dimanche 4 mars 2018

SIA - Salon International de l'Agriculture 2018

Aujourd'hui, 4 mars 2018, s'achève au Palais des Expositions à Paris le Salon International de l'Agriculture, dont la première édition eut lieu en 1964. Je n'y étais pas allée depuis plusieurs années et c'était une première pour mon ami. On a passé un très bon moment dans la plus grande ferme de France. Pour ceux qui connaissent, on a commencé par le hall 1, là où se trouvent veaux, vaches, cochons, moutons. Les bêtes sont magnifiques, rasées, pomponnées. Elles  sont très entourées par leurs propriétaires. Cela vaut le déplacement. De grands panneaux indiquent les races de bovins, ovins et autres. La nouvelle Aquitaine était à l'honneur. Comme de bien entendu, je suis allée admirer les bazadaises et les limousines (mes deux races favorites pour des raisons personnelles).

P1070172

 P1070175

P1070179 Ce salon a un côté très pédagogique instructif.

 

P1070184

P1070193

P1070195

 

P1070202

P1070206

P1070185

P1070188

P1070224

 

P1070213 C'est le "cul" d'une vache Blanc-Bleu.

P1070198 Une des vaches que l'on emmène pour le concours général puisqu'un certain nombre d'animaux sont primés.

 P1070214

 

 

P1070181

P1070220

 P1070159 Des moutons noirs et blancs

P1070163

 

P1070234

P1070235 La vie éphémère d'un cochon.

P1070238

P1070240

 

P1070246 Vue d'ensemble du hall 1

P1070247 Quelques dessins humoristiques présentés dans la passerelle qui relie le hall principal aux autres pavillons.

P1070249

P1070251

P1070253


 On n'a pas été voir les chiens et les chats, mon ami n'y tenait pas. Et on n'a fait que traverser le pavillon des produits régionaux, il y avait trop de monde.

On a pu admirer en revanche quelques volailles et oiseaux.

P1070254

P1070256 La photo ne rend pas compte de la grosseur du pigeon. Il est "maousse costaud", nettement plus gros que les pigeons des villes.

P1070257

P1070258

P1070260

 

P1070265 Un magnifique dindon

P1070269 Voici le coin "ferme pédagogique". Les enfants sont ravis. Ils peuvent caresser les animaux.

P1070270

P1070271

P1070274

Ayant atteint le pavillon "Agriculture et délices du monde", tout au fond il y a avait les animaux d'élevage du monde :

P1070279   P1070286  Chameau et dromadaire

P1070281 Des alpagas, ils viennent d'un élevage en Normandie.

P1070283 Un Zébu?

Si vous n'êtes jamais allé au Salon d'Agriculture, essayez d'y aller au moins une fois, d'autant plus si vous avez des enfants.

PS: je suis très contente des trois César ayant récompensé le film Petit Paysan : meilleur acteur, meilleur second rôle féminin et meilleur premier film. Les récompenses sont méritées.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 8 avril 2016

Quai du polar 2016

Ca y est, je suis allée à Lyon pour Quai du Polar et ce salon m'a beaucoup plu. C'était mon premier séjour dans cette ville gauloise appelée Lugdunum sous les Romains. Pour moi, Lyon, c'était jusqu'à présent "Les six compagnons [de la Croix-Rousse]" de P.-J. Bonzon (bibliothèque verte). J'en ai lu une vingtaine dans ma jeunesse, il y a longtemps... C'est aussi Guignol et Gnafron, le quartier de La Croix-rousse, les Canuts, le tunnel de Fourvière et la gastronomie. Maintenant, pour moi, Lyon est une ville où il paraît faire bon vivre, où les gens m'ont semblé beaucoup moins stressés qu'à Paris et nettement plus aimables. J'ai découvert les quatre lignes du métro, Notre-Dame de Fourvière, la petite "Tour Eiffel", les deux théâtres romains, la cathédrale Saint-Jean, les rues piétonnes, les immeubles avec leur hautes cheminées, le fameux quartier de la Croix-Rousse et les traboules. Je suis prête à y retourner l'année prochaine.

Voici quelques photos de la ville où le fleuve Rhône conflue avec la rivière Saône.

P1030137 Station de métro Croix-Rousse

P1030140 Place de la Croix-Rousse

P1030159 Une traboule P1030167 Des hautes cheminées

P1030179 Une rue du vieux Lyon

P1030189   P1030198 La Basilique Saint Jean

 

P1030199  P1030200 Les théâtres romains

P1030204 Façade de Notre-Dame de Fourvière 

P1030210 L'intérieur de Notre-Dame de Fourvière

P1030205 Je confirme, ce n'était pas à Paris! La petite "Tour Eiffel", qui (elle) n'a pas été faite par Gustave Eiffel. Elle date de 1894. Elle sert d'antenne relais

P1030181 Façades d'immeuble sur les bords de la Saône

 

 

P1030213 Lyon, vue de Notre-Dame de Fourvière

P1030221 Place Bellecour

Je passe maintenant à Quai du Polar qui est un salon dédié au genre policier sous toutes ses formes. Créé en 2005, il s'est déroulé du 1er au 3 avril 2016. Parmi les lieux de Quai du Polar, le palais du commerce sert de lieu où sont rassemblés de nombreux écrivains dédicaçant à tout va. C'est impressionnant.

Voici les écrivains que j'ai été heureuse de croiser. Arnaldur Indridason (30 minutes d'attente pour une dédicace), Olivier Barde-Cabuçon, Jacques Côté (un écrivain québecois), Craig Johnson, Hervé Le Corre, Benoît Severac, Jérôme Leroy, Jo Nesbo, Sophie Henaff, Sandrine Collette, David Lagercrantz, Olivier Norek, Olivier Truc, Alexis Ragougneau (qui m'a confirmé que le père Kern, un de ses personnages principaux dans ses deux romans, souffrait de la maladie de Still), James Grady.

P1030090 Arnaldur Indridason

P1030091  P1030121 Craig Johnson (il a fait au moins 1 heure de dédicace toujours avec le sourire).

P1030096 Sophie Henaff (Je vous conseille son roman Poulets grillés, une lecture sympathique)

P1030100 David Lagercrantz (Millenium 4 est bien)

P1030103 Olivier Barde-Cabuçon

P1030102 Jacques Côté

P1030120 Hervé Le Corre

P1030122 Olivier Norek

P1030128 Sandrine Collette

P1030110 Vue d'ensemble

P1030109 Le plafond du palais du commerce

P1030127 Amélie Nothomb en "guest star", vendredi après-midi.

P1030222 Benoît Severac (j'ai lu en deux jours son roman Le chien arabe - très bien).

P1030224 Jérôme Leroy (je vous conseille ses deux romans Le bloc et L'ange gardien)

P1030226 Olivier Truc que l'on ne présente plus. Son prochain roman doit paraître en octobre prochain.

P1030231 Jo Nesbo

P1030235 Iain Levison [on ne se quitte plus! Déjà croisé au salon Livre Paris 2016]

P1030236 Alexis Ragougneau

P1030237 James Grady (Les trois jours du Condor)

P1030238 Donato Carrisi

Voici mes acquisitions, ma carte bleue a bien travaillé.

P1030241

Les trois jours que j'ai passés à Lyon me laisseront de très bons souvenirs.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
lundi 21 mars 2016

Livre Paris 2016

Ayant bénéficié, grâce à une gentille collègue, d'une invitation pour "Livre Paris" (nouvelle appellation du Salon du livre à Paris), je me suis rendue au salon samedi après-midi 19 mars 2016. Je n'avais pas prévu d'aller cette année au salon vu que l'entrée est toujours payante, j'ai donc été contente d'en avoir l'opportunité. Comme les dernières années, cet événement ne dure que quatre jours (du jeudi au dimanche) et il n'y a plus de nocturne. Cette année, la Corée du sud était le pays invité, ainsi que les villes de Constantine en Algérie et Brazzaville et Pointe Noire au Congo. Quand je suis entrée dans le Hall où se tenait le salon, j'ai vu principalement les enseignes des grands éditeurs. J'ai pris un plan mais n'avais aucune idée précise de ce que je voulais voir, des écrivains en dédicace, et je me suis laissée porter par la foule nombreuse, ce qui fait que je ne suis restée au salon que deux heures. Pour moi, cela me suffit. Moi qui n'avais pas l'intention de dépenser beaucoup, j'ai fait "chauffer" ma carte bleue. Je me suis retrouvée devant le stand des éditions du Seuil avec Lydie Salvayre qui attendait sagement pour dédicacer. Je lui ai dit que j'avais beaucoup aimé Pas pleurer. Elle m'a fait une gentille dédicace d'un livre de poche et s'est laissée prendre en photo. Cinq minutes plus tard, j'avais une dédicace de Boualem Sansal (j'ai été contente de le croiser), puis ça a continué avec Iain Levison (un homme très sympathique). Pour Pierre Lemaître (dont j'ai acheté le dernier roman), Jean Echenoz, Gilles Lagardinier, Bernard Minier, Fabrice Luchini, Mathias Enard, Jonas Jonasson, je me suis contenté de les prendre en photo comme j'ai pu car il y avait des queues interminables pour les dédicaces et beaucoup de monde autour de ces "personnalités". Je sais que j'ai loupé beaucoup de chose. Je n'ai pas été voir les petits éditeurs. J'espère faire mieux l'année prochaine. J'ajouterai que les 1er, 2 et 3 avril 2016, je me rendrai à Lyon, pour Quai du polar. Je me réjouis d'avance, surtout si j'ai l'opportunité de rencontrer des blogueuses/eurs).

P1030005  P1030002  P1030009 Pierre Lemaitre qui dédicaçait debout.

P1030001  Boualem Sansal

P1020999 Luis Sepulveda

P1020997 P1020996 Lydie Salvayre

P1030015 P1030010   Fabrice Luchini

P1030023 Jean-Philippe Blondel

P1030020 Matthias Enard

P1030031 Gilles Legardinier

P1030030 Vue d'ensemble

 P1030028 Iain Levison

P1030027 Bernard Minier

P1030026 Pierre Etaix (j'ai été émue de le voir)

P1030036 Quelques lecteurs fatigués

P1030035 Vue d'ensemble

P1030034

P1030033 Karine Giebel

P1030032 Jonas Jonasson

P1030053 Jean Echenoz

P1030054 Juste avant de repartir, j'ai assisté durant quelques instants à un débat avec Philippe Djian et Nancy Huston

P1030058 Quelques-unes de mes acquisitions.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
mardi 8 avril 2014

Lire à Limoges 2014

Comme l'année dernière (où je n'avais pas fait de billet, mon dernier remonte à 2011), je me suis rendue au salon "Lire à Limoges" où Françoise Chandernagor était l'invitée d'honneur. Cette manifestation s'est déroulée du 4 au 6 avril 2014. L'entrée est libre. Sous un grand barnum, les auteurs sont rassemblés côte à côte autour de stands. Je m'y suis rendue à deux reprises, le samedi 5 avril. D'abord en matinée où l'affluence était raisonnable. Là, j'ai pu parler quelques instants avec Pierrette Fleutiaux très souriante et sympathique. Elle m'a dédicacée deux de ses romans, Des phrases courtes, ma chérie et Les amants imparfaits.

P1040827

P1040841

Assise tout à côté, il y avait Françoise Chandernagor, tout aussi souriante même si ce n'est pas évident sur la photo.

P1040832

Sinon, de nombreux lecteurs attendaient leur tour pour avoir une dédicace de Katherine Pancol. Cette dernière prenait même la peine d'échanger quelques mots avec les gens.

P1040834


Après déjeuner, accompagnée par ma cousine, nous nous sommes rendues de nouveau sous le Barnum et là, l'affluence était à son comble et il faisait très chaud. Ce salon permet de découvrir des éditeurs et des auteurs régionaux. Un stand était consacré au Moulin du Got. Sinon, j'avais espéré faire dédicacer Mauvais genre par Chloé Cruchaudet qui devait venir. Malheureusement, s'étant coincé le dos, elle n'était pas là.
Selon le quotidien régional, Le Populaire du Centre, le succès a été au rendez-vous pour cette manifestation à l'atmosphère bon enfant.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 21 mars 2014

Salon du livre 2014 de Paris

J'ai eu l'occasion d'aller à l'inauguration du salon du livre à Paris, hier après-midi, jeudi 20 mars 2014 entre 17H et 22H. A Paris, on se serait cru au mois de juin, il faisait chaud. Peu d'écrivains présents (il me semble) mais beaucoup de gens de la profession qui discutaient autour de bouteilles de champagne, de tranches de saucisson et autres petits fours. D'ailleurs on repérait tout de suite où se trouvaient les victuailles au vu de l'affluence ou non à certains stands. Pour une soirée d'inauguration, j'ai trouvé qu'il y avait pas mal de monde. Les éditeurs très connus sont présents, d'autres toujours absents, comme José Corti (par exemple). On trouve plus de 800 exposants dont le pavillon Argentine (pays invité de de cette année) et Shanghaï. Le livre numérique n'est pas oublié.

P1040809

Pour donner une idée du nombre de bouteilles de champagnes consommées (rien qu'à un seul stand).

P1040810

Des "book seats" de toute les couleurs à vendre (amical clin d'oeil à Dominique)

P1040808

Shanghaï, ville invitée

P1040807

P1040813

P1040812

Juste à côté de Shanghaï, le pavillon de l'Argentine où Julio Cortazar est à l'écrivain à l'honneur

P1040805

Une allée

Je suis revenue avec un roman de Kenneth Cook et deux BD pour mon ami.

J'attends bien évidemment les comptes-rendus de ceux et celles qui se rendront au Salon.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

mardi 12 avril 2011

Lire à Limoges - 1er au 3 avril 2011

Avec du retard et je m'en excuse auprès de Keisha en particulier, voici un bref compte-rendu de l'événement qui se passe tous les ans depuis plusieurs années et toujours aux alentours des mêmes dates dans le Limousin (voir mon billet sur l'édition 2007). Un grand Barnum est monté au Champ de Juillet près de la gare des Bénédictins (classée monument historique). Nous sommes à Limoges, capitale du Limousin et terre de ma famille maternelle. Lire à Limoges est un (petit) salon très sympathique. L'entrée est libre et gratuite et de nombreux écrivains sont présents. Beaucoup reviennent tous les ans comme Jean Teulé par exemple. Ils étaient tous assis en rang un peu serrés dans des grands stands tenus par des librairies de Limoges. Cette année, l'invité d'honneur était l'académicien Jean-Marie Rouart mais la personnalité dont tout le monde a parlé était Stéphane Hessel qui dédicaçait, entre autre, Indignez-vous. Il a aussi présidé quelques tables rondes à la superbe médiathèque de Limoges qui se situe à côté de l'Hôtel de ville. Le public n'est pas très jeune mais on sent les passionnés de lecture. Tout est très informel. J'ai bien entendu visité (vu et parlé à) Georges Flipo (un des auteurs présent) qui m'a dédicacé deux de ses ouvrages: La diablada (Edition Anne Carrère), un recueil de nouvelles qui vient d'être réédité, et Le vertige des auteurs (Edition du Castor astral), un roman que j'ai lu pendant mon voyage de retour vers Paris. J'ai beaucoup aimé. Je ne manquerai pas d'en faire un billet. Tout cela pour dire que si vous passez par Limoges fin mars / début avril, une année ou l'autre, allez faire un tour à ce salon, il en vaut la peine, tout comme la visite de la région. Je n'ai malheureusement pas pris de photo, j'avais oublié mon appareil et je le regrette bien.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
mardi 22 mars 2011

Salon du livre 2011

Suite à un gentil mail d'Aifelle qui avait décidé d'aller au Salon du livre de cette année et qui me proposait qu'on s'y retrouve, rendez-vous fut pris le vendredi 18 mars en nocturne. Je la retrouvai en train d'assister à la rencontre Nancy Huston/Sofi Oksanen débattant sur "La femme face à l'Histoire". L'une parle le français, l'autre pas. J'ai pu admirer la magnifique chevelure de Sofi Oksanen et observer ses mimiques très expressives. Je n'avais pas d'objectif précis en tête en allant au salon (sauf que je voulais une dédicace de Jo Nesbo). Toujours est-il que j'ai suivi Aifelle qui s'était très bien organisée en ayant noté à quel stand et quelle heure trouver les écrivains pour la dédicace de leurs ouvrages. Il y eu quelques loupés, des écrivains n'étaient pas présents sur les stands (pas aux heures prévus) ou ils ne restaient pas longtemps (comme Jo Nesbo). Dans l'après-midi de vendredi, Aifelle avait été contente d'avoir pu rencontrer l'écrivain japonais Akira Mizubayashi qui parle très bien le français. J'ai retrouvé à peu près les mêmes exposants que l'année dernière (les mêmes absents aussi d'ailleurs). Les stands m'ont semblé plus petits, tout m'a semblé resserré comme la durée du salon lui-même qui ne durait plus que 4 jours au lieu de 6 les années précédentes. En revanche, la nocturne de vendredi durait jusqu'à 23H00 et samedi, dimanche, le salon durait jusqu'à 21 heures. Je trouve que l'absence des petits éditeurs se fait de plus en plus cruellement sentir. Je me suis attardée au stand Canada Québec, endroit où j'ai pu entendre parler le français avec l'accent de la belle province. Comme tous les ans, j'ai pu apercevoir Amélie (Nothomb) et son chapeau. Je n'ai pas fait de folie en achat mais j'ai eu ma dédicace de Jo Nesbo (le pauvre n'avait pas l'air à l'aise, ne parlant pas français). Puis Aifelle et moi, on a eu, sur du papier A5, une dédicace de Sofi Oksanen (qui d'ailleurs s'est trompée de date) et enfin, une dédicace de Steinunn Sigurdardottir (qu'Aifelle m'a conseillé de lire). Les écrivains acceptent tous de bonne grâce d'être pris en photos, comme Frédérique Deghelt (avec qui Aifelle a longuement conversé), Jeanne Benameur ou encore Jérôme Garcin. Pour un reportage plus exhaustif avec beaucoup de photos, allez sur le site d'Aifelle, ici et .

P1020051

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1020058 La signature de Sofi Oksonen

 

 

 

 

 

 

 

 

P1020061

 Celle de Jo Nesbo

 

 

 

 

 

 

 

 

P1020059

 Et enfin celle de Steinunn Sigurdardottir

 

 

 

 

 

 

 

  Et voici mes acquisitions:

P1020060

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 1 avril 2010

Le Salon du Livre de Paris 2010

C'est agréable d'aller au Salon du Livre en nocturne car il y a moins de monde que pendant la journée. J'avais choisi la date de mardi 30 mars à partir de 18H30 car j'avais noté que Paul Auster (que je ne présente pas) et Camilla Läckberg, jeune auteure suédoise qui monte (La princesse des glaces, Le prédicateur et Le tailleur de pierre, en attendant un prochain roman qui sort en mai) dédicaçaient leurs ouvrages à la même heure et au même stand (Actes Sud). Je suis arrivée 3/4 d'heure avant l'heure prévue: bien m'en a pris. Il y avait une queue monstre et Paul Auster était en avance. Et on nous a dit qu'il dédicacerait pendant 1 heure (à l'américaine). J'avais peur d'attendre pour rien. Et bien non, j'ai eu ma signature de l'auteur. Car Paul Auster n'a fait que signer (à la chaîne): 3 secondes par personne et pas le temps de bavarder: "merci madame, merci monsieur", il fallait aller vite. Des personnes sont reparties un peu déçues après avoir espéré une dédicace personnalisée...

P1000667

Pour Camilla Läckberg, c'était plus chaleureux. Les gens étaient moins nombreux que pour Paul Auster. Je ne l'avais jamais vue en photo, c'est une très belle jeune femme brune aux yeux clairs, aux longs cheveux noirs et à la peau mate, pas du tout l'idée que l'on se fait d'une suédoise. Elle demandait le prénom de chacune des personnes, qu'elle écrivait avant pour être sûre de l'orthographe. Vraiment charmante.

P1000677


J'ai attendu en tout 1h20 pour avoir mes deux ouvrages dédicacés: Invisible et Le tailleur de pierre; mais je ne le regrette pas.
Après, j'ai parcouru les allées et constaté que des éditeurs/distributeurs connus manquaient comme
Bayard presse, Hachette Livres (Grasset, Stock, Belfond, Fayard, Le Livre de poche, etc) : il n'y avait que l'enseigne. José Corti, grand "petit éditeur", manquait à l'appel. Cela confirmerait bien que le prix de la location pour un stand devait être exorbitant. Et les "petits" éditeurs étaient peu nombreux. Il m'a semblé effectivement que le salon était plus ramassé. J'en ai eu vite fait le tour.

En revenant sur mes pas, j'ai pu obtenir une gentille dédicace de Florence Aubenas pour Quai de Ouistreham (Editions de l'Olivier): c'est une femme simple et sympathique. J'ai vu Katherine Pancol qui dédicaçait son nouveau roman, sorti le jour même. Je suis passée par les éditions du Québec où j'ai acheté trois romans policiers d'un auteur dont j'avais dit tout le bien que je pensais en son temps: Jacques Côte. A partir de 21H00 (la nocturne durait jusqu'à 22H), l'atmosphère générale est devenue plus feutrée. C'est très agréable.

Côté "people" en séance dédicace où, bien entendu, je ne suis pas allée: Dominique de Villepin (mince et bronzé) et Patrick Poivre d'Arvor. Je ne m'étendrai pas sur le sujet.

Enfin, au stand des Editions Gallimard, il y avait à la même heure, assis en rang d'oignon: Antonio Tabucchi, Anne Wiazemski, Jérôme Garcin, Eric Fottorino et Claude Lanzmann.

J'ai passé une très bonne soirée pendant laquelle j'ai eu le plaisir de croiser un bref moment Aifelle (quand j'attendais la dédicace "austerienne") qui se dirigeait vers la sortie. Elle repartait vers sa province après être restée toute la journée au salon.

Pour conclure, à la différence de Cuné, j'ai malheureusement fait chauffer ma carte bleue: je suis incorrigible.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 3 juillet 2009

1er salon du livre de Rouen - 27 et 28 juin 2009

Suite à l'annonce de ce salon par Aifelle, j'avais décidé de venir à Rouen (au moins une journée) pour 3 raisons: d'abord la rencontrer, puis visiter la ville que je ne connaissais pas et enfin, aller faire un tour à ce salon dont l'entrée était gratuite. Rendez-vous pris, Aifelle m'a accueillie à la gare, le samedi 27 juin, et notre rencontre fut chaleureuse avec un arrêt au café où allait Simone de Beauvoir (dixit Aifelle). Cette dernière avait apporté un plan pour que je me guide dans la ville et elle m'a indiqué quelques édifices à voir. Elle m'a aussi signalé qu'à l'Office du Tourisme (qui est installé dans une très belle maison face à la cathédrale), ils louaient des audiophones sur lesquels est enregistrée une visite guidée de la ville que l'on fait à son rythme. Elle dure à peu près deux heures. Je me suis donc baladée avant de me rendre au Salon. A la différence d'Aifelle, ma moisson de livre y fut plus modeste (c'était volontaire): un seul roman en poche, Dans l'or du temps (Editions Babel), chaudement recommandé par Aifelle et joliment dédicacé par son auteure, Claudie Gallay. Je viens d'ailleurs de le terminer [chroniqué le 17/07/2009]. Ce 1er salon du livre dans la ville où fut brûlée Jeanne d'Arc ("cramée" comme je l'ai entendu dire de la bouche de jeunes adolescents) était organisé par des librairies rouennaises indépendantes. Il s'est déroulé dans une grande halle, pas bien indiquée (et où il manquait peut-être un peu l'air conditionné), mais bien située, pas très loin de la cathédrale. Au milieu d'une grande salle étaient disposés surtout des livres de poche (je trouve que c'était une bonne idée). Seules les dernières parutions des écrivains présents (surtout des femmes jeunes) étaient en "grand format". Dans une salle au fond de la halle, des rencontres ont eu lieu pendant les deux jours entre les écrivains et le public. J'ai assisté en partie seulement à celle avec Catherine Cusset. Ensuite, après avoir pris un goûter dans un salon de thé assez chic et renommé à l'ombre de la cathédrale, Aifelle et moi, nous nous sommes dirigées vers une bouquinerie (la seule qu'elle connaisse à Rouen), où j'ai déniché trois vieux "Contes et légendes" pour mon ami qui les collectionne. Puis, après un arrêt photo dans la rue de l'Etoupée où se trouve un bas-relief, nous avons été dans un square pour finir de discuter avant que je reprenne mon train pour Paris. Le trajet direct sans arrêt dure seulement 1h10. Je remercie à nouveau Aifelle qui m'a bien parlé de sa ville où se trouvent au moins 120 maisons moyenâgeuses. Elles sont pour la plupart bien restaurées. En revanche, un horrible palais des congrès qui n'a jamais servi et qui se délabre "sur pied" fait désordre juste à côté de la cathédrale. Et j'avais cru comprendre qu'une médiathèque avait été démolie, à cause de sombres histoires politiques, alors qu'elle n'était même pas terminée (mais heureusement, j'avais mal compris cette information, voir le commentaire d'Aifelle ci-dessous). De tout ce que j'ai vu, je retiens l'Aître Saint-Maclou, du latin Atrium ou cour centrale qui désignait un cimetière au Moyen-Age: on y a brûlé les victimes de la grande Peste de 1348. C'est l'une des dernières nécropoles médiévale d'Europe en centre-ville. Aujourd'hui, c'est l'Ecole régionale des Beaux-Arts. En 1945, les Américains ont voulu le prendre pierre par pierre pour le reconstruire quelque part aux Etats-Unis. Heureusement qu'à l'époque, des personnes se soient émues et rien n'a bougé! En conclusion, j'espère qu'il y aura un deuxième salon du livre à Rouen et que les blogueu(rs)ses s'y déplaceront.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 21 mars 2009

Retour sur le Salon du Livre 2009

Cette année encore, je n'ai pas résisté à aller au Salon du Livre (13 au 18 mars 2009) qui se tient depuis de nombreuses années au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris. J'ai assisté naguère aux premiers salons qui se passaient au Grand Palais, toujours à Paris. C'était autre chose. Il y avait un côté convivial très sympathique.
Que dire du Salon de cette année? Qu'il est (pratiquement) identique à celui à de l'année dernière et à ceux des années précédentes. On trouve les mêmes stands des grands éditeurs (français) aux mêmes emplacements. Les "petits" éditeurs sont noyés dans la masse. A l'entrée, on peut obtenir un plan mais ce n'est pas facile de se repérer. Moi qui ai un grand sens de l'orientation, et qui, en général, comprends les cartes, je n'ai pas vu tout de suite les repères par allée et par stand. En revanche, on voit immédiatement les éditeurs principaux qui ont leur logo écrit et suspendu très haut. Pour les autres, le mieux, c'est de déambuler, de regarder, d'écouter. Sur la droite, au fond, quand on entre, on trouve les livres étrangers qui sont présentés par pays. Sur la gauche, en arrivant, il y a beaucoup moins de monde. Et pourtant, plusieurs stands sont intéressants pour tout ce qui concerne le livre du futur allié à l'informatique et à l'internet. Pour en revenir aux éditeurs principaux, si les visiteurs le désirent, ils peuvent faire la queue (plus ou moins longtemps) pour obtenir une dédicace des auteurs "maison". Mardi soir, 17 mars, j'ai entraperçu Philippe Labro, Tonino Benaquista, Florian Zeller, Roger Knobelpiess, Veronica Olmi et l'incontournable Amélie Nothomb (sans son chapeau extravagant). L'entrée de cette manifestation est de 7 euros pour le plein tarif (j'avais eu une invitation gratuite par une connaissance) et il n'y a aucune remise éditeur quand on achète un ouvrage. Une dame en sortant a dit que la Foire du livre à Francfort était mieux. Le reproche que je ferais est que (comme je le disais plus haut) c'est toujours la même chose. La preuve? Comme l'année passée, j'ai acheté un DVD à 5,60 (cette fois-ci un film d'Harold Lloyd), vendu normalement comme supplément par le quotidien Le Monde.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,