mercredi 11 avril 2007

Multi rediffusions de certains films

Dimanche 8 avril a été diffusée, pour la X-ième fois, La Grande vadrouille de Gérard Oury (1966). Ce film vu par 13 millions de spectateurs à l'époque, un record longtemps inégalé, est très bien, très drôle. Mais je ne comprends pas qu'il soit rediffusé un nombre incalculable de fois, car comme le dit justement Télérama, il n'y a que les enfants de moins de deux ans qui ne connaissent pas et n'ont pas encore ri au film. Je sais que les droits de diffusion sont maintenant très peu chers et il n'y a pas de petites économies, mais TF1 pourrait faire mieux.

Posté par dasola à 10:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 10 avril 2007

Scandaleusement célèbre (Infamous) - Douglas McGrath

Après Capote, il y a un an, voici Scandalement célèbre qui traite exactement le même sujet avec plus de sensualité et de passion car la relation amoureuse entre Truman Capote et l'un des deux tueurs est beaucoup plus explicite. Ce film est beaucoup plus centré sur Truman Capote qui semble avoir plus de compassion pour les tueurs que pour les victimes. L'acteur Toby Jones vu récemment dans Le Voile des Illusions est absolument remarquable jouant de son ambiguïté sexuelle grâce à sa voix de fausset haut perchée. Quand on l'appelle madame, il laisse dire. Daniel Craig, dans un registre très différent du James Bond de Casino Royale, joue le rôle de Perry Smith. Il s'est teint en brun tous muscles dehors. Son jeu est très sobre. C'est pour lui que Truman Capote a une inclinaison. A la différence de Capote de Bennett Miller, des proches de Truman Capote parlent de ce dernier et de son obsession pour ce sombre fait divers: une famille de quatre personnes du Kansas tués froidement [De sang-froid, titre du livre de Truman Capote (1966) et du film de Richard Brooks (1967)] par Douglas Hickcock et Perry Smith. Essayez, si vous pouvez, de voir les deux films, Capote et Scandaleusement célèbre, vous pourrez même faire des comparaisons dans les dîners en ville. En tout cas, les deux valent la peine d'être vus.

Posté par dasola à 10:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 9 avril 2007

Wallace et Gromit - Nick Park

En marge des dessins animés traditionnels, surtout américains, comme les Walt Disney et plus récemment les studio Pixar et quelques autres, le réalisateur anglais Nick Park est le génial créateur de Wallace et Gromit entièrement faits en pâte à modeler. Wallace est un anglais bon teint, chauve et grand amateur de fromage de cheddar, son chien Gromit n'a pas de bouche mais des yeux expressifs qui montrent son intelligence. Il sauve souvent la mise à son maître. Heureusement qu'il est là. Ces deux héros ont d'abord été les héros de trois courts métrages : La grande excursion (1989), Un mauvais pantalon  (Oscar du meilleur court-métrage d'animation en 1994) et Rasé de près (Oscar du meilleur court-métrage d'animation en 1996). Succès oblige, on retrouve les deux héros dans Wallace et Gromit et le mystère du Lapin-Garou, long métrage qui a reçu l'Oscar du meilleur film d'animation en 2005 et qui est diffusé en ce moment sur Canal+. Les trouvailles de ce long-métrage sont sensationnelles avec des références comme King Kong. C'est très drôle. Je suis une grand fan de Gromit le chien qui est le seul chien que l'on connaisse à faire du tricot quand il réfléchit. Je tire mon chapeau à Nick Park qui est aussi le créateur des poules de Chicken Run.

Posté par dasola à 10:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 8 avril 2007

DVD simple et DVD collector

Depuis que les DVD existent, les premiers titres sont parus en édition simple, des biographies des acteurs et des galeries photos complètent le film. Puis sont venues les éditions dites "Collector" avec des DVD de making of, de bêtisiers, de fins alternatives, de commentaires audio. Ce ou ces DVD de bonus font surtout augmenter le prix de 5 ou 10 euros pas toujours justifié car ces suppléments sont parfois décevants. Je sais que beaucoup d'acheteurs aiment ces bonus ; c'est pourquoi les distributeurs de films en profitent dans un but mercantile et c'est dommage. En revanche, il est intéressant de constater que les critiques de certaines revues spécialisées lors de la sortie des films en DVD mettent l'accent sur la présence ou l'absence de suppléments aux films. Il leur semble anormal qu'aucun bonus n'existe même pour des films anciens. Pour moi, même quand je possède un DVD "collector" qui en vaut la peine, je regarde d'abord le film car c'est vraiment ce qui compte, et parfois les compléments quand j'ai le temps.

Posté par dasola à 10:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
samedi 7 avril 2007

Hommage à Luigi Comencini

Si vous voulez pleurer en voyant un film, procurez-vous un enregistrement de L'Incompris (Incompreso, 1966) de Luigi Comencini qui vient de disparaître (8 juin 1916 + 6 avril 2007). Cinéaste connu pour avoir beaucoup filmé l'enfance, il restera dans les mémoires grâce à sa réalisation pour la télévision des Aventures de Pinocchio (1972) avec Nino Manfredi et Gina Lollobrigida en Fée Bleue. Encore un peu du cinéma italien qui disparaît.

Posté par dasola à 10:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 6 avril 2007

Suspect n°1 avec Helen Mirren

Ce soir, Canal+ diffuse le 7ème et dernier volet de la série Suspect n°1 avec la sublimissime Helen Mirren, dont j'ai fait l'éloge dans un billet précédent. Le premier opus date de 1991. La BBC est la productrice de cette série. Les intrigues sont remarquablement agencées et Helen Mirren joue le rôle de Jane Tennison, inspectrice de police. Dans cette série, elle n'a pas toujours la tâche aisée pour se faire respecter dans un monde de "machos". Sa vie personnelle n'est pas "folichonne". En revanche, dans ses enquêtes, elle est tenace et arrive à résoudre des crimes assez odieux. Le 7ème épisode de la série est en deux parties comme les autres : un diffusé ce soir et le deuxième vendredi 13 prochain. A ne pas rater si vous pouvez. En séance de rattrapage, les deux premiers volets de la série sortent dans un même coffret DVD le 18 avril prochain [2007]. 

Posté par dasola à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 5 avril 2007

En la Cama - Mathias Bize

Après le cinéma argentin découvert en France depuis peu, voici du cinéma chilien avec le film En la cama. Sorti dans très peu de salles (même à Paris), il serait dommage de le manquer. Huis-clos dans une chambre de motel. Un homme et une femme font l'amour. Ils ne se connaissent pas. Ils vont dialoguer, chacun essayant de savoir qui est l'autre, quitte même à fouiller l'un, le sac, l'autre, le portefeuille. Les trois unités de temps (une nuit), de lieu (la chambre), d'action sont respectées. Cette belle rencontre finira malheureusement au bout de la nuit : elle se marie, lui part finir des études universitaires en Belgique. Pourtant, quand à la fin, ils s'étreignent, on sent un certain désespoir dans la séparation. Les deux acteurs, complètement inconnus pour moi, sont excellents et le dialogue très juste. Allez le voir avant qu'il ne disparaisse des écrans. 

Posté par dasola à 10:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 4 avril 2007

Importance de la musique de film

Parmi les compositeurs de musiques de films, Ennio Morricone, que j'ai évoqué précédemment, a été justement récompensé par un Oscar d'honneur cette année. Un français a été "nominé" cette année aussi, Alexandre Desplat, pour la musique du Voile des illusions. Cet auteur s'est fait connaître depuis quelques années, comme le compositeur des musiques des quatre films de Jacques Audiard dont j'ai parlé récemment. Un CD, sorti il y a un an, regroupe toutes ses compositions. A l'écoute du CD, on est frappé de l'unicité de ces partitions dominées par le violon. Cette musique convient très bien à l'univers des films de Jacques Audiard. Elle fait partie intégrante du film. On se rappelle parfois mieux, des années après, de la musique d'un film, que son histoire. Maurice Jarre restera dans les mémoires comme le compositeur des films de David Lean : Lawrence d'Arabie, Docteur Jivago (la Chanson de Lara). En remontant plus loin, au début du cinéma parlant, Charlie Chaplin, réalisateur et compositeur, a tourné des films sonorisés avec quelques dialogues comme dans Les Temps modernes dans lequel Charlot chante et où la musique est omniprésente.

Posté par dasola à 10:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mardi 3 avril 2007

Pas de printemps pour Marnie - Alfred Hitchcock

Dans ma dvdthèque (quel vilain mot), je possède certains films d'Alfred Hitchcock dont Pas de printemps pour Marnie (1964) que je revoie assez souvent. C'est mon film préféré d'Hitchcock car j'adore cette histoire d'amour et Sean Connery qui tournait à l'époque les premiers James Bond est absolument craquant dans sa virilité. C'est un film d'un érotisme torride de par le sujet : cette femme frigide qui, refusant tout rapport intime avec les hommes, est kleptomane, a la passion des chevaux et déteste le rouge. Tippi Hedren tour à tour brune ou blonde incarne parfaitement cette frigidité. Sean Connery et Tippi Hedren forment un couple magnifique. Un film à voir.

Posté par dasola à 10:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 2 avril 2007

Ennio Morricone

Compositeur italien qui vient de recevoir un Oscar pour l'ensemble de sa carrière, Ennio Morricone (né en 1928) restera célèbre pour les musiques des films de Sergio Leone, en particulier Il était une fois dans l'Ouest (1968) et Il était une fois en Amérique (1984). Il a aussi composé pour des réalisateurs et des univers aussi différents qu'Henri Verneuil, Peur sur la Ville (1975) et le Clan des Siciliens (1969), Pier Paolo Pasolini, Théorème (1968) et Salo ou 120 journées de Sodome (1975), ou que beaucoup d'autres, dont la Bataille d'Alger (1966) de Gillo Pontecorvo. Sa musique est caractérisée par des sons produits par l'harmonica, la guitare électrique et même des voix de femmes comme dans Mission (1985). Quand, par hasard, à la radio, on entend une de ses compositions, on se dit tout de suite: tiens, du Ennio Morricone ! Il a vraiment un style bien à lui. En tout cas, je lui souhaite encore une longue carrière. 

Posté par dasola à 10:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,