Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Dasola
Le blog de Dasola
Archives
Derniers commentaires
Challenges terminés

Pour les challenges de l'année en cours, 
voir colonne de droite

22 septembre 2018

Les Frères Sisters - Jacques Audiard

Etant une grande admiratrice des films de Jacques Audiard (jusqu'à Le Prophète, car De Rouille et d'os et Dheepan m'avaient moins emballée), j'ai été impatiente de voir le nouveau film du réalisateur. Les Frères Sisters m'a plu même si l'histoire ne m'a pas trop parlé. Le scénario des Frères Sisters est adapté d'un roman, paru en 2012, du canadien Patrick de Witt (présent au Festival America à Vincennes cette année). Pour résumer, il s'agit d'un western qui commence par des coups de feu tirés dans la nuit. Le film débute par une très belle séquence, dans l'obscurité. On entend des voix d'hommes, celles d'Eli (John C. Reilly) et Charlie (Joaquin Phoenix) Sisters qui cernent une maison. Dans une grange à côté, un feu se déclare et un cheval en flammes galope en hennissant. La grange s'embrase avec d'autres chevaux à l'intérieur. Eli et Charlie Sisters sont des tueurs à gages payés par un certain Commodore. Leur prochaine mission est d'éliminer Warm (Riz Ahmed), un chercheur d'or qui a trouvé une formule permettant de trouver plus vite des pépites. En effet, nous sommes en 1851, en pleine fièvre aurifère. L'histoire, qui commence dans l'Etat d'Orégon, se déplace en Californie. Warm est d'abord repéré par Morris (Jake Gyllenhaal), en cheville avec les frères. Morris est détective privé et tient un journal de bord. C'est un homme lettré qui cite Thoreau. Warm va s'en faire assez vite un allié. C'est un des rebondissements du récit. Pendant ce temps, les frères Sisters qui suivent leurs traces n'arrêtent pas de se chamailler, de discuter sur leur avenir éventuel. Charlie, le cadet, est le plus dissipé, mais c'est lui le chef. Eli, le grand frère, est plus posé mais très doué dans le maniement des armes. Arrivés en Californie, ils découvrent les commodités comme l'eau courante et les toilettes. Le film est émaillé comme cela de scènes étonnantes comme celle où Eli dormant à la belle étoile avale une araignée du genre mygale qui s'est introduit dans sa bouche, ou quand Eli, toujours lui, apprend à se brosser les dents. Il faut noter que les femmes sont éphémères mais marquantes: une prostituée, une patronne de saloon transgenre, et dans la séquence finale, la mère des deux frères. C'est un western intimiste qui alterne douceur et grande violence. Les quatre acteurs principaux sont remarquables et l'image est belle. A vous de voir maintenant.

Lire le billet élogieux de Pascale.

Commentaires
M
A voir pour le casting, la photographie et quelques séquences plutôt inattendues dans un western.
Répondre
M
J'ai un peu peur avec ce film. Au vue de la bande annonce du moins, je pense qu'avec moi ca sera soit ça passe soit ça casse. Maintenant, mon cycle western est encore en cours et bien que je n'en soit (encore ?) qu'aux années 60, je pourrais très bien l'intégrer dedans ^^
Répondre
P
On en parle beaucoup, il me semble...
Répondre
T
J'ai beaucoup aimé ce western, j'ai beaucoup aimé la fin et les touches d'humour. John C Reilly et Joaquin Phoenix m'ont marqué plus que les autres.
Répondre
P
Adhésion difficile à ce western pourtant de qualité mais pas exempt de défauts. Le principal à mes yeux est cette fin presqu'irréelle, à la nostalgie quasiment fantasmée.<br /> <br /> Retenons avant tout les belles idées, comme cette évocation de l'expérience fourieriste menée aux environs de Dallas au mitan du XIXeme siècle.
Répondre
A
Niveau casting et réalisation, je n'ai aucun doute que le film soit beau mais comme à toi, je pense que l'histoire ne me parlera pas, je n'ai pas vraiment envie de le voir !
Répondre
L
les commentaires sont comme ton billet très partagés, comme je vais cette semaine au festival de Dinard je crois que je vais laisser passer ce film
Répondre
K
Vu samedi.<br /> <br /> Drôle de truc. Grande perplexité. Pas d'adhésion. <br /> <br /> Je me suis rapidement rendu compte qu'il pouvait arriver n'importe quoi aux protagonistes, je n'en avais pas grand chose à faire.<br /> <br /> Des moments bavards.Une fin chez "moman" qui frise le ridicule. <br /> <br /> Où diable a-t-il voulu en venir?
Répondre
K
Je suis très tentée par ce film et j'aime beaucoup Audiard ! J'espère que ce message s'affichera aujourd'hui parce qu'hier je n'y arrivais pas.
Répondre
M
Nous confirmons, l'image est belle - nous sommes encore en période de réflexion avant d'en faire un post...<br /> <br /> Bon dimanche
Répondre
G
A tenter
Répondre
V
Je n'avais même pas vu que c'était un film d'Audiard. J'ai beaucoup aimé un prophète mais celui-ci ne me tente pas, probablement parce que le roman déjà ne me tentait pas.
Répondre
C
Là, c'est un film que je veux voir ! Il a l'air vraiment réussi !
Répondre
A
J'ai hâte de voir ce film parce que Audiard + sa belle brochette d'acteurs + un roman que j'ai vraiment beaucoup aimé, ça rend forcément curieux de son adaptation. J'ai d'ailleurs lu le roman exprès il y a quelques mois en vue de ce film !
Répondre
I
J'hésite aussi, je vais peut-être plutôt me procurer le roman, qui comporte une dimension absurde que n'a pas voulu exploiter Audiard dans son film (c'est lui qui le dit..)
Répondre
M
Je suis comme toi, j'ai bien aimé "sur mes lèves" mais pas trop un prophète... Pour le film, j'hésite encore ( c'est surtout que j'ai moins le temps)...
Répondre
K
Un roman qui a suscité l'enthousiasme sur les blogs (et que j'ai abandonné au bout de 100 pages)
Répondre
P
J'ai été embarquée. Toutes les ruptures de ton, les rebondissements, les acteurs prodigieux, toute cette humanité au milieu de cette violence... c'est magnifique.
Répondre
Le blog de Dasola
  • CINEMA, LIVRES, DVD, SPECTACLES, TV - BILLETS DE BONNE ET (parfois) MAUVAISE HUMEUR. Critiques et opinions sur films, livres et spectacles. [Secrétaire de rédaction et statistiques: "ta d loi du cine" (219 commentaires, du 17/01/07 au 21/06/24)].
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Newsletter
84 abonnés
Liens (en cours de mise à jour)

³** INDEX AUTEURS (LITTÉRATURE), FILMS & REALISATEURS (CINÉMA) **

*** CHALLENGES DE L'ANNEE EN COURS ***


** LE SITE DU STATISTICIEN **


*** LIENS ***
(BLOGUEURS COMMENTANT SOUVENT LE MIEN)

  • = Dix blogueuses et blogueurs ayant fait au moins 500 commentaires chez dasola se présentent =
  • On crée un lien lorsqu'un blogueur a commenté au moins cinq billets en venant à (au moins) deux dates différentes sur ce blog. 
  • Une adresse de mail (xxx@yyy.fr ou com...) [non publiée!] est exigée par Canalblog pour enregistrer votre commentaire. 
  • Vous ne voyez pas tout de suite apparaître votre commentaire, car je dois d'abord le valider (cela peut prendre quelques heures)
CINÉMA (22 blogs en activité)

DIVERS - CULTURE (56 blogs en activité)

LIVRES (69 blogs en activité)

QUELQUE TRISTESSE

QUELQUES BLOGS DÉSORMAIS EN PAUSE (À MON GRAND REGRET)

QUELQUES INFIDÈLES (NE ME RENDENT PLUS MES COMMENTAIRES...)

QUELQUES INTROUVABLES (BLOGS SUPPRIMÉS OU DISPARUS?)

SANS BLOG (COMMENTATEURS SUR LE MIEN)

STATISTIQUES, INFORMATIONS, RECORDS (DEPUIS LA CRÉATION DU BLOG)

  • * Blog créé le 09/01/2007, transféré sur Canalblog en juin 2007, migré à l'insu de son plein gré sur l'outil Overblog en février 2024 *
  • 2732 billets (au 19/06/24), dont tous ont eu au moins un commentaire
  • 33 453 commentaires (au 21/06/24 [+ 2 [anciennement 203] "égarés" lors de la migration"]) [dont 261 dasola] par au moins 1275 personnes, dont 114 (re)venues en 2024
  • 407 blogueurs [dont 154 actifs en 2024] m'ont fait au moins 5 et jusqu'à 1217 (au 12/06/2024) commentaires (voir ci-dessus)
  • Abonnés (être prévenu à chaque nouveau billet publié sur le blog): 84 au 19/06/2024 (via "Newsletter" ci-dessus)
  • Billet commenté par le plus de personnes: 77 commentaires par autant de commentateurs/trices (billet du 09/01/2014)
  • Billet comptant le plus de commentaires: 123, par 46 commentateurs/trices différent(e)s (billet du 10/06/2023)
  • Record de commentaires en 1 an de date à date par 1 même blogueur-euse: 146 par DocBird (du 15/07/22 au 14/07/23)
  • Record de commentaires en un mois: 355 en janvier 2014
  • Record de commentaires en une année civile (même blogueur-euse): 143 par Manou en 2023
  • Record de commentaires en une journée: 44 le 09/04/2009
  • Records de nouveaux commentateurs en un mois: 24 (dont 22 blogueurs) en mai 2008 et mars 2009
Pages