jeudi 1 avril 2021

Tous en Cène (qui pour le mauvais apôtre?) - N°12

Avez-vous remarqué le principal changement intervenu sur ce blog?

Réponse en fin de ce billet signé "ta d loi du cine (squatteur chez dasola)"!

Sans transition, enchaînons sur notre actualité - qui commence à s'éterniser, depuis plus d'un an. Un an, déjà! comme écrivait Anne Roumanoff dans sa chronique Rouge vif du JDD le 14/03/2021. J'ai failli ce jour-là renoncer à mon billet mensuel, tant elle avait tout dit! Et puis allez... Un coup de pied au derrière, et ça repart. Il me suffit de sortir (et noter) quelques mots de réactions face au flux ininterrompu d'infos...

Messages globaux du gouvernement sur la vaccination: "ne vous inquiétez pas, on gère". C'est bien ce qui nous inquiète.

La Ministre de la culture a beau jouer à guichet fermé pour le moment, cela ne l'a pas empêchée de rendre hommage à Bertrand Tavernier quand ce dernier est mort. Au moins, cette ministre-là a un bon cabinet pour la com'?

Relevé dans Charlie Hebdo N° 1493 du 3 mars 2021, dans la chronique de Philippe Lançon, p.11, tout un paragraphe où il raconte comment, après avoir ramassé un livre "à disposition" (abandonné dans la rue), il l'a mis dans un sac plastique (et s'est désinfecté les mains), puis a laissé le bouquin en quarantaine sur son balcon durant plusieurs jours... (non sans s'être relavé les mains après l'avoir sorti du plastique). "Mettre en quarantaine un livre abandonné et se désinfecter les mains après l'avoir touché, avant même de l'avoir lu, il fallait une époque comme la nôtre pour en arriver là". Sinon, on pourrait les chauffer, aussi... à 451 °F?

Autre info essentielle du même jour, dans CNews (N°2580, p.5) cette fois: "Très en pointe, la Corée du Sud a annoncé lundi que les chats et chiens de Séoul, la capitale, pourraient bientôt se faire tester pour le coronavirus". Et les poissons rouges?

Revenons en France: notre président avait bien dit que l'on aurait le choix de se faire vacciner ou non, il me semble (et je m'en réjouissais)... Mais bientôt, le principal choix ne sera peut-être plus qu'entre être piqué avec Pfiszer (mais il n'y en a pas?), Moderna (déjà passé de mode?) ou AstraZéneca (quoi? Mauvaise pub?), non? Justement...

AstraZeneca change de nom! L'histoire ne dit pas s'il y a un lien avec les polémiques trompeuses, pardon, thromboses. Le nouveau nom commercial de la chose serait en tout cas "Vaxzevria". Trop compliqué, beaucoup trop compliqué, moi je dis! Ils auraient dû prendre ViXagra, et ça aurait été la ruée pour au moins une certaine partie de l'humanité...

Les femmes devraient-elle se contenter d'une demi-dose? Ne faites pas la grimace, Mesdames,
c'est très sérieux.

Pour ma part, j'ai rarement été aussi heureux à cause de mes rhumes chroniques: ils me protégeraient de la Covid-19? Jusqu'à preuve du contraire, bien sûr (demain ou après-demain)...

Le gouvernement a-t-il misé sur une immunité "hybride", en laissant circuler le virus chez les plus jeunes qui en s'infectant vont s'immuniser? Je ne sais pas si c'est bien le calcul qui a été fait, mais cette logique me parle.

13/03/2021: résultats faussement positifs en Charente: on soupçonne que le lot de tests antigéniques utilisé dans un lycée n'avait pas été conservé à la bonne température. Vérification (re)faite, les malades ne le sont pas. Ça vaut mieux que la scarlat... pardon, que le contraire.

Le transfert de patients (d'une région à l'autre...) fonctionnerait moins bien que promis? Pour changer, on nous parle du transfert horizontal, qui, lui, serait en plein essor. Mais non, pas les pieds devant! Là où il y a gène, il n'y a pas de plaisir...

Nan mais comment il nous traite, Manu, le 23 mars? La France qui serait plutôt un diesel concernant la vaccination? A cause de la finesse des particules (élémentaires)? Ouais d'accord, elle était un peu facile...

Devinette: qu'est-ce qui émarge à deux pages le [jeudi] soir, à une page le [vendredi] matin, et à aucune page à midi? L'attestation nécessaire pour sortir de chez soi en Île-de-France, pour notre troisième confinement!

Hé oui, ça faisait déjà des semaines que le tout-Paris bruissait de rumeurs pour un 3ème confinement. A force de crier "au loup", le flou a fini par arriver...

Horreur: le variant anglais prend la place de la souche européenne. Et évidemment, il est plus contagieux et plus mortel, surtout pour les jeunes... Vite, fermons les écoles.

20/03/2021: le gouvernement semble se préoccuper de la santé mentale des Français et communique sur sa réelle inquiétude [par rapport à la] "peur" du virus, de la réanimation, de l'enfermement, des conséquences économiques. Peur... ou énervement?

43% des français adhèrent de moins en moins aux mesures restrictives? Les trois quart sont agacés? Pourtant, c'est simple: si vous devez aller travailler, vous le pouvez. Si vous n'avez pas à aller travailler (parce que senior, en arrêt maladie ou sans travail pour toute autre raison), restez chez vous SVP! Juste une question de formulation...

Sur l'air du "quelqu'un m'a dit, j'ai pas été vérifier, mais je vous le répète quand même": que ce soit par le couvre-feu le soir ou par le confinement le WE (qui empêche les gens et général et les jeunes en particulier de faire la fête et de se beurrer la gueule ensemble), le but n'est pas tant d'empêcher la circulation du virus, que d'éviter les incidents stupides causés par l'alcool (accidents de la route, rixes etc.) qui vont venir surcharger les urgences au moment où les personnels sont déjà en nombre réduit et sur les rotules... Si c'est pas vrai, c'est bien trouvé, non? 

Je me suis laissé dire cette année que demain, "vendredi saint", est férié non seulement  en Suisse - ce que m'apprend mon agenda -, mais même en Alsace - ce que j'ignorais. Bientôt un nouveau cluster local du Vendredi saint?

Si le rythme actuel se maintient, je présume que les 100 000 morts seront largement dépassés d'ici la fin du mois d'avril.
Pour ma part, en mars, j'ai pour la première fois eu connaissance d'un décès d'une personne que j'avais croisée dans un cadre professionnel, il y a déjà quelques quatorzaines. Ça s'est joué en deux semaines, mais les nouvelles m'ont atteint seulement la seconde. D'abord, il était "indisponible pour quelque temps" (entré à l'hôpital). Deux jours après, "il est en coma artificiel". Le lendemain, "il est malheureusement décédé". On est peu de choses, tout de même... Je veux qu'on marque sur ma tombe, quand ce sera mon tour: "Fui, non sum, non curo"!

Bon, pour finir sur un peu moins tragique:

Vous aviez remarqué ma petite farce, j'espère? 

En-tete-ment_010421

Du calme, c'est juste une blague, et je ne sais pas si la maîtresse de blog l'appréciera * - même si ça ne dure qu'un seul jour! Il avait quand même fallu que je prépare mon coup d'avance pour célébrer mon 135e billet (le sien remonte déjà au 21 mai 2007), ou mon 13e billets sur les 50 (y compris celui-ci) parus en 2021. Je vous rassure encore, c'est provisoire ("donne un poisson à un homme, ...")

Et je vous dis au mois prochain - pour le 1er mai - si tout va bien!

* Pas contente, elle a dès l'aube inversé: "... & de Ta d loi du cine" ! On a frôlé l'incident.
Dasola_&_tadloiducine_010421

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 1 mars 2021

Vaseux communicants / souvent flegme varie - N°11

Bientôt un an que j'ai entamé cette série de chroniques sur la Covid-19... J'espère qu'elle n'atteindra pas le numéro 182, avec son rythme mensuel!

Dans deux semaines, cela fera un an que j'ai (ta d loi du cine, "squatter" chez dasola) été confaminé, pardon, confiné, en même temps que les autres Français. Un séisme. Et maintenant?

Aujourd'hui, la question inquiète de l'entourage, quand on s'étrangle dans une quinte de toux, ce n'est plus "T'as pas la Covid?", mais "T'as pas le variant, au moins?"... Ah, on est bien conditionnés, merci [Ivan] Pavlov!

== Suite au commentaire sous mon billet précédent, j'ai cherché un peu ce qu'il en était du séquençage du SARS-CoV-2 et de ses variants en France. Il semble qu'on soit à la traîne par rapport à d'autres pays, en terme de capacité de test (nombre, délais, équipement). Par contre, en février 2021, plusieurs sites semblaient en capacité de faire des recherches (pas seulement à Marseille): CNR (centre national de référence) de Lyon, le Génopôle d'Evry... On pourrait sûrement faire davantage, bien sûr. Macron, du pognon! ==

Il est sûr que le nombre de mutations du virus se compte déjà en milliers voire en dizaines de milliers (il mute en permanence). Ce qui est surtout surveillé, c'est l'augmentation de la dangerosité pour l'homme. Si je peux me permettre un parallèle: pendant des siècles, les progrès respectifs des cuirasses et armures ont rendu les armes de plus en plus meutrières. C'est un peu la même chose, sauf que l'Homme n'a pas forcément la maîtrise des "progrès", ici...

Avec désormais un an de recul, je me demande bien à quoi on pourrait, dans un univers uchronique (sans Covid chronique), occuper le "temps de cerveau disponible" que nous bouffent (en nous omnibulant jusqu'à saturation) ce satané virus, sa prévention, ses vaccins, ses variants, ses contraintes, ses conséquences... Ça me fait penser à un passage vers la fin du roman Ravage, de Barjavel, quand les survivants de la catastrophe arrivent à la campagne, et y sont accueillis par un: "Qué catastrophe?".

L'épidémie responsable d'une baisse des naissances historique... Moi qui attendais le baby-boom, j'avoue que je suis déçu! Et la réputation française, alors? Heureusement en tout cas que j'ai pas joué en bourse en me fiant à mon intuition.

13/02/2021 - bonne nouvelle, il y beaucoup moins de gastro, de broncho ou de grippes cette année, à cause du / grâce au couvre-feu et autres distanciations sociales. Mauvaise nouvelle: la grippe fera (paraît-il) d'autant plus de ravages l'an prochain qu'elle n'aura pas pu circuler librement cette année... Hé oui! Après les contraintes artificieuses, gare au retour de bâton! 

Un vaccin en cours de développement par une start-up française [Aiova] protégerait bientôt à la fois contre Coco et contre la grippe... Il leut faut juste quelques paquets de millions d'euros pour continuer à avancer sur cette voie prometteuse! Et si ça ne marche pas, ils remboursent? 

A quelle température le virus se propage-t-il le mieux? Ni quand il gèle (l'aérosol tombe par terre), ni en canicule (l'aérosol s'évapore). Apparemment, la meilleure plage pour que l'aérosol reste bien contaminant, ce serait 6-7 degrés centigrades, comme maintenant... Macron, du soleil! 

Confinement local par-ci, confinement par classe d'âge par-là, confinement à pile ou confinement à face... aux confins du couvre-feu. C'est bien la seule chose qui peut nous intéresser, dans les "conférences de presse" hebdomadaires - à chaque fois, le même suspens. Commencent à être un peu lourds, ces gens qui nous gouvernent: trois hommes et les confins?

Merci au journal Le 18ème du mois (N° 290 de février 2021, p.4) d'avoir attiré mon attention sur le fait que, en cas d'inscription en ligne ou même par téléphone pour la vaccination, en période où il n'y a pas assez de doses de vaccins pour tous ceux qui le souhaitent, "c'est la prime aux plus agiles sur internet et aux plus rapides (...)".

La question du rôle des élevages de visons dans la diffusion de la Covid-19 avait été soulevé par Reporterre en janvier. Elle semble faire polémique, en France (interdiction desdits élevages en 2025 ou bien en 2023...? Il y en aurait moins d'une demi-douzaine). Mais si jamais c'est l'éleveur lui-même qui contamine ses bêtes, que faire? On ne va quand même pas adopter / adapter l'abattage sélectif au premier malade, non?

Me suis un peu marré (je sais, c'est pas gentil...) en lisant les méfaits du vaccin AstraZeneca, réservé en priorité aux soignants de moins de 65 ans, dans certains services d'hôpitaux, ceux qui avaient décidé de vacciner tout leur personnel en même temps: 25% de fortes réaction (fièvre et courbatures), et des services quelque peu désorganisés pendant quelques jours...

Horripilé (de longue date) par la tendance de certains journaux sensationnalistes à titrer leurs articles "Pourquoi [ceci]" ou "Comment [cela]", alors même que d'une part le sujet ne présente, "en soi", que fort peu d'intérêt, et que d'autre part il n'y est même pas répondu, au final, à la (fausse) "question" posée [dans l'article]. Enlevez l'un ou l'autre de ces deux premiers mots, il ne reste plus qu'une infomation brute. En fait, focaliser l'attention sur un "comment" ou un "pourquoi" a surtout pour effet de neutraliser notre esprit critique, de légitimer un "sujet" et d'empêcher qu'on se dise: "attends, mais ça vient d'où, cette info? Pour quelle raison on nous parle de ça? Qui a intérêt à nous dire quoi?". Bande de communicants (j'ai pas dit concommitants)!
A contrario
, coup de chapeau amusé à un article du JDD (dimanche 28/02/2021): Pourquoi Macron ne varie pas (l'article répond à la question posée). Macron, tiens bon! (une fois n'est pas coutume)

Les Belges empoisonnés avec une histoire de masques anti-coronavirus en tissus toxiques (traités "antimoisissure" au dioxyde de titane, cancérigène possible)? C'est pas chez nous que ça arriverait, hein? Puisque les dizaines de millions de masques en question devaient être distribués gratuitement...

Je me suis laissé dire que certains Parisiens futés qui veulent aller voir Deauville ou Trouville, mais qui ne peuvent y arriver en voiture qu'après 19 heures, exhibent aux policiers en embuscade de magnifiques attestations comme quoi leur grand-mère est mourante... J'imagine déjà le trafic: "à louer, grand-mêre, belle occasion, peu servi, état satisfaisant, faire offre au journal qui transmettra"...

Le retour de l'hygiaphone? Avez-vous remarqué, dans les "guichets", la protection vitrée qui sépare les salariés du public? Ça me rappelle l'époque - que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître - où, à la Poste par exemple, il fallait "parler devant les trous" pour que l'interlocuteur entende, derrière sa vitre...

En cherchant "vaccin grippe coronavirus" sur internet, on trouve tout et son contraire: possibilité de se faire vacciner contre les deux, protection croisée, ou au contraire augmentation du risque de contacter la Covid-19 pour les personnes vaccinées seulement contre la grippe... En fait, ça doit dépendre, comme beaucoup de chose, de l'âge du cap... du cobaye concerné!

La sagesse indienne? Sauf erreur de ma part, l'Inde n'a pas forcément fait le choix de vacciner toute sa population. Et pourtant? Je suppose que tout le monde avait dû lire comme moi, durant l'été 2020, quelques articles pleins de "conditionnel" mais qui posaient cependant la question, comme ici: "les habitants d'un bidonville à Bombay approchent-ils de l'immunité collective?"... Ça me plaît bien (la voie de la nature, et non celle de la technoscience...).

A suivre le mois prochain - pour ranimer la flemme!

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 1 février 2021

Ces virus qui venaient du Brésil (le troisième mutant) - N°10

... Il pourrait affecter la réponse immunitaire (autrement dit, l'efficacité de nos vaccins magnifiques?). L'article qui m'avait inspiré date déjà du 12 janvier: Coronavirus : pourquoi le variant brésilien B.1.1.248 inquiète ? Du coup, ce titre de billet était trop tentant pour moi. Comme chacun sait, je (ta d loi du cine, squatter chez dasola) cherche surtout à faire sourire (et non à trumper mon monde). D'accord, j'aime bien forcer le titre et le trait, parfois... Après, faire que mes lecteurs se posent mes questions, c'est pas plus mal?

Bon, c'est vrai qu'on nous bassine surtout avec le variant anglais, le variant sud-africain, quand on ne nous parle pas du variant australien auquel le monde ensuite et l'Australie d'abord ont échappé...

04/01/2021: après le Brexit, Boris Johnson annonce un reconfinement total en Angleterre. Qui ça? Où ça?

Au Royaume-Uni, vacciner toute la population ne suffirait pas (entre vaccins différents, variants du virus, et âge du cap... du vacciné...). J'ai rien compris à ce que j'avais lu le 22 janvier 2021! A mon humble avis, s'ils rajoutaient tout de suite 5 chiffres après la décimale dans tous leurs calculs prévisionnels de pourcentages, ça deviendrait immédiatement plus clair... Qu'en pensez-vous?
J'imagine les labos dans la cour de récré: "- Hé ben d'abord, mon vaccin à moi, il est mieux que le tien! - Nan, c'est pas vrai, t'es un menteur, le mien il est plus mieux! M'sieur, m'sieur, c'est lui qu'à commencé, il a dit que..."

Ai-je donc bien compris, en lisant une information parmi mille, que la vaccination tout azimuth risquait de faire émerger un variant encore plus dangereux (ayant muté, par exemple, chez un patient immunodéprimé, et qui réussirait à nous infecter, même vaccinés?), ou bien est-ce que je mélange plusieurs choses? D'autres disent que les variants (mutants) n'affecteraient pas la fiabilité des vaccins... Cela me fait penser, en tout cas, aux avertissements de scientifiques pleins de bon sens qui prédisaient en vain aux industriels fabricants d'OGM que leurs gènes de résistance aux pesticides se transmettraient aussi, à coup sûr, de leurs plantes OGM brevetées vers les adventices (ce qui, évidemment, n'a pas manqué d'advenir: certains adventices sont maintenant résistants et il faut traiter encore plus): de même, faudra-t-il vacciner et revacciner et revacciner encore - sans trève et sans fin? On sait quand ça commence (ça, pour savoir, on sait!), on sait pas quand et comment ça finit...

Je crois que c'est une Italienne de 108 ans qui détient le record de la vaccinée la plus âgée. C'est de la triche, elle avait déjà survécu au virus en 2020. Jeanne [Calment], reviens!

Tiens, une question: si jamais, finalement, les vaccins ne marchaient plus à cause de ces "variations saisonnières", est-ce que les laboratoires concernés (entreprises transnationales privées) rembourseraient les millions de doses commandées par nos Etats nationaux (fonds publics)? Ou bien est-ce que des milliards d'euros ou de dollars passeraient par profits et pertes?

08/01/2021: ça y est, les 67 000 morts en France (un pour mille de la population) sont atteints et même dépassés. Maintenant, en route pour les 2 pour mille. Même les Belges fritophages n'en sont pas encore arrivés là, une fois. Ni les Américains, alors que leur proportion d'obèses diabétiques au sein de la population, tout comme le total en valeur absolue de personnes concernées chez eux, sont "en avance" sur les nôtres d'une ou deux décennies, comme chacun sait. Depuis, on doit en être à un virgule un pour mille, plus trop loin des un virgule deux...

Restons dans l'anticipation: pour notre quatrième confinement, vous prévoyez quelles dates?

11/01/2021 - Efficacité de la parole castexienne? Il suffit qu'il n'ait plus exclu l'éventualité d'un troisième confinement pour que toute la presse commence à spéculer sur sa durée et son intensité...

14/01/2021: pas encore la moitié du mois, on n'est même pas sortis de la période de voeux, et cette année 2021 se confirme déjà comme devant être une année de M...: couvre-feu à 18h étendu à tout le territoire "pour au moins 15 jours"! Nous y sommes toujours.

Annonces du gouvernement, qui doit certainement tout soupeser dans de fines balances: comment faire ceci sans que ça ait pour effet cela, et surtout en quels termes l'annoncer? Un vrai casse-tête... dans le texte!

30/01/2021: ai vu en replay Castex causer dans le poste pendant 5 minutes vendredi 29 janvier (devant une porte fermée, à l'Elysée): "nous pouvons encore léviter"... Message subliminal? C'est sûr que s'il avait annoncé un nouveau confinement, les chances de Macron, candidat en 2022, auraient diminué d'un cran... (déjà que l'indice de popularité se casse la figure). On peut ainsi formuler la devinette: pourquoi Macron ne voulait-il pas d'un troisième confinement en janvier 2021? Parce qu'il veut un second mandat en mai 2022! Ah, vous, vous n'y aviez pas pensé?
Chiffres communiqués dans cette même annonce: 27 000 malades dont 3000 personnes en réanimation. Ça, ce sont des chiffres pour une photographie valable. Parce quand on nous égrène juste le cumul des malades depuis 15 mois ainsi que le total des morts... par définition, on parle surtout de personnes qui, pour la plupart, ne sont sans doute plus, aujourd'hui, contaminantes.

06/01/2021: un sondage BFMTV annonce 38% des français prêts à se faire vacciner. Et le graphique? La courbe? Aussi intéressant que les "intentions de vote", pourtant, non? Votent avec leurs pieds...

Le taux de personnes favorables ou défavorables à se faire vacciner joue au yoyo! 14 % de variation en quelques jours, dans un sens ou dans l'autre. Je ne comprends pas ces Français girouettes selon les sondages, qui voulaient se faire vacciner en janvier après ne pas avoir voulu fin 2020 (... selon les sondages!). Mais qui diantre sont-ils? Les résidents en EHPAD (quel quota parmi les 1000 sondés?), peut-être? D'un autre côté, ne dit-on pas que seuls les cons ne changent jamais d'avis?

Je suis prêt à vous parier ma dose de vaccin que, avant même la fin de l'année 2021, le discours officiel aura évolué, et que non seulement on nous dira que la vaccination est "opt-out" (c'est-à-dire qu'il faudra demander expressément à ne pas se faire vacciner), mais encore qu'on nous expliquera benoîtement qu'il faudra désormais se faire vacciner une fois par an (comme pour la grippe). Je peux me tromper, remarquez...

Pour ma part, je continuerai à la jouer profil bas et résistance passive sans rien demander à personne: ce ne serait pas mon genre que de réclamer à corps et à cri une piqure de vaccin en sachant pertinemment qu'il n'y en a pas pour moi, hein...

Gérard Larcher a déjà été testé 46 fois depuis le début de la pandémie selon le JDD du 31/01/2021. Qu'on ne vienne pas me dire que ce personnage n'a pas d'ambitions...
J'extrais une phrase d'une citation de Macron, dans le même JDD, expliquant son choix de ne pas confiner cette semaine, qui m'a fait sourire: "Quand on est français, on a tout en main pour s'en sortir à condition de tout oser". C'est beau comme de l'Audiard.

La Chine a exporté plus de 200 milliards de masque jetables en 2020. Plus d'1,5 milliards de ces masques de 2020 pourraient se retrouver déjà au fond de l'océan (selon une ONG environnementale basée à Hong-Kong). Des chiffres qui tuent? Surtout la faune marine.
Pour ma part, je ne crois pas en avoir encore jeté beaucoup. J'ai pu en perdre un ou deux (tombés de ma poche)...

Selon des chercheurs allemands, nos pauvres petits spermatozoïdes seraient altérés si on a gravement été touché par la Covid-19? Encore UNE maladie castratrice...

TRES mauvaise nouvelle pour la démocratie: non seulement les prochaines élections prévues (départementales et régionales) seront sans doute reportées, mais encore la France continuera à tourner, et surtout tout le monde se fichera qu'elles aient (eu) lieu ou non... à part les candidats potentiels directement concernés. Ou alors, lancer une demande de referendum sur la date des élections (organisation des pouvoirs publics)? Coût: quelque 150 millions d'euros... La France n'en est plus à ça près.

Nouvelle sensationnelle: c'est à cause d'un virus que les mammifères ont cessé de pondre (placenta à la place d'une coquille - j'abrège). Et bientôt, ce sera à cause de Coco que les humains auront perdu leur cerveau (remplacé par des puces - j'exagère)? Dans le 1er cas, ça s'était passé il y a 150 millions d'années... 

jeudi 21 janvier 2021: Véran (en direct?), annonce que la France se fixe l'objectif de vacciner l'ensemble de la population d'ici fin août (70 millions?). Ouais... Est-ce qu'il a précisé de quelle année? (demain on vaccine gratis, comme dirait l'autre). Ou alors, peut-être seulement la partie de la population qui aura donné son consentement éclairé pour être vacciné? Le démenti est venu très vite: l'objectif est (tout de même) d'avoir vacciné quinze millions de Français. Tout va bien, ça ne fait pas trop mal, les bretelles qui remontent?

== Ce billet n'était pas encore "bouclé" le 31 janvier 2021 au soir... Du coup, il ne suit pas une chronologie très rigoureuse! C'est pas trop dérangeant j'espère? Mais c'est pas comme s'il devait être le dernier de la série, hein! on fera mieux le mois prochain... ==

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 1 janvier 2021

Ce virus fait n'importe quoi... à n'importe qui - N°9

Billet de ta d loi du cine

**************

Et nous voici en 2021... Alors, ce pic de 3e vague qui devrait immanquablement suivre nos agapes de fin d'année: le 7 janvier? Le 10? Le 20? Qui vivra verra...

Que pensez-vous de la fin des attestations? C'est pas mal, ça évite de faire gâcher du papier par les millions de nos concitoyens qui devaient s'en munir - sans avoir le droit de la remplir au crayon à papier, paraît-il... Quelques millions de feuilles A4? Un seul million de feuilles, ça forme déjà une pile de ramettes de 100 mètres de haut, sauf erreur de ma part.

Très amusé par les phénomènes de réplication virale dans la presse. Essayez donc de taper dans un moteur de recherche la phrase ci-après, pour voir. "Peter Tsai, inventeur de la technologie de charge électrostatique des masques N95, souscrit lui aussi à la méthode des sept jours."
Après, il ne faut pas forcément compter sur lui pour savoir comment laver ses masques. Mesmer, reviens! (pas le Ministre, l'autre, le magnétiseur...).

Une étude lancée en Europe pour comprendre le "Covid long" (symptômes persistants chez des malades), nommée Cocolate (Tourcoing). Vraiment pas de corrélation avec le fait d'avoir mangé de la tête de veau vinaigrette? 

La nouvelle souche de virus apparue au Royaume-Uni est déjà arrivée en France? Ils nous auront em... bedded jusqu'au bout, nos amis les British. Il paraît bien que cette souche mutée est beaucoup plus contaminante. Faut-il la surnommer [Lib] (pour "Libéralisme", pour "Libérés" ou pour "Liberté")?

Je n'arrive plus à me rappeler dans quel article de presse j'avais lu, début 2020, quelque chose du genre: "Au départ, on croyait que cette nouvelle maladie touchait juste les blancs. Et puis Manu Dibango est mort, alors on a compris". Attention, hein, ce n'est pas une citation, juste un vague souvenir: c'est déjà si loin...

A Hawai, les habitants ont été invités à se confiner... à cause d'une éruption volcanique. Nous, en Auvergne, ça va bien, merci.

"Assouplissement [du confinement] plus restreint que prévu...", disait Castex dès le 10 décembre. Le fameux dépistage de masse sera-t-il utile, ou pas? Une fois qu'on a compris que c'est pour se faire TAPer dessus (Tester-Alerter-Protéger)...

Se faire tester, ou pas se faire tester? Quelle utilité? Quand on est positif, OK, c'est une info (peu de "faux positifs") et on peut prendre les mesures adéquates. Par contre, si on n'est PAS positif, ça ne donne aucune "sécurité": on pourra dans le quart d'heure suivant le test croiser quelqu'un qui nous contaminera... Donc, quelle utilité d'enchaîner les tests tous plus négatifs les uns que les autres? C'est un peu ce que disait Monsieur Véran. J'ai trouvé ça très "focus": la véritable raison n'était-elle pas la crainte d'engorgement des laboratoires?

La technologie salvatrice... D'abord, une vignette qui change de couleur pour indiquer quand un masque a été porté trop longtemps...  (je vous l'avais pas dit, que ce genre de truc serait possible?). Et puis, un numéro du Canard m'a fait découvrir le "pull de distanciation physique", capable de couiner dès qu'une personne s'approche trop près de celui qui le porte (citant Slate, 18/12/2020)... Il serait encore à l'essai (une société américaine). On n'arrête pas le progrès.

Approche de Noël (quelques dessins remarquables dans la presse, de Cnews [18/12] à Charlie Hebdo [16/12]). Suite aux nombreuses inquiétudes qui s'étaient exprimées, les gamins ont dû être rassurés par l'OMS: non, le Père Noël n'a pas la Covid-19. Et ses lutins? (oui, le prolétariat qui fabrique les jouets, que notre PN se contente de distribuer en grandes pompes - et houpelande)?

*

*          *

Jeudi 17/12, 13 h 30. Jubilation intense. Je découvre les titres de presse qui annoncent la positivité de Manu (contaminateur potentiel, en prime). Et autant pour le donneur-de-leçons en chef! Soyons positifs: ta d loi du ciné zéro, Manu un, remise au centre (du virus / de nos préoccupations).

Et... Nan mais c'est pas vrai! L'autre mercredi, avec qui (parmi 200 personnes) Manu assistait-il à une messe en l'honneur de Giscard? Ne serait-ce pas avec Larcher, le 2e personnage de l'Etat, celui qui est amené à remplacer le Président de la République en cas d'empêchement? Ah, on est bien protégé, ils sont sérieux et ils pensent à tout, les gars... Bon, si on perd le Tournoi des 6 nations en 2021, on saura à qui la faute...

Et combien ça va en ravager, parmi les 150 citoyens de la Convention climathéodule? Je comprends qu'il y en ait qui se soient méfié et aient refusé de le re-rencontrer... N'ont-ils pas ont eu raison?
Moi, je vous le dis: s'il me propose de le rencontrer, il y a des chances pour que j'y aille pas! Non mais sans blague!

Ah, ces Présidents de la République... On leur a à peine dit "vous serez peinards pour Noël", qu'ils se relâchent et font n'importe quoi... Résultat? Un mort, un malade... C'est pas sérieux, j'vous jure...

Non, mais vraiment, je jubilais. Ça fait plus de 9 mois qu'on nous enchloroquiquine avec des "soyez responsables, évitez de tomber malade, faites ci, ne faites pas ça, mais faites ce qu'on vous dit, et surtout faites-nous confiance!", et paf! Manu a ressenti les premiers symptômes dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17 décembre 2020... Des mois que, moi, je n'avais plus rigolé comme ça!

EM isolé à la Lanterne: ah, ça ira, ça ira, ça ira... / ça ira? Qui ignore encore qu'il s'agit d'un pavillon de chasse du côté du parc de Versailles, mis à disposition des Premiers Ministres jusqu'à ce que Sarkozy se le réaffecte en 2007?
Ah flûte, un dessinateur du
Canard a eu à peu près la même idée que moi (p.8, le 24/12/2020).

Si Manu essaye un jour de nous vendre une marque de lessive, c'est sûr que je choisirai d'acheter n'importe quelle autre! N'empêche, je l'avais bien dit (il y a déjà longtemps), pour moi, le mieux c'est d'être malade "une bonne fois pour toute" puis d'être tranquille ensuite. N'est-ce pas le choix présidentiel?

(...)

Septième jour d'isolement présidentiel. Alors comment y va, aujourd'hui, not'Manu, qui nous a tenu au courant quotidiennement de sa toux sèche, de sa fatigue et de ses maux de tête? Y en a un autre, aussi, qui avait fait beaucoup de choses en 7 jours, il paraît... Mais c'est pas Jupiter!

J'imaginais déjà les voeux du Président: "Mes chers compatriote (tousse-dans-son-coude-tousse-dans-son-coude), c'est avec raison que nous vous avions dit que ce virus était vraiment sournois. Qu'il ait été jusqu'à m'atteindre (tousse-tousse...) est bien la preuve que personne n'est à l'abri. Je vous invite donc à redoubler de vigilance, et à suivre toutes les instructions officielles! Je vous souhaite une bonne année 2021. Vive la République et vive la France!" Allons z'enfants... (etc.)

Et en vrai, les voeux de Macron: choses promises, choses dures? Le droit dans ses bottes?

*          *

*

Je suis effondré... La date de fin du confinement ne paraît guère plus proche que la date de fin des négociations sur le Brexit ne l'a été en 2020!

Cette fois-ci, nos statisticiens nationaux vont pouvoir nous pondre un "taux de surmortalité" qui fera foi. Ou en tout cas, qui aura été arrêté au 31/12/2020 et comparé avec celui des "x" années précédentes, corrélé avec les pyramides des âges correspondantes. Dont celui du capitaine?

Ma mère est en EHPAD. Un de mes frères, plutôt pessimiste de nature, avait exprimé quand les EHPAD avaient été interdits de visite, dès avant le 1er confinement général: "je crois qu'il faut nous attendre à ne plus revoir maman vivante". Puis ils ont été déconfinés, puis on nous l'a détectée positive et ré-interdite de visite... Nonobstant, on l'a revue bon pied bon oeil après sa période d'isolement. Et à l'époque, elle n'avait pas encore passé ses 90 ans. En vérité, je vous le dis, elle nous enterrera tous!

On a eu droit à la médiatisation de la première vaccinée. Pour la suite, si seuls les volontaires doivent être vaccinés, ça ne devrait plus trop être difficile. Si?

Mes voeux pour 2021? Que nous soyons tenus au courant, jour par jour, des décès liés aux accidents de voiture (industrie de la bagnole), à la cirrhose du foie (industrie des alcools), des chiffres de cancers des poumons, de la langue et de la bouche, du larynx, du pharynx et de l'oesophage... (industrie du tabac), ou des accidents du travail (en général!)... Quoi? Ce serait un peu trop anxiogène, peut-être? Ou bien trop évocateur?

Bon, et surtout, la santé, hein, tous: portez-vous bien... D'accord, je sors. Enfin, jusqu'à 19 h 55 maximum!

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 4 décembre 2020

Silex and the city volumes 7, 8 et 9 - Jul

Venant de terminer le nouveau Silex and the City, je viens de me rendre compte que je n'avais pas chroniqué les deux précédents.

Je vais réparer ces oublis.

P1120116

Je commence avec Silex and the City - 7. Poulpe fiction (Dargaud, 2016, 46 pages) dans lequel on retrouve la famille Dotcom, soit Blog, sa femme Spam, sa fille Web et son fils URL. Ils ont décidé d'accueillir un poulpe, un des nombreux invertébrés demandeurs d'asile qui viennent du Jurassique. Nous sommes toujours en 40 000 avant JC. Ils font cette bonne action après que Blog et Spam ont assisté à un naufrage de crustacés, reptiles et autres batraciens. Comme d'habitude Jul a pris un sujet dans l'air du temps et, en 2016, on avait beaucoup parlé du petit garçon échoué sur une plage turque. Jul évoque aussi le "Front Néanderthal" qui risque de gagner les prochaines élections. J'ai bien apprécié cet album que je n'avais pas relu depuis sa parution.

P1120117

Je continue avec Silex and the City - 8. L'homme de Cro-Macron (Dargaud, 2018, 46 pages) où sont mis à l'honneur E. Cro-Macron et Brigitte ainsi que la disparition de Johnny Habilis, que Blog trouvait ringard. Il est fait mention de la Zad de Roybon en Isère (Zone Arboricole à Défendre). Le pauvre Blog se retrouve en prison après avoir quitté le foyer conjugal. Spam aurait voulu que Blog soit un peu plus tendre envers elle plutôt que de s'endormir tout de suite. Heureusement qu'elle a "50 nuances de graisse" à lire. Les inégalités entre hommes et femmes est un des autres thèmes de cet album "En marche". Enki Bilal a participé à cet album pour deux planches.

P1120118

Je termine avec Silex and the City - 9. La dérive des confinements (Dargaud, 2020, 46 pages) qui bien entendu nous plonge dans un quotidien pas très drôle mais que Jul traite de manière humoristique. On retrouve les masques, la "mise en quaternaire", et les chasseurs-livreurs qui ne reçoivent aucune considération. Web vit mal d'être confinée avec ses parents. D'autant que Blog et Spam vont avoir quelques symptômes à cause du virus (perte d'odorat et du goût). Blog arrive à faire des réserves de paquets de "pattes" mais il n'arrive pas assez tôt pour cueillir des feuilles pour les toilettes. Un album distrayant malgré le sujet.

P1120115

Posté par dasola à 01:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 1 décembre 2020

Nouvelles des flonflons... Vaccins à l'horizon? - N°8

Ce mois-ci, à défaut de foie gras, je [ta d loi du cine, "squatter" chez dasola] vais juste gaver un peu mes lecteurs-trices à l'aide d'infos grapillées au compte-goutte et compilées au jour le jour (donc, forcément, hétérogènes...).

Vaccin, demandez le vaccin, qui n'a pas son vaccin? Aux toutes dernières nouvelles, Interpol avertit sur le risque que les mafias ciblent les vaccins anticoronavirus. En voilà une bonne idée: rendre le vaccin aussi transgressif qu'une drogue... Est-ce que ça pourrait faire augmenter l'envie d'en consommer (au-delà de la faible proportion des Français à peu près convaincus)?

C'est pour un sondage: est-ce que vous n'avez pas l'intention de vous faire vacciner, ou bien est-ce que vous avez l'intention de ne pas vous faire vacciner? (n'en déplaise à tous ceux qui disent vouloir rendre le vaccin obligatoire!).

Conférence de presse de Castex jeudi 12/11/2020: le reconfinement est prolongé sur les deux prochaines semaines. Franchement, qui en doutait?

Absurdistan? Le magazine de centre gauche Die Welt s'étranglait à la vue des régles « repressives » confinant, selon lui, à l'absurde en France, relate RTL (selon Le Point). 

Interlude: 120 cygnes confinés (grippe aviaire) à Bruxelles. Cocorico!
Et les sangliers, qui va y penser (à Bruxelles)?

Envolez-vous, en voilà? Un trafic de faux certificats de test négatif permettant d'embarquer sur des vols internationaux démantelé à l'aéroport d'Orly (entre 150 et 300 euros pièce), annonçait France Info (avec l'AFP) le 6 novembre. Pas entendu parler de fausse attestation pour convocation judiciaire ou administrative et pour se rendre dans un service public, en revanche...

Pour mes milliers de lecteurs qui possèdent un smartphone de marque Apple ET qui avaient chargé l'application StopCovid: toutes mes condoléances... TousAntiCovid aurait davantage de succès? Cette "mise à jour" qui a enterré StopCovid m'inspire la réflexion suivante. Les NTIC, c'est vachement bien (si, si...), tant que ça reste à sa juste place (je ne dirais pas "pour mieux vous servir", vu que pour moi cette locution est connotée assez négativement - elle annonce plutôt des embêtements qu'autre chose!). Mais le coup de vice (ou le tour de vis), c'est quand ça prétend devenir obligatoire. C'est pour quand, la loi imposant la possession d'un smartphone? Ou la puce RFID dans le cerveau? Et "en même temps" (marque déposée), je dis ça en râlant, pour faire réfléchir, plutôt que pour lancer une fausse rumeur...

On a régulièrement entendu parler des libraires. Mais le monde du livre, c'est toute une chaîne... Les Maisons d'édition se sont pris un "aller-et-retour" dans la figure. Le premier confinement les avait sonnées mais elles avaient éventuellement décalé leur planning de publication en l'absence de débouchés, d'activité des imprimeries, etc. Et là, d'un coup de revers de main (retour du confinement, deuxième!), elles ont dû prendre leurs dispositions alors que les ventes de fin d'années représentent une bonne part de ventes? Pas évident...

Infos contradictoires d'une semaine sur l'autre... D'abord, il semble que quand on a été touché par la Covid19, on puisse en conserver des séquelles aux poumons à long terme (risque de fibrome)? Et quand on fait partie des millions de personnes touchées par la fumée du tabac (activement ou passivement), est-ce que c'est encore plus grave, Docteur? Ah, on me souffle dans l'oreillette que les fumeurs seraient moins atteints par le virus. Alors, qu'est-ce qu'on attend pour prescrire le paquet à fumer sur ordonnance, bon sang?
Et non, d'un autre côté, finalement, ceux qui y auraient cru, je ne sais pas ce qu'ils auraient fumé...

Entendu parler d'un pays qui avait multiplié par douze ses capacités en lits équipés de respirateurs. Ça aurait été pas mal, pour nous, de passer de 6000 à 72 000... Bon OK, je suppose que c'est plus compliqué que de passer de 37 à 500 (en Amérique du Sud)! 

Désormais, le sujet du mois, ce ne sera plus que la saga des vaccins, et plus du tout le manque de moyens à l'hôpital... Qu'est-ce que vous pariez?

Pour finir, dites-moi: vous, au vu de la situation actuelle et des perspectives pour 2021, quels sont vos pronostics sur la date où les 67 063 morts (soit 0,1% de la population totale France au 01/01/2020 selon l'INSEE), liées à la Covid-19, seront atteints chez nous?

Pas très inspiré pour rigoler, ce mois-ci...
A suivre l'an prochain!

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 1 novembre 2020

Le confinement est isolant... - N°7

...Comme auraient dit à peu près les Anglais (d'après un titre du Times, en temps incertain, je crois... - "Le continent est isolé"). 
Bon, nous aussi, on en reprend, nous a-t-on signifié, pour au moins quatre semaines de confinement à cause de cette fichue Covid-19.

Ça y est, papa Macron a parlé. Vous savez ce qu'est l'acceptabilité sociale, les enfants? C'est quand il y a de grosses probabilités que les joyeusetés durent plutôt 8 voire 12 semaines, mais qu'on préfère nous les distiller par paquets de 4...

== Du coup, je (ta d loi du cine, squatter" chez dasola) dois mettre au frigo un certain nombre de mes p'tites notes prises ces dernières semaines... pour une prochaine fois, et ré-orienter le présent billet! ==

On parle bien de 2ème confinement (et non de second!). On parie qu'on (les survivants...) s'en prendra un troisième au printemps...? A peine le temps d'avaler 2-3 goulées d'air avant d'être replongés sous l'eau.

Ai soupiré devant le privilège dont avait bénéficié ce touriste japonais, qui s'est vu ouvrir pour lui tout seul l'accès au Machu Picchu! Loin de la foule envahissante, mon rêve...

Quelques restes de l'époque où l'on pouvait se déplacer librement (masqués bien sûr).
Entendu dans le train, avec le message informant du passage de la "voiture de restauration": « il est possible de payer par ticket restaurant, espèces ou carte bleue ("merci de privilégier le paiement par carte sans contact"); après votre dégustation, dans le respect des gestes barrières (1), nous vous invitons à remettre votre masque ». Bon OK, il a quel goût, le virus? Surtout, n'oubliez pas de bien le mâcher et de boire un bon coca-cola par-dessus (vendu à part) entre chaque bouchée, ça vous aidera à digérer?

Glané au centre de don du sang où j'avais été accomplir mon petit devoir, en réponse à ma demande: "on remettra le Livre d'Or en circulation seulement quand Coco ne rôdera plus dans le secteur...!".

Grincé (par moi) après le couvre-feu et avant le reconf': la science médicale vient d'accomplir un gros progrès; on sait désormais que cet animal de virus chasse de nuit. Merci Président Macron!

Tout le monde a bien noté l'avertissement avec ses trémolos? Si on n'avait rien fait (pas reconfiné), on aurait pu aller vers les 400 000 morts. C'est sûr qu'aujourd'hui, les 100 000 dont on nous avait menacés en début d'année nous auraient moins impressionnés...

Toujours les mêmes populations qui sont les plus à risque. Les gros, les joufflus, les obèses... savent ce qu'il leur reste à faire pour quitter leur dangereux statut (comme le chantait à peu près Brassens).

Ça me fait penser: il y a une charade qu'on m'a racontée, je ne l'ai pas bien comprise, elle ne commence pas comme d'habitude. Ça dit: "mon dernier est une marque de bière."...

Et tiens, encore une question dont je ne trouve guère la réponse dans la presse... En homéopathie, pour soigner LE virus, c'est quelle dilution?

Bon, les stocks de masques, c'est OK... Et les gants? Quelqu'un a pensé aux gants? Ah, on est vraiment doués, dans ce pays...

En plus du masque avec une paille, j'attends le masque-tandem ou biplace (pour mêler nos haleines sans les mélanger avec d'autres...)...

Attendue aussi avec impatience, la fin de la buée sur les lunettes. Qui veut payer pour voir?

Hop, une quinzaine de considérations, ça va suffire, j'ai pas trop le coeur à aller plus loin...

A suivre encore le mois prochain!

(1) et non "gestes barrière" comme je l'avais écrit dans un premier temps. L'Académie s'est épanchée sur la question...

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 1 octobre 2020

Covid-19 2.0 (elle revient, et elle serait plus méchante?) - N°6

[Je reprends mes "à faire" que je (ta d loi du cine, "squatter" chez dasola) n'avais cessé de noter avec tous mes soins ces dernières semaines]

C'est affreux, le virus est méchamment de retour. Bon, bah il va falloir reconstituer les stocks de PQ et de pâtes...

Rentrée scolaire il y a un mois: en théorie, un gamin malade à l'école, on ferme sa classe. Trois gamins malades dans l'école, on ferme l'école? J'imaginais déjà le trafic de plans foireux entre gamins...
Par contre, j'ai entendu dire, en septembre, que ces fermetures, certains Directeurs d'établissement étaient un peu dans l'attente d'instructions claires du Rectorat pour les officialiser... Cette Rentrée ne tarderait-elle pas à sortir par la petite porte?

Ça commence à devenir gavant, cette interdiction de réunions à plus de 10 personnes! Soyons justes, aujourd'hui, on n'en est pas encore au moment où, dans un appartement privé, on sonnera à la porte: "Bonjour, c'est la police de sûreté de l'Etat. Vos voisins nous ont informés que plus de dix personnes étaient entrées chez vous. En raisons des risques inconsidérés que vous avez pris, nous devons vous emmener dans un lieu de quartorzaine. Préparez le minimum d'affaires nécessaires". ...Mais demain?

Ces masques sont des BAILLONS!

Le dimanche, dans le Journal du même nom, lire Anne Roumanoff m'est un régal. Il va falloir que j'arrête de le faire, si je veux garder l'illusion de rédiger une oeuvre originale... Allez, je vous cite un extrait de sa dernière rubrique "Rouge vif" (JDD du 27/09/2020, p.42): "Pessimiste: la dernière fois qu'ils ont fermé les bars à Paris à 22 heures, quinze jours après on était confinés. Je dis ça je dis rien". 

Vous avez lu cette histoire sur ces contrôleurs de la SNCF qui ont continué à travailler alors qu'ils se savaient positifs au Covid-19, pour ne pas perdre une fraction de leur salaire (selon la presse)? Le coronid sur rail, encore un nouveau concept... (plus vertueux que ceux à roues?)

Et sinon, c'est fou la quantité de personnel d'accueil qui vous répond, quand on s'inquiète parce qu'ils/elles toussent derrière leur paroi vitrée: "j'ai de l'asthme!"... (ont besoin de bosser, aussi?)

Selon une étude aux E-U, le virus mute et serait plus contagieux (mais pas forcément plus mortel) [une histoire de pointe G...]. Et si un vaccin était créé, il pourrait le contourner, il faudrait donc se faire revacciner chaque année? Tout bénéf' pour l'industrie des vaccins, ça... Mais tintin pour l'immunité collective, alors? On ne sait pas...

Ai rigolé en lisant un témoignage d'un "centre de test mobile": "Ça n'est plus possible. La semaine dernière, la moitié des gens venaient sans ordonnance. Une femme est même venue se faire tester 3 fois!". Là, ça tourne au compulsif. Très pulsif, même.

On va devoir apprendre à draguer "à l'aveugle", face à un visage masqué (qui pleure ou qui rit?): "t'as de beaux yeux, tu sais?".
Retour aux fondamentaux (j'ai pas dit fondamentalistes!).

Ai eu du mal à comprendre comment c'est censé fonctionner, les bisous labiaux, dans la rue, entre personnes consentantes, avec le Masque. Bien la peine que les moeurs se soient libéralisées depuis le début des années 1960, tiens. Ou alors, si l'hôtel n'est plus obligatoire, il faut toujours aller consommer dans un café?

Ah si, ça y est, je les ai vus, dans la rue, mes premiers gamins (enfin... Lycéens ou étudiants!) qui se fricassaient le museau masque contre masque!

Enfin, l'info est lâchée: oui, il est possible de laver les masques jetables sans en diminuer significativement l'efficacité (c'est entre autres Top santé qui le répercute, alors...). Le bon sens triomphe!
== [j'avais plein d'autres choses à dire sur ces masques jetables - j'y reviendrai dans une prochaine chronique!].
A un moment, je me demandais par exemple si, pour éliminer la charge virale du masque jetable, il vaudrait mieux passer par un lavage à 95 degrés, par autoclave, ou par irradiation... ==

Après, si on est vraiment parano, on peut penser que, pendant que nous laverons consciencieusement nos "masques jetables" (nous devrions être 80% à le faire, selon M. Perruchot?), l'oligarchie, elle, recourra à d'autres méthodes, de type scaphandre autonome, pour respirer de l'air purifié?

Voir une piste évoquée jadis par Charb:

Charb_compteur_a_air (dessin déjà cité ici, tel que publié en 1996 dans l'album Je suis très tolérant)

P1120093 Version différente, publiée en couverture de Charlie Hebdo N°123 du 02/11/1994 (source: Charlie Hebdo, les 1000 Unes, 1992/2011, 4e éd., février 2015, p.47). Remarquez la crête rabattue du quidam de droite dont la bride s'est allongée... mais j'exagère mon exégèse!

Il y en a qui ne savent plus quoi inventer pour faire parler d'eux... Patrick Chaize, sénateur LR de l’Ain, a déclaré le 17/09/2020 au micro de France info: "si [l'application StopCovid] a une utilité, il faut la rendre obligatoire". Mais ça va pas, non?!? Et l'application StopConneries, c'est quand qu'elle sera obligatoire? Y a un marché, coco...

Evolution des moeurs: jadis, un gamin qui débitait des insanités, on pouvait lui laver la bouche au savon noir (hello, Joe Dalton...). Aujourd'hui, faudrait-il faire prendre un bain de bouche avec du gel hydroalcoolique?

Vu à un feu rouge un trio de fl policiers en vélo arrêtés en file indienne. Le premier parfaitement masqué, le deuxième les narines à l'air, et le 3ème le masque sous le menton. Ca m'a fait rire (derrière mon propre masque), mais je n'ai pas pris de photo...

- Bonjour M'sieurs-dames, c'est pour un sondage: pourquoi donc portez-vous, dehors, un masque sur le visage? "- Bah c'est pour pas attraper... une prune de 135 euros!" ... peur des prunes... prunes... pour des prunes... prunes... prunes... Efficacité pédagogique garantie!

55 millions de masques seront distribués gratuitement pour les plus précaires, nous disait-on fin août. Fort bien. De quoi parle-t-on, plus précisément? S'agit-il de masques lavables (10 ou 20 fois), ou jetables (à usage unique - à l'époque)? Quelle dotation individuelle est prévue? Pour quelle durée? Qu'est-ce qu'un "précaire"? En compte-t-on 550 000? Ou 1,1 million (pour rester dans des "chiffres ronds")? Les seuls bénéficiaires du RSA doivent représenter 2 ou 3 millions de personnes, et ce, sans doute, sans compter les jeunes de plus de 11 ans pas encore en âge d'être "au RSA" en personne. Bref, en terme d'affichage, c'est bien beau, mais tout est relatif...

La communication gouvernementale brasse sûrement beaucoup d'air. Ensuite, dans quelle mesure ce brassage combat ou non le virus, ... qui suis-je pour le savoir? Je ne suis en tout cas pas "en responsabilité" (ouf!). 

Il paraît que notre application nationale, StopCovid, est incompatible avec la plateforme commune mise en place par 17 pays européens. Cocorico! Merci, Cédric O (tousse, tousse...).
[le nom de domaine stopcovid19 était déjà pris par des petits malins?]

Mon rêve personnel par rapport à ce foutu virus: l'attraper, le savoir tout de suite et pouvoir me claquemurer le temps nécessaire sans contact risquant de contaminer autrui. Etre malade s'il le faut, mais pas plus que de par les gros rhumes que j'attrape plusieurs fois dans l'année depuis un demi-siècle (l'odorat, on peut s'en passer - tant que c'est temporaire). Ne conserver aucune séquelle bien entendu, mais par contre toute l'immunité nécessaire pour ne pas le ré-attraper. Et le tout, sans avoir eu besoin de m'inoculer quelque vacccin que ce soit ni même de médicaments pour soigner mes petits symptômes (juste le temps nécessaire pour que cela passe). Un pur rêve, hein, je vous le disais bien...

Bon, j'arrête là pour ce mois-ci.

Si mes propres petits délires amateurs vous font déjà rire, allez donc encore découvrir ceux d'un écrivain et journaliste professionnel: Patrick Besson dans Le Point N°2506 du 3 septembre 2020...

A la prochaine!

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 1 septembre 2020

SARS-CoV-2 le retour, billet de mauvaises rumeurs - N°5

Extrait du Figaro du 14 août 2020: "Le Temps des tempêtes, le livre de Nicolas Sarkozy, est le best-seller de l'été. À ce jour, autour de 215.000 exemplaires ont déjà été vendus. Loin devant Joël Dicker et Guillaume Musso". Ca va devenir viral? .

...Vous ne vous attendiez pas à ça de ma part, hein? Je (ta d loi ducine, "squatter" chez dasola) n'ai encore pas résisté à jouer avec les mots (même si c'est de mauvais goût). Pour le bouquin, je vous rassure, ce n'est pas ma priorité d'achat. [si je le trouve à 20 centimes dans une solderie, peut-être que je finirai par le lire, dans quelques années...] ;-)

Bref, finalement, la pause depuis mon billet du 1er juillet (le 4ème de cette série) n'aura duré que le temps d'une chronique, à peine le temps de changer le principal ministre...

Ici ou là, mettre ou ne pas mettre (le masque)? C'est comme un jeu: "Jean a dit (trop dit, même)!"

Ca y est, "Masque obligatoire dans tout Paris depuis vendredi 28 août 2020 à 08h00" (comme disait à peu près Malraux). C'est pas une blague. Vraiment, on ne connaissait pas notre bonheur, l'an dernier, quand on n'aurait jamais imaginer une seconde devoir se museler ainsi...

J'entendais dire "les gens ont peur, il paraît, d'aller au cinéma ou à la piscine (lieux déserts). Et à côté de ça, on voit les gens porter le masque sous le menton, ou boire en terrasse sans aucun masque...". Je vais vous dire un secret: c'est pas les mêmes gens!

Scène de rêve:
-"Hep monsieur! Vous êtes dans une zone masque obligatoire, ici. Mettez votre masque!"

-"Oui monseur l'agent, excusez-moi, où avais-je la tête! Je vais juste aller à la terrasse du café là-bas, payer une consommation et lire mon journal, et comme ça je serai en règle...".

Ou alors, se mettre au brûle-gueule? ("vous voyez bien que je fume!")

Les joggers sont dispensés de masques? Je suppose qu'ils courent plus vite que le virus...

A côté d'une personne qui tousse ou éternue, question intéressée: "vous dormez avec quoi?" "- Avec une goutte de covid-19".

(rêveur) Quand je pense à tout ce que les Guignols de l'Info de la grande époque auraient pu nous faire avec cette Covid-19... 

On s'ébouillante à trop être vissés sur l'actualité... Incompréhensible: finalement, est-ce que la létalité a diminué, ou pas? Les anticorps disparaîtraient en quelques semaines chez certaines personnes. Dans ce cas, l'immunité collective serait inatteignable? Mais le rhume nous doterait d'une immunité? En fait, personne n'en sait encore trop rien. Essayez de faire une recherche sur "molécule c5b", pour voir...

Il paraît que cette fois-ci, le cas existerait: une même personne aurait été deux fois infectée successivement par la Covid-19 (avec, certes, deux souches différentes, l'une plutôt européenne et l'autre plutôt américaine). Grosse inquiétude dans les milieux autorisés sur la fameuse (fumeuse?) "immunité"...

Je comprends pas... A Paris, on voit vendus en Grande surface des masques JETABLES pour 29,90 euros les 50. Pour 10 centimes d'euros de plus, il est possible de trouver 6 (six) masques LAVABLES, qui peuvent donc assurer une "autonomie théorique" de 24 heures (en les changeant toutes les 4 heures de port) ou en tout cas d'une journée, même si, je pense, on les range (pour en utiliser un autre, "vierge"), après chaque usage un peu prolongé. Lavés 10 fois, ceux-ci peuvent donc servir pour 60 usages, ou 120 usages si lavés 20 fois, contre les 50 des "jetables"... J'avais déjà naguère rédigé un petit article sur lavable vs jetable. La prochaine fois, je vous parlerai des mouchoirs (pour essuyer vos larmes de rage, bien sûr)

Ca canonne sec, côté communiqués de presse... Le 22/07/2020, Le Parisien comme Le Canard Enchaîné citaient une étude de prix de revient mensuel pour une famille de 4 personnes avec 2 enfants de 96 euros en lavable et 228 euros en jetable... (calculés par des associations de consommateurs?)

Et hop, un mot magique: le recyclage des masques jetables. Une start-up de Châtellerault s'en occupe... D'abord, éliminer la "charge virale" qu'ils pourraient contenir (vous suivez?). Puis, extraire le plastique qu'ils contiennent (vous suivez toujours?). Enfin, valoriser tout ca... (cocorico!). Hé oui, ces centaines de masques "chirurgicaux" jetables qu'on se gargarise de posséder en stock sont bourrés de plastique. En voilà, une ressource durable pour un développement qui ne le sera pas moins (Hein?). Notez que je ne dis pas cela CONTRE cette start-up. Ma réflexion embrasse les choses d'un peu plus loin...

Ca y est aussi, les masques transparents arrivent! [Pour les sourds et malentendants]. Mais moi, j'attends toujours ceux avec une paille au milieu... (et, bien sûr, un capuchon au bout). Ah, si j'étais un vrai businessman... C'est vrai, quoi, il y a un marché, je pense, pour boire en soirée entre jeunes. Et là-dessus, ils font quoi, nos start-upeurs français? 

Ou le masque avec fume-cigarette intégré...

Il paraît (bis) que le gouvernement vient de décider la gratuité des masques, désormais fournis à tous et à chacun en suffisance. Cela veut dire qu'il est interdit de les acheter, et du coup de les vendre. Ah non, désolé, faque niouveuseu, le gouvernement ne vient pas (etc.). Je me suis embrouillé les pinceaux avec mon billet prévu pour le premier avril!

Selon Paris-Match (24/07/2020), une start-up israélienne aurait développé un test capable de détecter le Covid-19 en 30 secondes? [avec un taux de 85% de réussite; et en testant la présence du virus lui-même, et non des anticorps]. Pas l'impression d'en avoir beaucoup réentendu parler depuis...

J'ai vu passer un sondage cet été: "un Français sur trois refuserait le vaccin". On est vraiment aussi peu nombreux que ça?

Disposera-t-on un jour d'un sauf-conduit attestant: "J'ai eu la Covid-19, j'en suis guéri et désormais immunisé, et bien entendu absolument plus contagieux"? Discrimination positive, quoi. Mais je m'égare. 

== Bien entendu, j'en conserve sous le coude comme sous le pied pour les mois prochains... ==

Posté par ta d loi du cine à 01:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 22 août 2020

Petit traité d'écologie sauvage / La cosmologie du futur / Mythopoïèse - Alessandro Pignocchi

[Ta d loi du cine: je peux publier un billet? C'est sur des bouquins super.

Dasola: ah ben t'es gonflé! J'ai rédigé le mien, de billet, il est prêt à paraître. Tu ne m'as jamais parlé du tien!

Ta...: nan, mais comme tu avais dit que tu voulais faire une pause...

Da...: oui, ben j'ai le droit de changer d'avis. Tu ne changes jamais d'avis, toi?

Ta...: LAISSE-MOI PUBLIER MON BILLET AUJOURD'HUI!!! (ou sinon je picore)

Da...: ne crie pas. J'aime pas quand tu cries. OK, je reprogramme le mien pour dans 3 jours.]

****************

Le premier des livres que je (ta d loi du cine, squatter chez dasola - non mais sans blague) vous présente -donc- aujourd'hui m'a été prêté il y a des semaines (en plein confinement - chut, faut pas le dire!) et je l'avais enfoui dans ma PAL (à titre de quarantaine, bien sûr). Une fois lu ce tome trois, j'ai réclamé les deux précédents.

Couv_3tomes

Il s'agit d'une série de bande dessinée (chez Steinkis, 3 tomes parus, pour le moment) titrée Petit traité d'écologie sauvage, d'Alessandro Pignocchi. Le premier tome est sorti en mars 2017, le deuxième (La cosmologie du futur) en mai 2018 et le troisième (Mythopoïèse) en janvier 2020 (avant le confinement, donc). Je l'ai donc abordée par la fin, mais bon... Sous une couverture très esthétique, j'y ai trouvé une jolie oeuvre d'art, onirique et engagée, "création consciente d'un mythe ou d'une mythologie personnelle dans une œuvre littéraire" (rencontre du troisième titre). Dans ses oeuvres, l'auteur met en avant une philosophie de compréhension du monde qui implique de considérer l'autre comme sujet et non comme objet (et ceci, que l'autre soit humain ou bien non-humain). En voici le postulat introductif (d'où découle tout le reste...).

Postulat-introductif Il est question, entre autres, d'anthropologie symétrique (dans ce dessin, p.7 du T.1, à droite de notre ancien Président, on découvre Wajari Tsamarin, chercheur jivaro, qui trouve pas mal de choses étranges, étranges - vous avez dit bizarre? - dans notre douce France). Au fil des pages, on aperçoit différents fils conducteurs qui s'entrelacent: le journal TV avec ses invités éventuels, les politiciens à la tribune ou en privé (ou en déplacement extérieur), l'ethnologue jivaro, parfois reçu par les politiciens, parfois sur le terrain (d'observation), ou éventuellement de passage de retour "chez lui"... sans oublier, non pas les ratons laveurs, mais les mésanges punks, les pinsons, et autres colibris chatoyants - des oiseaux souvent plus déjantés les uns que les autres (métempsychose et autres réincarnation, voire absorption parfois plus violente). Dans cette drôle de bande dessinée, l'ironie provient du décalage entre les dessins tellement jolis (mais répétitifs) et le discours incendiaire des bulles. L'auteur en appelle à l'humour et à l'absurde pour évoquer des questions tout à fait vitales. Et hop, quelques citations pour éclairer mes propos!

4edecouv-T1 La "4ème de couv" du 1er tome, avec ce qu'il faut de provocation, pour commencer...

Proteger-l-Europe_utilite (p.15, T.1) dans une séquence titrée "Respect des valeurs" qui court sur 4 pages, les textes de la page précédente contextualisaient: plainte des Jivaros contre la Commission Européenne qui propose la protection d'une zone située en Amazonie... au motif qu'une rainette locale pourrait inspirer un nouveau traitement contre le cancer.

Peut-on considérer que les références personnalisées commencent à dater un peu? Je vous épargne la séquence avec Valls piquant sa crise parce qu'il n'arrive pas à démissionner pour pouvoir partir en Amérique du Sud se consacrer aux dizaines d'espèces de rainettes locales (et vous laisse découvrir comment elle finit).

De son côté, Angela M, ayant pêché un magnifique esturgeon devant chez elle, cherche à l'insérer dans la mondialisation du troc... Merkel-troque-esturgeon (p.40, T.1)

Et n'oublions pas nos interludes jivaros! Des_vaches Dans la séquence titrée "Bretagne", le même dessin est répété 18 fois à l'identique sauf les bulles (9 pages numérotées 68 à 76 - ici la p.74, toujours dans le T.1).

Pas-les-grebes-que-vous-croyez p.119 (T.1): ça, ce sont des chefs d'Etat qui mettent en oeuvre le sain(t) adage "faites l'amour, pas la guerre" (mais je vous laisse, cette fois encore, découvrir comment ils en sont arrivés là - et je ne sais même pas s'ils sont tous d'accord...).

Maintenant, plantons un peu le décor du tome 2 (p.3) Tome-2 ou encore  Mesanges-punks (p.43, T.2).

Hachon-Melenmon_debat-anthropophagie-rituelle (p.26, T.2) Mélenchon / Hamon, candidats à reculon pour la Présidence de notre Ve, le sujet étant "comment introduire une forme d'anthropophagie rituelle dans la culture occidentale"...  Le débat "tel-avisé" court sur 12 pages. Et je ne sais pas si la coquille "creuser une marre" (on en a?) est volontaire ou non. Mais nous sommes bien dans un "monde à l'envers", avec des politiciens qui ne veulent surtout pas être élus et que la corvée du pouvoir insupporte (d'avance comme ensuite)... Quant à l'anthropophagie, c'est un questionnement récurrent, à la bonne franquette, pour honorer les copains et consolider leur place dans l'univers (si j'ai bien compris...).

Anthropologie-au-comptoir (p.36, T.2) Voici en pleine action notre anthropologue jivaro venu écarquiller son oeil perçant en France (plus particulièrement sur Bois-le-Roi (77590), son Café de la Gare, son marché, son lac et ses pêcheurs...).

Dans cette grande oeuvre, on invite aussi Proust (je connais des blogueuses à qui ça va plaire, tiens).

p.100 (avant)... Proust-avant ... Proust-sauvage ... et après (p.105). L'expression "La métamorphose" n'est pas évoquée. Et encore, je vous ai épargné les scarifications. 

J'en profite pour insister sur le fait que le procédé du "comique de répétition" consiste à metre plusieurs fois le même dessin (avec ou sans changement au niveau d'un détail), avec des textes ("bulles") qui font avancer l'histoire (comme déjà signalé précédemment). Alessandro P. n'est certes pas le premier auteur à le faire, mais avouons que ses aquarelles sont particulièrement agréables à regarder. Pour bien suivre, il ne faut pas rater une virgule.

Un-blanc-dans-le-texte p.56-57 du T.3. Le "blanc" (en haut, à droite) est fort bien amené. Manu en direct à la télé, c'est carrément digne du Rogntudjuuu de Franquin! (ou comme réfugié campant dans une "réserve" en banlieue parisienne avec Donald et Angela, un peu plus loin...). Heureusement que le délit d'offense au chef de l'Etat a été aboli en 2013 (merci François - mais il n'y a pas de quoi, c'est normal)!

Le troisième tome (j'y arrive donc) est peut-être (?) encore plus "politisé" que les deux premiers, et contient moult allusions à la ZAD de Notre-Dame des Landes (peut-être quelque peu fantasmée). Il semble se dérouler après 2022... (sage précaution... ou pas?).

Toujours nos charmants oiseaux... de plus en plus contestataires? En pleine page (14-15, T.3 - toutes n'étaient pas mésanges?). Mesanges-contestataires  Quantitativement, les zadistes souvent évoqués ne pèsent pas bien lourd chez nous, mais ces epsilon pourraient-il se mettre en tête de modifier l'alpha et l'oméga du meilleur des mondes possibles?

On trouve aussi en fin des premiers volumes quelques pages de rédactionnel à l'apparence fort sérieuse sur la philosophie jivaro. Je n'ai pas été vérifier en quelle année l'anthropologue Philippe Descola, né en 1949, a pu les écrire.

En trois volumes cohérents, le dessinateur-scénariste a donc élaboré un univers où chaque détail compte, il faut tout bien lire afin de ne pas perdre le fil (les textes sont souvent bien plus subversifs que les beaux dessins inexorablement répétés). On se retrouve dans un enchevêtrement de saynettes dans une France (et un univers) alternatifs. Ma position personnelle serait de tout savourer sans me casser la tête à tenter de comprendre ce monde. Après, si d'autres veulent aller plus loin, je ne les empêche pas, hein... Pour ce qui me concerne, je ne saurais trop dire à quel 36 000e degré il faut en prendre l'humour! Un joyeux canular? J'ai cru y détecter diverses touches de dérision pince-sans-rire, comme la phrase sur l'ordinateur portable (p.115 du T.3), lorsque s'instaure une relation de sujet à sujet, "alors que celui-ci semble chercher à nous nuire et que nous nous demandons comment nous venger de lui"...

Je vous recommande encore la découverte de cette série dessinée, et vous laisse décider ensuite s'il s'agit d'un canular artistico-scientifique, d'une proposition de nouvelle philosophie, ou bien si tout est dans tout (et inversement). Comme je l'ai dit plus haut, j'avais donc pour ma part abordé cette trilogie (?) par le troisième tome. Et après les avoir parcourus tous les trois, je me demande même si en fait ils ne sont pas (re)liés à deux autres titres publiés du même auteur... Si vous avez eu le courage de lire ce billet jusqu'au bout, je vais maintenant vous informer que vous pouvez trouver plein d'autres beaux dessins sur le blog Puntish du même auteur. Comme disaient les ados, "c'est trop délire!" (je sais plus comment ils disent désormais, hein: j'ai perdu le fil...).

Enfin, pour mettre en parallèle un autre mythe animalier, ça m'a un peu fait penser à trois planches d'un album de la série Donjon (Joann Sfarr & Lewis Trondheim) titré Le roi de la bagarre, qui évoque deux peuples habitant respectivement Odilon (des bergers) et Koubine (des chasseurs dans une ile). Ca se termine abruptement - et plutôt mal.

***

Edit du 17/10/2020: merci à Keisha qui m'a gentiment crédité de la découverte dans son propre billet!

Posté par ta d loi du cine à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,