lundi 28 mai 2007

Affiche du Festival International du Film de Cannes 2007

Au moment de la clôture du Festival du Film, j'aimerais évoquer l'affiche que j'ai découverte récemment de cette manifestation. J'ai été un peu étonnée par la photo montage qui célèbre le 60ème anniversaire de ce Festival. Cela se veut guilleret avec les personnes sautillantes qui sont photographiées, festiv' comme on dit. Moi, je trouve cela un peu incongru. Je ne pense pas que Bruce Willis, que j'aime beaucoup au demeurant, soit représentatif du cinéma plutôt d'auteurs que défend le Festival International du Film de Cannes. J'ai dans mes souvenirs plusieurs affiches absolument magnifiques, dont celle illustrée par un dessin de Fédérico Fellini pour la 47ème édition de cette manifestation en 1994 (année du décès de ce grand maître du cinéma).

Posté par dasola à 08:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 25 mai 2007

Pourquoi ne pas aller voir un film

Dans les "grosses" sorties, après Spiderman 3, le troisième opus des Pirates des Caraïbes de Gore Verbinski (2007) est projeté dans un nombre pharaonique de salles. Il y a Johnny Depp. Il y a le "beau" Orlando Bloom pour les jeunes filles, Keira Knightley pour les garçons. Les films avec des pirates plaît à beaucoup de monde surtout aux jeunes. Moi, je ne suis plus si jeune et je n'ai pas d'enfant à emmener. J'ai vu le premier volet. C'était pas mal, mais un peu long. Inspiré d'une attraction de Disneyland, le scénario est assez inconsistant car adapté d'un concept. Je ne suis pas allée voir le deuxième opus qui était paraît-il pas mal et je n'irai certainement pas voir le troisième qui dure 2h45. Gagner de l'argent avec ce genre de film, c'est bien, mais l'art cinématographique qui est un art fragile n'en sort pas grandi. Comme ce troisième épisode va aussi bien marcher que les précédents, il n'y a pas de raison que cela s'arrête tout de suite, et c'est dommage. 

Posté par dasola à 08:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 18 mai 2007

Les bandes-annonces

Dans une salle, juste avant le film pour lequel nous sommes venus, nous avons droit à la publicité et aux bandes-annonces. Je passe sur la publicité qui est, la plupart du temps, sans intérêt et plutôt laide, et je me concentrerai sur les bandes-annonces. Je dois dire qu'elles m'ont souvent déterminée dans le choix de voir ou non un film. Mais je dois reconnaître que les bandes-annonces sont parfois ce qu'il y a de mieux dans un film. Tout les morceaux de bravoure y sont et il ne reste plus rien d'intéressant dans le film. Cela m'est souvent arrivé d'être très déçue par un film alors que la bande-annonce était alléchante. Plus ou moins longues, elles sont composées de bouts du film concerné. Pour les films à petit budget, les bandes-annonces sont utiles pour informer les spectateurs que tel long-métrage existe et va sortir. De temps en temps, il arrive que le réalisateur tourne lui-même la bande-annonce pour promouvoir le film. Par exemple, je me rappelle certaines des dernières oeuvres d'Alain Resnais avec une bande-annonce dans laquelle André Dussolier est le narrateur.

Posté par dasola à 19:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 10 mai 2007

Dates de sortie des films

Faisant suite à mon billet du 30 avril 2007 sur le festival de Cannes, je voudrais faire remarquer que peu de films sortent juste avant le festival. Pendant pratiquement un mois, la pénurie de long-métrages dignes de ce nom est notable. Pourtant tous les films de Cannes ne sortent pas systématiquement à la suite du Festival et même parfois jamais. L'autre "grand" moment, pendant lequel peu de films intéressants sont distribués, est l'été, c'est-à-dire du 15 juillet à fin août. Et pourtant, tout le monde ne part pas pendant ce laps de temps. Au contraire, ils sont souvent plus disponibles pour apprécier des films autres que les fonds de tiroirs que les distributeurs français imposent aux spectateurs. Je dois noter quand même que la situation s'est améliorée depuis quelques années.

Posté par dasola à 20:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 4 mai 2007

Livres audio (suite)

Suite à mon billet précédent, j'aimerais ajouter que les livres audio ont, à la différence de la France, une place prépondérante dans les pays anglo-saxons où l'on trouve de très belles librairies. Aux Etats-Unis, par exemple, les gens effectuent de longs trajets de leur domicile au travail et retour. Ils l'effectuent en voiture, la plupart du temps, dans des mégapoles comme Los Angeles. Pendant ces parcours, ils écoutent des livres sur CD. Des comédiens très connus aux Etats-Unis se sont reconvertis dans cette activité. Des romanciers comme John Grisham et Stephen King sont lus autant que les grands classiques. A quand cette initiative systématique en France ? 

Posté par dasola à 12:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 3 mai 2007

Livres audio

Lectrice fervente, je plains beaucoup les personnes malvoyantes, ou non voyantes qui ne peuvent pas lire, en particulier les derniers best-sellers ou les livres dont on parle. En effet, j'ai constaté que la tradition du livre enregistré est peu répandue en France et ne se développe pas ou peu. Quelques éditeurs comme Gallimard font des efforts, depuis quelques années, en gravant sur CD des oeuvres plus ou moins connues, référencées dans leur catalogue. Gallimard a pris le parti de faire lire les textes intégraux ou abrégés par des comédiens connus. La bonne idée serait que tous les grands éditeurs prennent la même initiative et que des oeuvres récentes soient publiées et enregistrées en même temps. Je me doute que cela représenterait malheureusement un investissement financier trop important pour les petites maisons d'édition. En revanche, pour le grand public, cette manière de découvrir oralement des textes écrits devrait être un moyen agréable de découvrir ou redécouvrir un écrivain et donnerait un nouveau goût pour lire. (suite et complément sur le même sujet)

Posté par dasola à 12:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 27 avril 2007

Livres empruntés ou livres achetés

Je trouve un plaisir infini à acheter des livres plutôt qu'à les emprunter en bibliothèque, encore faut-il avoir, et la place, et l'argent. Mais bon, quand on aime, on ne compte pas. Je préfère acheter les livres, soit parce que j'ai lu une bonne critique, soit parce que la quatrième de couverture m'inspire, etc. Mais dès les achats terminés, je ne les lis pas forcément tout de suite, tant s'en faut, et je les accumule. Puis, quelques mois après, tout à coup, je décide de lire tel ou tel ouvrage. Je n'ai pas de limite de temps pour le faire. En revanche, un livre emprunté, ce n'est pas la même chose. J'ai été inscrite à une bibliothèque municipale dans l'arrondissement de Paris où je vis. Je me rappelle que les dernières nouveautés (et c'est toujours le cas), il fallait les lire en une semaine chrono pour que chacun puisse en profiter, ce qui est tout à fait normal. Mais moi, j'ai du mal, c'est presque de la lecture forcée, alors que lire doit être un plaisir avant tout. Et puis, quand un livre me plaît, j'aime le garder. 

Posté par dasola à 11:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 19 avril 2007

Lectures imposées ou livres choisis

Pendant les années de collège et de lycée, en classe de français, on étudie des pièces de théâtre (Molière, Victor Hugo, Musset), de grands romans français classiques (Balzac, Flaubert, Zola), de la poésie (Baudelaire). Les explications de texte font partie des devoirs écrits accompagnés de dissertations. Ces lectures obligées ont une conséquence parfois malheureuse. En effet, certains élèves ont subi ces lectures comme des punitions et sont dégoûtés à tout jamais de la lecture. Moi, bonne lectrice qui aime les livres, j'ai été un peu dans le même cas de figure avec Madame Bovary de Flaubert et Le Rouge et le Noir de Stendhal. Je n'ai terminé ni l'un, ni l'autre car les histoires ne m'ont pas intéressé à cette époque-là. En revanche, je recommande à tous de lire ou relire ces classiques à l'âge adulte. Le plaisir est infini, on comprend souvent ce que l'on n'avait pas compris adolescent. On doit pouvoir choisir les livres que l'on veut lire. La lecture est un exercice intellectuel parfois difficile mais tellement enrichissant. Lisez quand et si vous pouvez, mais lisez en commençant par cet ouvrage très vite lu : Comme un roman de Daniel Pennac.

Posté par dasola à 10:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
lundi 16 avril 2007

Flash info : les vendeurs de tickets ont disparu, l'enquête est en cours

Un événement grave est survenu dans ma salle de cinéma longtemps favorite, UGC Les Halles pour ne pas la nommer : l'absence totale ou quasi-totale des vendeurs de tickets de cinéma. A la place, des bornes de retrait qui les ont remplacés. La victoire des machines est proche. Je trouve déplorable cet état de fait même si je suis pour la modernité. A qui va-t-on s'adresser quand on avait besoin d'un conseil sur un film ou toute autre demande. Et puis les bornes c'est bien joli mais au moment de grande affluence, si elles ne marchent pas, que peut-on faire ? Et quand elles marchent, les spectateurs doivent être "encartés" : carte d'abonnement, illimitée ou non, ou carte de crédit. Et moi, je connais au moins une personne qui va au cinéma et qui ne possède aucune carte. Se privera-t-elle de cinéma ? Le côté convivial me semble complètement mort. C'est la fin d'une époque ou alors cette mesure n'aura qu'un temps si les gens ne sont pas contents. Et le problème du chômage dans tout ça ? Les emplois de caissiers étaient pourvus par des jeunes, étudiants ou en recherche de premier emploi.

Posté par dasola à 10:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 12 avril 2007

Meilleurs films policiers - sondage

Pour changer, j'écris un billet où des commentateurs bienveillants et surtout intéressés par le sujet pourront me donner leur avis. 

Je me cantonne pour l'instant à la littérature et au cinéma américains qui sont des maîtres dans le genre. Les romans policiers sont une mine pour les scénaristes.  Parfois aussi, des scénarii originaux sont écrits directement pour le grand écran. 

Meilleures adaptations de romans policiers : Le silence des agneaux (1991) d'après Thomas Harris, L'Impasse (Carlito's way) (1993) de Brian de Palma, adapté de Edwin Torres, L.A. Confidential (1997) de Curtis Hanson, adaptation du roman de James Ellroy.
Meilleurs scénarii originaux : Body Heat (La Fièvre au corps) (1981) écrit et réalisé par Lawrence Kasdan, Usual suspects (1995) réalisé par Bryan Singer et écrit par Christopher McQuarrie, Heat (1995) écrit et réalisé par Michael Mann, Chinatown de Roman Polanski (1974) écrit par Robert Towne, Se7en (1995) réalisé par David Fincher et écrit par Andrew Kevin Walker.
Meilleurs polars non adaptés : Void moon (La Lune était noire) de Michael Connelly (et tous les romans avec l'inspecteur Bosch).
 

Merci de donner votre opinion.

Posté par dasola à 10:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :