mercredi 10 octobre 2007

UGC + MK2 vs Gaumont

Ca y est, dans la rubrique "people", un divorce avec pertes et fracas, Pathé Gaumont et Mk2 se sont séparés pour différences irréconciliables comme disent les anglo-saxons. Cette désunion provient de la colère de Marin Karmitz, PDG de MK2, lorsqu'il a vu le chantier du nouveau multiplexe de Beaugrenelle (dans le 15ème arrondissement de Paris) lui échapper, en février dernier, au profit de Pathé. Marin Karmitz s'est senti trahi. Pour "se venger", MK2 vient de s'unir pour le meilleur et, je n'espère pas, pour le pire à UGC. Sur une décision du CNC, cette nouvelle association ne durerait, pour le moment, que jusqu'au 14 mars 2009. Petit rappel : je me souviens qu'en 2000, quand UGC a lancé l'idée, Marin Karmitz avait poussé des hauts cris et par mesure de retorsion, il s'était allié avec Gaumont-Pathé. Comme quoi, on peut changer d'avis...
En tout cas, détentrice de ce sésame depuis 2000, je viens de recevoir mon relevé de banque avec le montant du prélèvement de ma carte "UGC Illimité". Comme "ils" m'en avaient informé en juillet, ça a augmenté de 18 à 19,80 euros. En revanche pour les spectateurs Pathé-Gaumont, le montant de la carte "LE PASS" ne baisse pas. Elle reste à 19,80 euros, mais elle est valable dans toute la France. Etant une Parisienne, j'apprécie cette union, car la programmation MK2 complète bien celle des salles UGC.
Ces cartes d'abonnement sont presque devenues incontournables et sont une manne d'argent pour les grands distributeurs. Pour preuve, depuis l'annonce de cette nouvelle union, les demandes de souscription à la carte UGC ont augmenté. Je sais que ces formules d'abonnement ne font pas l'unanimité, tant s'en faut, et les "petites" salles "Art et Essais", surtout à Paris, se sont presque toutes affiliées à l'une ou l'autre voire les deux cartes pour attirer des spectateurs. En ce qui me concerne, je profite amplement de la carte d'abonnement UGC car si l'on va au cinéma en n'ayant aucune réduction, le prix de la carte est amorti dès la deuxième entrée dans le mois.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 13 septembre 2007

Rentrée littéraire - Est-ce bien raisonnable ?

D'après ce que j'ai entendu, la rentrée littéraire, événement médiatique s'il en est, c'est plus de 720 (sept cent vingt) romans ou nouvelles français ou étrangers dont 100 premières oeuvres qui sont parus ou vont paraître dans les mois de septembre et octobre. Personnellement, sachant que lire un livre prend du temps et que le prix d'un livre grand format n'est pas donné, et que les lecteurs potentiels ont d'autres dépenses à la même époque, au bout du compte, je pense que seuls une petite dizaine vont trouver leur public. Ce sont ceux dont parleront les critiques littéraires à la radio ou dans les journaux. Certains titres seront mieux mis en valeur que d'autres chez les libraires. Il me semble que les jeux sont faits d'avance. L'année dernière, il y a eu le "phénomène" Littell qui a tout écrasé sur son passage. Cette année, on cherche. Les prix littéraires sont dans deux mois. La pression va monter et 700 romans et nouvelles vont tomber dans les oubliettes. Pourquoi n'étale-t-on pas la sortie de tous ces ouvrages sur une année plutôt que sur un mois ou deux ? D'autant plus que beaucoup sont publiés par des "petits" éditeurs avec un tirage réduit. Ces publications qui, a priori, n'ont aucune chance d'obtenir un prix quelconque pourraient sortir à un autre moment dans l'année et là, ils auraient une chance de rencontrer un public plus large.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 6 septembre 2007

La Charité sur Loire - Une des villes du livre

J'ai passé 4 jours à la Charité sur Loire sur les bords de la Loire, dans le département de la Nièvre en région Bourgogne. Je donne toutes ces précisions, car je dois dire qu'avant d'y aller, je ne connaissais pas du tout et j'en avais à peine entendu parler. Il est regrettable que des personnes (dont je fais partie) puissent être d'une telle ignorance pour ce qui concernent certaines régions de notre beau pays. Pour en revenir à la Charité, dont l'Eglise Notre-Dame, édifice clunisien, a été classée au Patrimoine Mondial de l'Unesco, la première vision que j'en ai eue fut celle de mon arrivée en voiture juste avant de traverser le vieux pont. Magnifique. Par ailleurs, La Charité est connue comme "Ville du livre". En effet, de grandes librairies d'occasion sont installées pas loin les unes des autres. Pour ma part, je suis rentrée dans trois d'entre elles. Si l'on fouille un peu, on peut trouver son bonheur pour pas très cher, des livres souvent épuisés à 1, 2 ou 3 euros voire plus chers selon le titre et l'année d'édition. Le bonheur est absolu pour ceux qui aiment. D'autres villes du livre existent, notamment Bécherel en Bretagne ou Moulismes dans la Vienne (pour parler de régions que je connais).

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 3 septembre 2007

Lire dans le train

Je remercie le train (hors TGV), qui, lors de longs voyages, me permet (en dehors de remplir des grilles de Sudoku), de lire des revues (un peu), des livres (beaucoup). Souvent, mon esprit est distrait et vagabonde car ce moyen de locomotion, au moment de la transhumance de retour de vacances, se trouve souvent bondé : les enfants crient ou pleurent, les lecteurs MP3 s'entendent en sourdine avec parfois en écho ceux qui ont les écouteurs et qui chantent en même temps,  les portables sonnent et il y en a même qui répondent en répétant 5 fois qu'ils sont dans le train à voix haute. De temps en temps, les chats miaulent, sinon les gens discutent ou regardent leur écran d'ordinateur pour travailler ou pour regarder des films, les contrôleurs passent (pas toujours), les voyageurs déambulent avec leurs (gros) bagages pour trouver une place assise libre (ça devient amusant quand ils se croisent), la restauration ambulante parcourt les rames de l'arrière à l'avant du train en proposant divers solides et liquides à des prix pas vraiment compétitifs. Tout cela pour dire qu'il m'arrive d'avoir du mal à me concentrer, mais cahin-caha, j'arrive à lire un quart, la moitié voire plus d'un livre qui ne demande pas un effort intellectuel intense. Vive le train!

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
mardi 10 juillet 2007

Billet de bonne humeur : en attendant le Christ...

Lundi 9 juillet, je me suis préparée à aller voir, dans le cadre du Festival Paris Cinéma, toujours au cours de la rétrospective des films de Francesco Rosi [cf. mon billet du 07/07/07], Le Christ s'est arrêté à Eboli (1979) d'après un récit de Carlo Levi. La séance était prévue à 21h avec une introduction d'une "docteur ès cinéma". La présentation faite devant une salle archi-comble, les lumières s'éteignent, un vague son haché est audible, et puis plus rien. De nouveau, la lumière. Incident technique nous dit une dame, le projectionniste s'affaire. 5 minutes puis 10 minutes se passent, rien n'arrive. Et ne voilà-t-il pas qu'une des spectatrices nous communique assez fort que Carlo Levi était le frère de Primo Levi. "Mais pas du tout" répond un charmant et jeune Italien, une rangée devant moi. Carlo et Primo Levi, originaires de Turin, n'étaient que des cousins très éloignés. Et cet Italien, lui-même, est natif d'un village très proche de celui qui ne s'appelle plus Eboli mais Uliano ou quelque chose d'approchant dans la province de Basilicate. Comme le monde est petit. Une autre spectatrice prend la parole disant qu'elle avait hâte de revoir le film pour admirer les paysages qu'elle avait vus en vrai à une époque. Une ambiance bon enfant s'installe. Et pendant ce temps-là, toujours pas de film, un technicien était en train de faire du dépannage par téléphone. Quelques spectateurs impatients sont quand même partis, mais pas tant que cela. Au bout de 35 minutes, l'obscurité s'est faite et le film a enfin commencé vers 21H45. Il dure 2H30. Je suis sortie du cinéma à minuit et quart. C'est beau d'aimer le cinéma et de partager un bon moment avec des passionnés mais cela prend du temps !

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 4 juillet 2007

Lire un livre directement en anglais

Je reviens sur le livre de Paul Auster, Dans le scriptorium (Travels in the Scriptorium), que j'ai lu en anglais (cf. mon billet d'hier). J'ai éprouvé un grand plaisir à lire à haute voix mentalement ces 130 pages, imprimées en tout petits caractères. Je faisais ma propre traduction. Je ne connaissais pas tous les mots mais je devinais leur sens en comprenant la phrase dans son ensemble. J'ai été impressionnée par la façon dont Paul Auster s'attache à des descriptions précises de ce qui semble être des détails : les vêtements, la couleur des médicaments que prend Mr Blank, ses gestes, etc. A un moment donné, il est entièrement vêtu de blanc. Au début du roman, le narrateur nous précise que "a camera is planted in the ceiling directly above him. The shutter clicks silently once every second, producing eighty-six thousand four hundred still photos with each revolution of the earth" que l'on pourrait à peu près traduire par "au plafond, est installée une caméra qui prend 86 400 photos soit 1 photo par seconde, le temps d'une rotation journalière de la Terre" (1). On ne connaîtra pas la raison de ce fait précis le roman terminé. Pour illustrer la précision des faits racontés par l'écrivain, voici la première phrase du roman : "The old man sits on the edge of the narrow bed, palms spread out on his knees, head down, staring at the floor" qui peut se traduire ainsi : "Le vieil homme est assis sur le bord du lit étroit, les paumes de la main sur les genoux, la tête baissée, fixant le sol". Lisez en anglais (si, si, c'est faisable) ou en français ce roman de Paul Auster car je pense qu'il vous donnera envie de lire les autres.

(1) Suite au commentaire de Gaël ci-dessous, que je remercie, on peut retraduire le passage de la façon suivante "au plafond, est installée une caméra qui prend une photo par seconde chaque 24 h soit 86 400 par jour."

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 30 juin 2007

La solitude du bibliothécaire de fonds

Depuis 3 mois, je suis responsable de la bibliothèque loisirs de l'Etablissement Public où je travaille. Je dois dire que ce n'est pas triste. Les livres identifiés avec un simple numéro à 4 chiffres (ordre d'enregistrement) sont recensés sur des fiches où sont indiqués en manuscrit, le numéro, le titre, l'auteur et rien d'autre. Quand le livre sort, le dit numéro est reporté sur la fiche du lecteur et on attend tranquillement que tout revienne : le lecteur avec le livre, sans délai précis. Je voudrais préciser que notre établissement n'a pas un effectif énorme mais que quand la bibliothèque, ouverte une demi-heure deux fois par semaine, attire un ou deux lecteurs à chaque fois, c'est une victoire. Tout est à revoir. Les nouveautés n'en sont plus. Beaucoup de livres n'ont jamais été pris ni même ouverts. Je vais essayer de remédier un petit peu à cette situation même si je n'espère pas de miracle. Jusqu'à présent, un petit comité de 3 ou 4 personnes décidait des achats 2 fois par an, une petite quarantaine de livres étaient achetés et à peine 20 étaient lus. Maintenant, je préfèrerais acheter une dizaine de livres très demandés 5 ou 6 fois par an. J'ai fait cette démarche la semaine dernière, le personnel a été prévenu par mail en lui précisant que c'était une seule nouveauté par personne et cela a été un grand plaisir de voir arriver non pas 1, non pas 2, mais 6 personnes dans cette bibliothèque un peu désertée, il faut bien le dire.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 28 juin 2007

Dates de sortie des films (suite)

Suite à mon billet du 10 mai 2007, je constate que les films sortis depuis la fin du Festival de Cannes ne sont pas vraiment passionnants à peu de chose près. Que se passe-t-il? Jusqu'à l'année dernière, j'étais confrontée à des dilemmes cornéliens car plusieurs nouveaux longs-métrages intéressants sortaient la même semaine. J'ai assisté à 2 voire 3 très bons films dans une même journée, car j'avais peur que la semaine suivante, ils aient disparu de l'affiche. Depuis le début de l'année 2007, j'en suis loin. Peut-être suis-je blasée, mais ni les scénarii, ni les acteurs, ni les réalisateurs, ne m'attirent. J'en suis même à voir des reprises dans les salles Arts et Essais, ce qui ne m'était pas arrivé depuis très longtemps. J'espère que les films de la rentrée qui vont sortir en rafale me redonneront l'envie d'aller au cinéma.

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
samedi 16 juin 2007

Rubrique cinécrologique

Suite à mon billet du 16 janvier 2007, et après lecture de mon Pariscope préféré, j'ai le regret d'informer de la fermeture du Cinéma UGC Triomphe sur l'Avenue des Champs-Elysées, Paris 8ème. Un petit peu de culture disparaît encore et c'est parfaitement regrettable. J'ai ouï dire que les prix des  loyers sont exhorbitants et plus encore sur le côté "ensoleillé" de cette avenue où était situé le cinéma, ceci explique certainement cela. Les 4 salles n'avaient jamais été rénovées, l'entrée du cinéma ne payait pas de mine mais avec cette disparition, il ne reste plus que 2 cinémas à cette enseigne sur les Champs Elysées, le George V et le Normandie situés pas loin l'un de l'autre. A quand le prochain ?

Posté par dasola à 08:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 8 juin 2007

Flash Info : Les vendeurs de tickets de cinéma sont de retour - enquête concluante

Bonne nouvelle, les vendeurs de tickets d'un de mes cinémas favoris (UGC Cité les Halles) sont revenus. Il semble qu'ils n'avaient pas complètement disparus, mais ils étaient dans l'attente de nouveaux guichets tout nouveaux, tout beaux. Les vendeurs sont maintenant enfermés au niveau 0 dans des grands blocs éclairés avec une lumière assez crue au demeurant. Des écrans LCD au dessus des têtes des vendeurs donnent le titre, l'horaire de la séance et le nombre de place disponible pour chaque film. En ce qui concerne les bornes, il n'y a pas de queue, on en trouve toujours une de libre. Pour le moment, le système fonctionne. A suivre... 

Posté par dasola à 08:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :