samedi 2 juin 2007

13 Tzameti - Géla Babluani

13 Tzameti de Géla Babluani diffusé en mai et juin 2007 sur Canal+ est filmé dans un très beau noir et blanc. J'arrête là les compliments. Le film est un exercice de style à ne pas mettre sous les yeux des âmes sensibles (le film a été interdit aux moins de 16 ans à sa sortie en salle). Pour se donner des sensations, mieux que dans un jeu vidéo, des hommes se rassemblent dans un domaine à l'écart, dans une province du Centre de la France. Là, ils parient sur des hommes numérotés qui mettent leur vie en jeu à la roulette russe avec une seule balle dans le barillet. Chaque individu met en joue la nuque de son voisin. Une ampoule s'éteint, chacun tire sur l'autre. Certains s'écroulent morts. Je dois dire que l'on ne voit pas une goutte de sang, ce qui donne une certaine distanciation au propos. Les paris augmentent, le nombre de balles dans le barillet aussi. A la fin, le n°13 gagne. C'est un jeune ouvrier qui, par hasard, a pris la place d'un autre et se trouve pris dans cet engrenage infernal et complètement dérisoire. Le noir et blanc rend le propos du film irréel et c'est tant mieux. A vous de voir si vous voulez tenter l'expérience. 

Posté par dasola à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 1 juin 2007

Jean-Claude Brialy

Jean-Claude Brialy (1933-2007) vient de nous quitter le 30 mai, pratiquement 25 ans, à deux jours près, après la disparition de Romy Schneider dont il avait été le confident et l'ami. A part dans les films le Beau Serge (1958) de Claude Chabrol et Le genou de Claire (1970) d'Eric Rohmer, il n'a jamais été un acteur de premier plan mais plutôt un excellent second rôle, s'autoparodiant lui-même parfois. Il a réalisé son premier film, Eglantine avec Valentine Tessier, en 1971. J'avais 9 ans mais je me rappelle très bien l'avoir vu et aimé à l'époque. C'était très nostalgique et semble-t-il assez autobiographique. Etant aussi acteur de théâtre, il était propriétaire du théâtre des Bouffes Parisiens à Paris. Il a écrit deux livres de souvenirs. C'est une figure du cinéma français qui s'éteint.

Posté par dasola à 08:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 31 mai 2007

La Dame à la Licorne - Tracy Chevalier

Au Musée du Moyen Age des Thermes de Cluny à Paris, parmi la très belle collection d'objets, se trouvent les six tapisseries qui composent la série de la Dame à la Licorne. La romancière américaine Tracy Chevalier, auteur de la Jeune Fille à la perle, a imaginé la genèse de ces tapisseries dans un roman très bien écrit, La Dame à la Licorne, paru dans la collection Folio Gallimard. Les six tapisseries sont appelées les "verdures" ou aussi "mille-fleurs". Cinq d'entre elles représentent les cinq sens : le goût, le toucher, l'odorat, l'ouïe et la vue. La sixième est connue sous le nom de "A mon seul désir". Elles auraient été fabriquées à Bruxelles. Le livre se compose de cinq grands chapitres : 1490 Pâques et Pentecôte, 1491, mêmes périodes et 1492. Le récit est raconté à tour de rôle par les principaux protagonistes de l'histoire. Ils font chacun avancer l'action. On apprend beaucoup sur la façon de faire de la tapisserie à l'époque. C'était un travail long, fastidieux et très fatigant. C'est absolument passionnant. Il ne me reste plus qu'à retourner voir les tapisseries suspendues dans la salle ronde qui leur est spécialement dédiée au Musée de Cluny. Je les admirerai d'un oeil nouveau.

Posté par dasola à 08:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 30 mai 2007

Bond, James Bond

Bond, James Bond. Le 21ème opus, Casino Royale, sort en DVD. Le 22ème est en préparation avec encore le "beau" blond Daniel Craig. Ce qui est formidable dans cette série, c'est James Bond lui-même, ou plus exactement, les comédiens qui l'ont incarné avec plus ou moins de bonheur. Mon préféré, c'est quand même Sean Connery, le beau brun ténébreux écossais, qui a débuté la série. Il a interprété 007 dans 7 films (de 1962 à 1967, en 1971 et 1983). Roger Moore m'a toujours paru un peu falot et peut-être un peu âgé pour le rôle et pourtant il a aussi été James Bond dans 7 films (de 1973 à 1985). Timothy Dalton n'a pas eu le temps de faire ses preuves, il n'a interprété le rôle que dans 2 films (en 1987 et 1989). L'irlandais Pierce Brosnan était très crédible dans 4 films (de 1995 à 2002). George Lazenby, pratiquement oublié, a interprété le rôle 1 fois en 1969. Sean Connery, grâce à James Bond, a vu vraiment sa carrière "décoller". Le "petit nouveau", Daniel Craig, a déjà une filmographie intéressante surtout dans des films indépendants comme The Mother de Roger Michell ou tout récemment dans Scandaleusement célèbre (Infamous) de Douglas McGrath. Beaucoup d'amoureux de la série l'attendaient au tournant. Il s'en est très bien tiré en renouvelant complètement le personnage en 2006 sans qu'on le compare à ses prédécesseurs. C'est un exploit. Longue vie à ce nouveau James Bond.

Posté par dasola à 08:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 29 mai 2007

Still Life - Jia Zhang Ke

Still Life de Jia Zhang Ke m'a fait beaucoup penser au documentaire A l'ouest des Rails de Wang Bing qui a filmé, de 1999 à 2001, la lente agonie des usines et des hommes dans l'effondrement final d'un système. Le documentaire dure plus de 11 heures et il est sorti il y a presque 2 ans. Still Life se passe dans la région des Trois Gorges où le 2ème plus grand barrage hydroélectrique du monde est en construction. Des villes et villages vont être engloutis et des populations déplacées. Un homme arrive de la province de Sechouan, il a perdu de vue sa femme et sa fille depuis 16 ans. Il voudrait surtout revoir sa fille. Une femme arrive aussi de la même province. Elle n'a aucune nouvelle de son mari depuis deux ans. Des petits intertitres rythment le film : cigarettes, alcool, thé et bonbons. Ils symbolisent les petits échanges entre les personnes. On sent une certaine solidarité. Ils acceptent leur sort avec résignation. Une page se tourne. La nouvelle Chine est en marche avec tous les dégâts collatéraux que cela implique, surtout sur les paysages qui changent et s'enlaidissent, et la vie de misère des gens qui ne s'améliore pas.

Posté par dasola à 08:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 28 mai 2007

Affiche du Festival International du Film de Cannes 2007

Au moment de la clôture du Festival du Film, j'aimerais évoquer l'affiche que j'ai découverte récemment de cette manifestation. J'ai été un peu étonnée par la photo montage qui célèbre le 60ème anniversaire de ce Festival. Cela se veut guilleret avec les personnes sautillantes qui sont photographiées, festiv' comme on dit. Moi, je trouve cela un peu incongru. Je ne pense pas que Bruce Willis, que j'aime beaucoup au demeurant, soit représentatif du cinéma plutôt d'auteurs que défend le Festival International du Film de Cannes. J'ai dans mes souvenirs plusieurs affiches absolument magnifiques, dont celle illustrée par un dessin de Fédérico Fellini pour la 47ème édition de cette manifestation en 1994 (année du décès de ce grand maître du cinéma).

Posté par dasola à 08:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 27 mai 2007

Adam's Apples - Anders Thomas Jensen

Film qui raconte une histoire complètement déjantée, Adam's Apples d'Anders Thomas Jensen est un film danois du réalisateur des Bouchers verts. C'est une fable cruelle mais assez hilarante. C'est terrible à dire mais je n'ai jamais autant ri à la mort d'un chat. Adam Pedersen (Ulrich Thomsen), mutique, plutôt extrême-droite, un portrait d'Hitler dans ses bagages, a été condamné à des travaux d'intérêt général. Il arrive dans un presbytère perdu au milieu de nulle part. Là, le pasteur, Ivan (Mads Mikkelsen), fait des sermons devant un auditoire très clairsemé. Un kleptomane, ancien champion de tennis devenu obèse, et un "bronzé" genre terroriste sont les 2 autres "pensionnaires" du presbytère. Un pommier colonisé par les corbeaux puis les vers avant de tomber foudroyé jouera un rôle important. Tout cela résumé, ce film est absolument génial. A voir car je n'ai pas tout dit...

Posté par dasola à 08:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 26 mai 2007

Laurel et Hardy

Grâce à des sorties en DVD présentes et à venir, on peut voir ou revoir le duo inoubliable de Stan Laurel et Oliver Hardy dans des courts et moyens métrages plus désopilants les uns que les autres dont Les As d'Oxford, Les Montagnards sont là, etc. Les gags sont visuels pour la plupart. Stan Laurel, même s'il semble être le faire-valoir et le souffre-douleur d'Oliver Hardy, peut avoir des réactions inattendues d'auto-défense. Les personnages de Stan Laurel plutôt mince et pleurnichard et d'Oliver Hardy à la silhouette plus enveloppée et un peu ronchon sont vraiment des archétypes comiques. A la différence de Charlie Chaplin, ils n'ont jamais réalisé de films, ils n'avaient pas droit de regard sur les scénarios qui ne se renouvelaient pas beaucoup. C'était seulement du comique de situation. Mais quel talent ! Qu'ils restent encore longtemps dans les mémoires des générations de spectateurs.

Posté par dasola à 08:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 25 mai 2007

Pourquoi ne pas aller voir un film

Dans les "grosses" sorties, après Spiderman 3, le troisième opus des Pirates des Caraïbes de Gore Verbinski (2007) est projeté dans un nombre pharaonique de salles. Il y a Johnny Depp. Il y a le "beau" Orlando Bloom pour les jeunes filles, Keira Knightley pour les garçons. Les films avec des pirates plaît à beaucoup de monde surtout aux jeunes. Moi, je ne suis plus si jeune et je n'ai pas d'enfant à emmener. J'ai vu le premier volet. C'était pas mal, mais un peu long. Inspiré d'une attraction de Disneyland, le scénario est assez inconsistant car adapté d'un concept. Je ne suis pas allée voir le deuxième opus qui était paraît-il pas mal et je n'irai certainement pas voir le troisième qui dure 2h45. Gagner de l'argent avec ce genre de film, c'est bien, mais l'art cinématographique qui est un art fragile n'en sort pas grandi. Comme ce troisième épisode va aussi bien marcher que les précédents, il n'y a pas de raison que cela s'arrête tout de suite, et c'est dommage. 

Posté par dasola à 08:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 24 mai 2007

Centenaire de la naissance d'Hergé

Le 22 mai 2007, Hergé, de son vrai nom Georges Rémi (1907-1983), aurait eu 100 ans. Comme le temps passe ! C'est l'occasion de voir ou de lire l'oeuvre et l'univers de ce grand dessinateur. Des coffrets DVD viennent de paraître, la vingtaine d'albums de Tintin sont parus en grand et petit formats, les aventures de Jo, Zette et Jocko sont toujours disponibles. Tintin est devenu tellement populaire que des films ont été tournés, des dessins animés existent, les premières éditions des albums ainsi que des figurines se vendent à prix d'or. Il a fait et fait encore rêver des générations de 7 à 77 ans. Merci Monsieur Hergé. 

Posté par dasola à 08:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,