parlement qui est un bel édifice à photographier. Ottawa a été choisie comme capitale fédérale du Canada car, se trouvant en Ontario côté anglophone, elle est juste à la frontière du Québec francophone. Ce choix stratégique s'est effectué sous la reine Victoria le 31 décembre 1857. N'oublions pas que le Canada fait partie du Commonwealth. En plus de ses nombreux musées, Ottawa possède aussi une cathédrale avec deux clochers en acier inoxydable et, pas très loin de celle-ci, une sculpture de la franco-américaine Louise Bourgeois appelée "Maman" et qui est une immense araignée dont les pattes ressemblent à des aiguilles de couturière (hommage à la propre mère de la créatrice) et dont le ventre est rempli d'oeufs en marbre de Carrare. En voici des photos:

FH000007                 FH000008                   FH000009


Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

samedi 4 octobre 2008

Impressions sur l'Est canadien (5)

FH000008

Pour une fois, je déroge à mes habitudes de blog sans photos, car je voulais montrer celle ci-dessus, prise à l'extrême pointe est de la Gaspésie. Je l'aime beaucoup, je l'ai prise à un matin, à 06h45. J'apprécie quand le ciel se pare de teintes orangées, comme en témoigne mon unique "photo de blog" (en haut à gauche). Ici, c'est le rocher percé. Il se trouve dans le Golfe du Saint Laurent face à la ville de Percé et dans la continuation, à droite de la photo, se trouve l'île Bonaventure (où nichent les fous de Bassan).
Je l'ai contourné en bateau. Ce bloc de calcaire a 375 millions d'années (ère du Dévonien), il s'est formé sous la mer et était rattaché à la terre ferme. Le petit bout que l'on voit à droite était relié au reste du rocher par une arche qui s'est effondrée le 17 juin 1845. L'arche qui reste devrait s'écrouler dans 400 ans (selon Wikipedia) ou dans 40 000 ans selon la guide. De toute façon, on ne sera pas là pour le voir...

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 2 octobre 2008

Impressions sur l'Est canadien (4)

Suite à la question d'Alex sous ma chronique précédente, voici quelques aperçus sur ma culture canadienne.

Films
Je n'ai pas eu du tout le temps d'aller au cinéma durant mon voyage organisé. Mais je peux dire que j'avais vu, en son temps, Le déclin de l'empire américain (Denys Arcand). Je me rappelle que ces "prises de tête" de quadra sur la vie sexuelle me paraissaient d'autant plus lointaines, à l'époque (1986 - j'avais 24 ans), que je regrettais aussi l'absence de sous-titres: je comprenais seulement la moitié de ce qui était dit! Par contre, j'ai adoré la suite, Les invasions barbares (2003), toujours de Denys Arcand.
Par ailleurs, dans le car, nous avons eu droit à la projection d'un documentaire sur le Saint-Laurent, que j'ai vu disponible à la FNAC en DVD en France.

Chansons
Dans le car toujours, notre guide nous a passé beaucoup de musique de chanteurs et chanteuses québécoises: Félix Leclerc, Garou, Linda Lemay, Isabelle Boulay, Céline Dion (elle préférait d'ailleurs, nous a-t-elle dit, ses chansons en anglais plutôt que celles en français). Mais également de la musique "country" québécoise (ça existe!).

Librairies
Je suis entrée dans quelques librairies. A Montréal, celle que j'ai visitée appartient à la chaîne Indigo. Le rez-de-chaussée est consacré aux livres en français (des romans que l'on trouve partout en France), les trois autres étages ne comportent que des livres en anglais (Nous sommes pourtant au Québec). En revanche, dans la ville de Québec, je me suis arrêtée dans une librairie exclusivement francophone, Générale française, 10 Côte de la fabrique: un bonheur. J'ai vu des noms d'auteurs qui sont totalement inconnus de ce côté-ci de l'Atlantique et pourtant certains romans paraissent très bien. C'est vraiment dommage. Je vais m'empresser d'aller faire un tour un de ces jours à la librairie du Québec, rue Gay-Lussac dans le 5ème arrondissement de Paris, qui existe depuis 1995.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
mardi 30 septembre 2008

Impressions sur l'Est canadien (3)

Je vais dire quelques mots de la faune du Canada.

Ce pays compte paraît-il 75000 ours bruns. J'en ai aperçu un seul, nous étions en car, il a semblé aussi surpris que nous. Le temps que le chauffeur effectue une marche arrière, l'ours s'était évidemment éclipsé. Quant au grand herbivore nommé orignal, je n'en ai pas vu un seul. Il paraît qu'il y a aussi 1.000.000 de castors. J'en ai aperçu... au biodôme de Montréal! Dans la nature, nous avons "seulement" vu leurs barrages ou des arbres abattus, car la bête est nocturne. N'en déplaise à Mme B*rdot, je me suis ramenée une magnifique étole en castor, très douce et très chaude. Il semble que le castor soit aujourd'hui bien davantage menacé par le rétrécissement de son habitat (urbanisation humaine) que par la convoitise pour sa fourrure. La "trappe" est très règlementée (avec des quotas de prises pour les castors, mais aussi les visons ou les rats musqués...), et il ne doit plus être possible de vivre de ce seul métier, selon le trappeur qui nous a fait une conférence (il gagne moins de 1000$ canadiens par mois, nous a-t-il dit).

Les fous de Bassan
Le Québec abrite la plus grande colonie de fous de Bassan au monde en 2008 (avant celle des îles Kilda en Ecosse) sur l'Ile Bonaventure. En pleine saison, plus de 121 000 oiseaux sont rassemblés, du côté de l'île opposé à celui où les bateaux accostent. Dans cette réserve naturelle, il n'y a ni eau courante ni électricité (mais toilettes sèches, et vaisselle et couverts recyclables dans le restaurant à touristes). Plusieurs sentiers, plus ou moins longs, permettent de se rendre vers les colonies. On entend les cris des oiseaux bien avant de les distinguer, en raison de la végétation. Ensuite, on longe à quelques dizaines de mètres, séparés par une simple barrière, ces rassemblements impressionnants. Les fous sont organisés en couples, possesseurs d'un nid qu'ils se relaient pour garder ainsi que leur unique jeune de l'année. Celui-ci doit impérativement naître au bon moment (en même temps que tous les autres), car il devra être capable de migrer pour redescendre vers le sud (ces fous-là hivernent en Floride). Et d'autre part, leur séjour sur l'Ile Bonaventure est synchronisée avec la présence des bancs de poissons dont ils se nourrissent. Quand nous sommes passés, il nous a été dit qu'une partie de la colonie était déjà partie (les derniers n'allaient pas tarder). La population croît de 3% par an sur l'île.

Les baleines du Saint-Laurent
A la frontière des eaux du lac Saguenay (eau douce) et des eaux du Saint-Laurent (eau salée), au large de la ville de Tadoussac, figurait au programme une mini-croisière d'observation des baleines en vedette. Et, effectivement, nous en avons aperçu, mais rapidement et pas de très près. D'autres les approchaient de plus près en Zodiac, mais c'était plus cher! Pour les observer, j'ai l'impression que la "noria" des embarcations n'arrêtait pas de la journée. Les guides étaient capables d'identifier chaque animal par la forme de son jet.
A ce qu'on nous a dit, il y avait 3 baleines à bosse en début de saison, mais il n'en restait plus que 2 à ce moment-là. En ce qui concerne les rorquals, on les entendait d'abord souffler, puis, quand on tournait les yeux et l'objectif dans la bonne direction, on observait comme un petit jet d'eau vaporisé (mais ça n'a pas donné grand-chose sur mes photos). Pour les belugas, on voyait leur dos émerger, ils sont blancs. Une des deux baleines à bosse nous a montré sa nageoire caudale au moment de replonger. Tout le monde a déjà vu des images spectaculaires en photo, à la télévision ou au cinéma. Les voir "en vrai", c'est quand même impressionnant. Mais cela permet de comprendre la patience (et le matériel) nécessaires pour obtenir des images impeccables.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 28 septembre 2008

Impressions sur l'Est canadien (2)

Au Québec, il existe certaines recettes culinaires que j'ai pu tester, sauf la poutine qui désigne communément un mets d’origine québecois traditionnellement constitué de frites et de fromage en grains de cheddar frais que l’on recouvre d’une sauce espagnole chaude de type «barbecue» faisant fondre en partie le fromage, le ramollissant un peu.
En revanche j'ai goûté le fromage en crotte, l'autre nom du fromage en grains, cela fait comme du caoutchouc sous la dent mais ce n'est pas mauvais du tout.

"Du singe"
Ce n'est pas du vrai quadrumane comme je le croyais, c'est un surnom pour un genre de "corned beef". Croyez-moi si vous voulez, il a fallu que j'aille jusqu'à Montréal (où c'est un plat typique) pour l'apprendre! Personnellement, cela m'a beaucoup fait penser au sandwich au pastrami que l'on trouve dans les "delicatessen" de New-York. Le "corned-beef" est fumé et assaisonné avec des épices et accompagné d'un cornichon et d'une salade de chou.

Des bisons à la ferme
"La Bisonnière" que nous avons visitée près du village de Saint-Prosper, en Mauricie, est d'abord une aventure humaine. Un couple de passionnés (infirmière et informaticien) qui ont entraîné leurs parents et leurs 4 enfants dans l'élevage de ces animaux, et qui ont fini par arriver à en vivre. Récemment, ils ont vécu un "coup dur" (incendie d'une partie de leurs bâtiments et matériel), ont envisagé un moment d'abandonner l'aventure, et se sont aperçu que la solidarité n'est pas un vain mot au Québec: leurs voisins et amis sont venus les soutenir, les aider à reconstruire et à passer ce cap difficile. Leur ferme est organisée pour recevoir des groupes de touristes (particulièrement français, belges, suisses...), et leur présenter l'animal. Sortant de la période de reproduction, le "mâle dominant" de leur harde avait perdu 150 kg dans l'accomplissement consciencieux de ses obligations de reproducteur, nous a-t-on dit. Ils possèdent entre 150 et 200 têtes (ils en abattent une cinquantaine par an pour la chair - 2 par semaine en saison touristique!). La viande de bison est paraît-il une des meilleures qui soient (moins grasse que la viande de boeuf, pas de cholestérol), en tout cas, c'est goûteux, ai-je trouvé! J'ai dégusté un délicieux ragoût de bison (mijoté depuis la veille), mais ai été moins convaincue par la tourte au bison. Je n'ai pas testé les saucisses de bison. Quant au "pudding chômeur", c'est du pain rassis qui ne contient pas de bison mais est recouvert de sirop d'érable, le type même du dessert roboratif.
Quand j'ai parlé de cette visite à mon ami en France, il a jeté un coup d'oeil sur le net, et m'a informé avec surprise qu'il existait une "Association des éleveurs de bisons" en France, regroupant plusieurs dizaines d'exploitation et totalisant 1500 têtes, et, évidemment, en conformité avec la norme "Bisons" du Ministère de l'agriculture!

Du sirop d'érable
Pour les quelques personnes qui l'ignorent encore, la feuille d'érable est le symbole du Canada. Elle devient rouge à l'automne et non marron clair comme les autres feuilles d'arbres. Pour l'anecdote, les quelques petits pots ou flacons que je tenais absolument à ramener de là-bas m'ont coûté fort cher: je ne les avais pas mis dans mes bagages mais les avais avec moi. A l'aéroport, pour le retour, la douane a refusé que je les prenne parce qu'ils contenaient chacun plus de 100 ml. Comme je ne voulais pas y renoncer, pour les enregistrer comme bagage, il a fallu que je m'achète dans ledit aéroport un sac de voyage supplémentaire (22$ canadiens, grrr!). L'authenticité a un prix! Si cette expérience peut éviter à d'autres de se faire "piéger" comme moi... A part ça, le prix des produits de l'érable, c'est comme le pétrole, il a augmenté car cette année, il a beaucoup plu et les arbres ont produit beaucoup moins de sirop d'où une hausse certaine, environ 8 $ canadiens les  250 ml. Au Canada, le prix des produits de l'érable est net de taxes, à la différence des autres biens de consommations auxquels il faut ajouter environ 15% de taxe au prix affiché.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 26 septembre 2008

Impressions sur l'Est canadien (1)

Toronto et son Festival de cinéma
Toronto est presque devenu un passage obligé pour des films venus du monde entier afin d'avoir une chance d'être acheté par un distributeur américain et d'y faire carrière. Ce festival est ouvert au grand public. Quelle différence avec Cannes! Les projections se font dans différents cinémas de la ville. J'ai pu voir des queues de personnes qui attendaient pour assister à une séance. A part cela, Toronto est une ville laide du point de vue architecture mise à part deux ou trois édifices dont le vieil hôtel de ville. Les immeubles d'habitations semblent être en préfabriqués, les autres bâtiments hébergent, pour la plupart, les deux pôles d'activités de cette ville anglophone: les banques et les sociétés d'assurances. 

Les Chutes du Niagara
Notre périple a commencé par une excursion là-bas, à 1h30 de route de Toronto. Surtout si vous allez aux Chutes du Niagara, faites-les AVANT Iguaçu (je ne connais pas les chutes Victoria au Zambèze) sinon vous serez déçu. Niagara ce sont deux belles chutes (surtout celle côté canadien) mais c'est tout. Nous avons pris un bateau "The maid of the mist" qui s'approche de très près et cela a été l'occasion de prendre une bonne douche. La ville de Niagara reste une destination pour jeunes mariés (surtout américains?) avec une partie de la ville formatée à cette intention, style Disneyland en plus hideux. En revanche, près de Québec, vous avez les chutes Montmorency dont je n'avais jamais entendu parler et que j'ai vues de loin car les deux fois où on aurait dû y aller, il a fait mauvais temps.

Les phares de Gaspésie
Cette région visitée vers la mi-séjour m'a rappelée la Bretagne, avec ses phares en bord de mer (il s'agit de phares côtiers et non sur îlots). Je suis montée sur l'un d'eux (150 marches). Certains sont toujours en état, mais surtout dans un but de conservation du patrimoine: aujourd'hui, ces phares sont supplantés par la navigation au GPS. D'autres ont été transformés en auberge ou en musée. Nous n'avons pas pu malheureusement bénéficier d'une visite guidée car notre temps de visite était mesuré. Comme bâtiments, ils ont des formes et des couleurs variés. Le plus ancien remonte à 1858. Je ne vous infligerai pas les miennes, mais vous trouverez quelques photos sur internet

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 24 septembre 2008

Préambule à mes chroniques canadiennes

J'entame dès aujourd'hui une petite série de billets sur mon séjour au Canada (en voyage organisé, avec une femme guide et un chauffeur québecois). Rassurez-vous, je n'ai pas l'intention de vous en infliger un compte-rendu exhaustif! Mais réellement, divers thèmes, plusieurs lieux remarquables, méritent le voyage. Après presque 8 heures de vol, me voici arrivée (le jeudi 4 septembre 2008) à Toronto où débute le même jour le Festival International du Film. Cet arrêt dans la capitale financière du Canada permet d'excursionner une journée aux Chutes du Niagara. Puis, en quittant Toronto, petite croisière de 1h30 sur le Saint-Laurent aux 1000 îles (1865 plus exactement qui appartiennent à des particuliers plutôt aisés; elles peuvent avoir une superficie de 100 km2 ou quelques mètres carré, il faut qu'il y ait au moins un arbre ou un arbuste). Les jours suivants, direction vers le Nord, le long du Saint-Laurent en car. Nous avons fait un crochet par Ottawa une journée, puis à nouveau vers le fleuve, arrêt à Montréal qui se trouve sur une île, pour enfin faire un tour en Gaspésie grâce à un laquier avant de revenir sur Québec qui vient de fêter ses 400 ans. Le voyage s'est terminé au Lac Taureau dans la Lanaudière après s'être arrêté dans un élevage de bisons en semi-liberté. 
Et (soupir) j'ai repris le boulot cette semaine après avoir encaissé le décalage horaire du retour à Paris. Voilà pour commencer. J'intercalerai la suite de mes chroniques canadiennes les jours pairs, tout en reprenant le cours normal de mon blog les jours impairs.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 3 septembre 2008

Passage en pause

Ayant maintenu mon blog actif durant les deux longs mois d'été (oui, même au mois d'août, où l'activité de la part de pas mal de blogueur(euse)s s'est maintenue), je pars au Canada pour deux semaines de vacances. Pendant cette période, je vais m'éloigner d'internet et du blog. Je le reprendrai au plus tard le 27 septembre 2008. Ma pause estivale durera donc jusqu'à l'automne! Alors, pour ne pas laisser sur leur faim les visiteurs venant chez moi, je profite de cette occasion pour remettre à l'honneur 45 billets datant tous de 2007 (que les blogueurs venus en 2008 n'ont pas forcément lus), et qui ont pour caractéristique de n'avoir eu aucun commentaire.
Bonne lecture!

Janvier 2007
Divers - culture - Tintin - Hergé (11/01/2007) (1)(1)(1)(1)
Livres - Les Thibault - Roger Martin du Gard (20/01/2007)

Février 2007
Livres - Une exécution ordinaire - Marc Dugain (08/02/2007)
(1)(1)
Divers - culture - Le masque et la plume - Emission sur France Inter (11/02/2007) (1)(1)
Cinéma - L'Italien - Andrey Kravchuk (17/02/2007)

Mars 2007
Divers - culture - Les bouquinistes, quais de la Seine à Paris (11/03/2007) (1)(1)
Humeur - Distribution des films - Remarques (14/03/2007)
Acteurs/Actrices - Cécile de France - Marion Cotillard (15/03/2007) (1)(1)
Livres - Comment parler des livres que l'on n'a pas lus - Pierre Bayard (16/03/2007)
Cinéma - Open Hearts - Brothers - After the wedding - Suzanne Bier (17/03/2007) (1)
Théâtre - L'affaire de la rue de Lourcine - Eugène Labiche - Mise en scène Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (18/03/2007)
Cinéma - Studio Ealing (19/03/2007)
Humeur - Retour (22/03/2007) (1)
Cinéma - Coups de feu dans la Sierra - Sam Peckinpah (27/03/2007)

Avril 2007
Divers - culture - Lire à Limoges - 30 mars au 1er avril 2007 (01/04/2007)
Cinéma - En la Cama - Mathias Bize (05/04/2007)
Cinéma - Le Candidat - Niels Arestrup (18/04/2007)
Cinéma - Musiques ou chansons dans les films (22/04/2007) (1)(1)
Livres - La Nuit de l'infamie - Michael Cox (23/04/2007)

Mai 2007
Cinéma - El custodio - Rodrigo Moreno (02/05/2007)
Livres - Livres audio (03/05/2007) (1)
Livres - Livres audio (suite) (04/05/2007)
Livres - Le Masque et la Plume - Le livre (05/05/2007)
Théâtre - Délit de fuite - Jean-Claude Islert (08/05/2007)
Cinéma - L'Ami de la famille - Paolo Sorrentino (12/05/2007)
Cinéma - Les Indomptables - Nicholas Ray (17/05/2007)
Cinéma - La Femme des sables - Hiroshi Teshigahara (23/05/2007)

Juin 2007
Acteurs/Actrices - Jean-Claude Brialy (01/06/2007) (1)
Cinéma - 13 Tzameti - Géla Babluani (02/06/2007)
Théâtre - Les temps difficiles - Edouard Bourdet (04/06/2007)
Livres - La belle lurette - Henri Calet (12/06/2007)
Humeur - Rubrique cinécrologique (16/06/2007)
Cinéma - Jeanne d'Arc - Robert Bresson (21/06/2007)
Humeur - Dates de sortie des films (suite) (28/06/2007)

Juillet 2007
Humeur - Billet de bonne humeur: en attendant le Christ... (10/07/2007)
Livres - A la vitesse de la lumière - Javier Cercas (19/07/2007)

Septembre 2007
Divers - culture - Un guide inspiré à la Maison Jacques Coeur - Bourges (01/09/2007) (1)

Octobre 2007
Livres - L'immense obscurité de la mort - Massimo Carlotto (08/10/2007)
Humeur - UGC + MK2 vs Gaumont (10/10/2007) (1)
Divers - culture - Spectacle au Palais Garnier à Paris (12/10/2007)

Novembre 2007
Cinéma - Seraphim falls - David Van Hancken (02/11/2007)

Décembre 2007
Cinéma - Bijoux de la comédie américaine (3) (01/12/2007)
Livres - Le roi des Juifs - Nick Tosches (04/12/2007)
Cinéma - Films vus et non commentés depuis le 31 octobre 2007 (08/12/2007)
Cinéma - Lumière silencieuse - Carlos Reygadas (14/12/2007)

(1) Commentaire suscité par le présent billet durant les quelque 6 semaines où il est resté en page d’accueil de mon blog.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 24 août 2008

A faire suivre (billet intermédiaire)

Petit jeu de fin de période estivale et vacancière (suite à ma visite sur le blog de toinette80). Le principe est simple, il faut mettre en gras ou en couleur les choses déjà réalisées dans la vie et en rajouter une à la fin. Je confirme que j'étais sur le site du Macchu Picchu le 11 septembre 2001.

01. Payer votre tournée dans un bar
02. Nager avec des dauphins dans l'océan
03. Escalader une montagne
04. Conduire une Ferrari
05. Visiter les Grandes Pyramides
06. Porter une tarentule
07. Prendre un bain avec quelqu'un à la lumière des bougies...
08. Dire "je t'aime" en le pensant vraiment
09. Prendre un arbre dans vos bras
10. Sauter à l'élastique
11. Visiter Paris
12. Regarder un orage sur la mer
13. Rester éveillé toute la nuit pour regarder le lever du soleil
14. Voir une aurore boréale
15. Aller dans un grand événement sportif
16. Monter les marches de l'Oratoire Saint Joseph
17. Faire pousser et manger vos propres légumes
18. Toucher un iceberg
19. Dormir sous les étoiles
20. Changer la couche d'un bébé
21. Faire un voyage en montgolfière
22. Voir des étoiles filantes
23. Etre saoûl(e) avec du champagne
24. Donner plus que vous pouviez à une oeuvre caritative
25. Observer la nuit avec un télescope
26. Participer à un record du monde
27. Faire une bataille avec de la nourriture
28. Parier sur le cheval gagnant
29. Demander votre chemin à un étranger
30. Faire une bataille de boules de neige
31. Crier aussi fort que vous pouviez
32. Porter un agneau
33. Voir une éclipse totale
34. Escalader une dune
35. Ecraser un animal en voiture
36. Danser comme un fou sans se soucier de qui vous regarde
37. Adopter un accent pour une journée entière
38. Se sentir vraiment heureux, même un court moment
39. Avoir deux disques durs sur votre ordinateur
40. Prendre soin de quelqu’un de saoûl
41. Danser avec un inconnu
42. Observer les baleines dans l’océan
43. Voler un panneau
44. Voyager « sac au dos » au Canada
45. Entreprendre un long voyage sur la route
46. Escalader des rochers
47. Faire une balade de minuit sur la plage
48. Faire du parapente
49. Visiter l’Irlande
51. Au restaurant, vous asseoir à une table d’inconnus et manger avec eux
52. Visiter le Japon
53. Traire une vache
54. Classer vos CD par ordre alphabétique
55. Prétendre être un super héros
56. Chanter dans un karaoké
57. Traîner au lit une journée
58. Jouer au football
59. Faire de la plongée sous-marine
60. S’embrasser sous la pluie
61. Jouer dans la boue
62. Jouer sous la pluie
63. Etre dans un théâtre de plein air
64. Visiter la grande Muraille de Chine
65. Créer votre entreprise
66. Tomber amoureux sans avoir le cœur brisé
67. Visiter d’anciens monuments
68. Suivre un cours d'arts martiaux
69. Jouer à la X-Box pendant 6h d'affilée
70. Être mariée
71. Tourner dans un film
72. Organiser une fête surprise
73. Être divorcé
74. Ne pas manger pendant 5 jours
75. Faire des biscuits à partir d’un sachet tout prêt
76. Gagner le premier prix à un concours de déguisement
77. Conduire une gondole à Venise
78. Être tatouée
79. Faire du canoë-kayak
80. Être interviewée à la télévision
81. Recevoir des fleurs sans raison particulière
82. Jouer sur une scène
83. Être à Las Vegas
84. Enregistrer de la musique
85. Manger du requin
86. S’embrasser dès le premier rendez-vous
87. Être en Thaïlande
88. Acheter une maison
89. Enterrer un de vos parents
90. Faire une croisière

91. Parler plus d’une langue couramment
92. Élever des enfants
93. Suivre votre chanteur favori en tournée
94. Faire une randonnée en vélo dans un pays étranger
95. Déménager dans une autre ville pour une nouvelle vie
96. Manger des fourmis
9
7. Marcher sur le Golden Gate Bridge
98. Chanter à tue tête
99. Subir de la chirurgie esthétique
100. Survivre à un accident duquel vous auriez pu ne pas survivre
101. Écrire des articles pour une grande publication
102. Perdre plus de 18 kg
103. Soutenir quelqu’un qui perdait connaissance
104. Piloter un avion
105. Toucher une raie vivante
106. Briser le cœur de quelqu’un
107. Aider un animal à donner naissance
108. Gagner de l’argent à un jeu télévisé
109. Vous casser un os
110. Percer une autre partie de votre visage que les oreilles
111. Utiliser un revolver ou autre arme à feu
112. Manger des champignons que vous aviez récoltés
113. Monter un cheval
114. Subir une importante opération
115. Avoir un serpent comme animal de compagnie
116. Dormir plus de 30h d’affilée
117. Visiter tous les continents
118. Faire une randonnée en canoë de plus de 2 jours
119. Manger du kangourou
120. Manger des sushi
121. Avoir votre photo dans le journal
122. Changer l’opinion de quelqu’un à propos de quelque chose qui vous tenait vraiment à cœur
123. Reprendre vos études
124. Faire du parachute
125. Porter un serpent
126. Construire votre PC à partir de différents morceaux
127. Vendre une de vos créations à quelqu’un qui ne vous connaissait pas
128. Teindre vos cheveux
129. Raser votre tête
130. Sauver une vie
131. Partir en vacances seul
132. Dire oui lorsqu'on a envie de dire non
133. Travailler à l'étranger pour une courte durée
134. Skier dans la poudreuse
135. Vous promener dans la rue avec un rat
136. Prendre l'Orient Express
137. Monter à dos d'éléphant
138. Marcher sur une marre ou un étang gelé
139. Avoir été poussé plusieurs fois dans les cactus
140. Remettre du liquide "lave-glace" au bon endroit en ouvrant le capot de la voiture sans aucune aide
141. Fantasmer sur un personnage de dessin-animé
142. Danser seule devant des centaines de personnes pour faire une surprise à quelqu'un
143. Changer d'avis au bout de plusieurs années de profonde conviction
144. Passer la soirée menottée dans un commissariat.
145. Rêver de tout quitter et de partir sans se retourner.
146. Tomber amoureuse de la mauvaise personne
147. Tenir une chouette
148. visiter une mosquée
149. visiter 3 fois le Mont Saint Michel.
150. aller au Macchu Picchu (le 11 septembre 2001)

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
samedi 9 août 2008

Comparaison entre VF et [VO]STF

Tout récemment, par erreur de manipulation avant de revoir un vieux James Bond en DVD (L'homme au pistolet d'or, pour ne pas le nommer), j'ai pris l'option "sous-titres français" en mettant aussi comme langue le français. J'ai l'habitude d'entendre Roger Moore parler français. Ca a amusé mon ami, qui a insisté pour que nous regardions tout le film ainsi. C'est une expérience surprenante à pas mal de points de vue et qui peut donner des sujets de réflexion, la preuve. On s'aperçoit que ce que l'on entend diffère parfois beaucoup de ce que l'on lit: vouvoiement au lieu de tutoiement; chiffres différents (millions / milliers, 14 au lieu de 12, fahrenheit au lieu de celsius, etc.); les "niveaux de langage" peuvent être différents. Des indications gestuelles "à gauche, à gauche" à un pilote d'hélicoptère seront traduits en sous-titre, mais ne figureront pas en VF (et évidemment, je ne sais pas si elles sont dans la VO - il aurait fallu revoir le film encore). Les allusions salaces, sexistes, etc. de 007 seront plus ou moins édulcorées dans l'une ou l'autre version. C'est intéressant aussi de se rendre compte de sa propre perception individuelle: dans ce genre de cas, est-on plus réceptif à ce que l'on lit ou à ce que l'on entend? Nous avons eu une discussion avec mon ami par rapport à une séquence, il soutenait que la phrase en question avait été écrite en sous-titre alors que je lui répétais qu'elle avait été prononcée à l'oral, et nous avons dû revoir la scène (c'est moi qui avais raison!). Du coup, nous avons regardé un autre film de cette manière, et continuerons. Enfin, dans la mesure où le DVD offre cette possibilité, et pas seulement l'alternative entre VOSTF ou VF (et en plus, certains films "art et essai" étrangers n'ont jamais été doublés, et il n'existe qu'une version avec sous-titres...). Peut-être que devoir multiplier par deux mon attention au film m'empêchera de trop m'endormir devant l'écran en fin de soirée?

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :